Quand Bill Gates critique Google…

D’après Bill Gates, l’ancien patron de Microsoft, les pays en voie de développement ont besoin de plus que de la connexion internet, faisant référence au Google Loon.

Le Projet Loon de Google est une initiative visant à démocratiser l’internet dans les pays en voie de développement en mettant en place un réseau de ballons volants dans la stratosphère.

Bill Gates a été direct. Pour lui, il n’est pas sûr que ces ballons puissent sauver les pauvres de la malaria. Dans son interview avec Business Week, il ajoute qu’un site internet ne sauvera pas un enfant de la diarrhée.

Si Google veut précipiter la révolution numérique dans les coins les plus reculés du monde, Bill Gates a une toute autre vision. Il préfère mener des actions plus humanitaires. A-t-il raison ?

Le Projet de Google avait été annoncé au mois de juin. Un site pilote a été lancé en Nouvelle Zélande, avec 30 ballons qui donnent un accès internet aux personnes en dessous. La vitesse de la connexion pourrait être similaire à ce qu’on appelle actuellement 3G.

La Fondation Bill & Melinda Gates, elle, se priorise sur la lutte contre des maladies comme la malaria ou encore la poliomyélite. Elle a déjà dépensé des milliards de dollars en recherche pour trouver des traitements et des technologies pour éradiquer certaines de ces maladies qui frappent encore le tiers monde.

A voir aussi : Google for nonprofits s’exporte au-delà des frontières des USA.

(Source)


16 commentaires

  1. Peut être que notre ami Bill a oublié de dire dans quoi son association a investi.
    Mosanto… très belle entreprise pour le développement durable
    Rockfeller… OGM &Co sans aller plus loin dans les origines de la famille Rockfeller
    China National Nuclear Corporation…. no comment
    C’est tellement simple de cracher sur les autres

  2. Bill Gates a le mérite d’être bien plus réaliste que Google. Il a tout à fait raison… Quand on meurt de la malaria, qu’est-ce qu’on peut en avoir à foutre d’internet ? Les chances qu’ils sachent lire correctement sont, en plus, relativement faibles.

    Ce serait donc plus logique de s’occuper de la santé et de l’éducation avant de balancer des ballons dans le ciel.

  3. Il faut pas confondre la vie privée de Bill Gates avec l’action de Microsoft.

  4. @JC Google est avant tout une société dans le domaine technologique et je la vois mal s’occuper de ça. Si Bill Gates peut aider avec sa fondation, c’est tant mieux !
    Après c’est facile de cracher sur un ancien concurent mais à croire que c’est la marque de fabrique de Microsoft …

  5. Les deux projets sont louables et utiles, par contre faire de l’Afrique un point de développement fort pour Monsento grâce à Billou ce n’est pas ce qu’il y a de plus appréciable. Un point partout donc.

  6. Il faut pas se voiler la face, le Google Loon n’a pas une vocation humanitaire, mais uniquement d’étendre le reach de Google.

  7. @JC Internet est une bibliothèque mondial permettant l’apprentissage et la transmission de savoir. Le projet de google est surement le plus intéressant réalisé par une société. Offrir le savoir et non la survie.

  8. Chaque initiative est bonne à prendre mais si je m’abuse un pays en voie de développement à plus besoin que lui fournissent d’abord des ordinateurs pour pouvoir se connecter…..

  9. Pour en venir (et revenir) de ce genre de région, je pense que le Billou devrait se calmer un peu. Même là-bas les gens ont besoin d’une connexion internet. Des applications spécifiques aux besoins de ces populations sont créées aussi bien en matière de santé que d’agriculture et d’autres domaines. de plus, il devrait aussi éviter de critiquer les autres quand lui-même n’est pas tout blanc (je me souviens avoir lu il y a quelque temps plusieurs articles indiquant que sa fondation en Afrique n’aidait que sous conditions de religiosité).
    Bref, je pense que dans les pays sous-développés, toute aide est bonne à prendre, du moment que cela permet d’améliorer le quotidien…

  10. L’initiative de Google est bien. Celle de Billou Gates aussi.

    Par contre, après avoir sauvé tous ces gens de la maladie et autres choses, il faut penser à les nourrir. Les ressources de la Terre ne sont pas infinies.

    Enfin, une fois que tout le monde est en santé et mange à sa faim, il faut du travail pour tous, sauf si Gates désire accueillir dans ses résidences tous ces gens et les entretenir.

  11. Ce que veut Bill et consorts c’est vendre du vaccin, de l’ogm, et autres saloperies.
    Ce que veut Google c’est avoir plus d’informations sur chaque utilisateur d’internet que ses concurrents.

    Je préfère la façon indirect de Google d’aider les gens à celle plus intrusive des Gates. Mieux vaut apprendre à pêcher à quelqu’un que de lui donner (vendre) du poisson 😉

  12. Avec le ballons de google, les africains vont pouvoir consulter internet et apprendre que Bill Gates veut leur faire bouffer des OGM (ou plutot leur faire produire pour les exporter à bas coup vers l’occicent et ainsi détruire l’environnement là bas et les emplois et la santé ici).

    Ils vont aussi découvrir que toutes ces associations et fondations « humanitaires » sont soit issues de personnes naives croyant changer le monde en s’attaquant aux conséquences plutot qu’aux causes (ce qui ne marche pas, il suffit de regarder le résultat) soit de firmes liées au pouvoir qui se fichent totalement de la misère, ou mieux la créée à coup de guerres et de corruption pour mieux exploiter les esclaves et surtout les ressources naturelles (or, pétrole, métaux rares, uranium).

    Je vote google et j’attends l’avis du premier africain qui va se connecter sur presse citron pour y laisser un commentaire.

  13. Ici à Madagascar seulement 1 millions personnes sur 20 millions de population ont accès à internet et le parc de téléphone mobile est de 3 millions Max
    Pourquoi, avec 70% de la population vivant dans la campagne sans école l’analphabétisme est d’abord le problème majeur, ensuite l’énergie électrique couvre uniquement les grandes villes enfin, quand on est agriculteur les informations sur internet sont les dernier des soucis dans la trésoreries des familles.. La malaria et le bilharziose tue un enfant sur deux avant l’âge de 10 ans car on a un CSB ( centre de santé de base ) pour 10 villages éloigne de 20 km de chaque et ou les médicaments sont limite à de l’eferalgan venant d’Inde souvent périmé
    Alors si Google veut faire de la Responsabilité sociétaire, pour être franc, ils feront bien de chercher dans les sites qu’ils hébergeants la réalités du terrain. Merci a Billés Gates en tout cas de s’énerver sur de telles initiatives qui visent juste à épater des clients dans les mondes qui n’ont rien a voir avec les pays en voie de développement .

  14. Wilfried Njomo on

    L’initiative de Google est bonne à prendre, comme celle de Bill Gates. Parce que Internet est un vecteur de développement quoi qu’on dise. On voit comment des applications ici permettent de réguler les denrées agricoles, des applications qui permettent de joindre les services sanitaires et les sapeurs pompiers en un clic. Il y a beaucoup à faire. Le Continent Africain a ses échelons.
    Il y a des villages vraiment reculés, qui avec Internet pourront s’initier à la télémédecine, le centre de santé aura juste alors besoin d’un ordinateur, et le médecin (qui est dans une autre ville ou un autre village) pourra plus vite être au courant de ce qui se passe.
    Internet est une source illimité d’informations, il y a des tas de maladies qui pourront être évitées si les populations les plus reculées avaient accès à l’information. L’onchocercose, la Billharziose, le Paludisme,c’est évitable. Alors oui à l’action de Bill Gates, oui à l’action de Google, de toute façon tout est bon à prendre.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
De la publicité sur Google Maps

Google Maps s'enrichit en contenu en ajoutant une nouvelle fonction. C'est peut-être la fonction qui manquait... c'est la publicité !

Fermer