Quand Bill Gates tacle les projets de Zuckerberg

Lors d’une interview accordée au Financial Time, Bill Gates a de nouveau renforcé sa position vis-à-vis de cette question. Une connexion internet n’empêchera pas un enfant de mourir de la Malaria.

Bill Gates

Alors que des géants du web, comme Facebook ou Google tentent via divers projets de connecter les 4 milliards de personnes qui ne le seront pas encore d’ici la fin de l’année, Bill Gates a une vision tout à fait différente différente de l’évolution de l’humanité. L’homme, qui a déjà dédié une bonne partie de son temps et de sa fortune à des activités philanthropiques via sa fondation Bill & Melinda Gates, n’en n’a pas pour autant perdu son amour pour la technologie. Mais toutefois, il estime que pour changer le monde, il faut  « traiter des choses plus fondamentales comme […] la nutrition des enfants ».

Une position déjà exprimée à maintes reprises. Il y a 2 mois, dans une interview à Business Week, il s’était montré critique vis-à-vis du projet Loon de Google. Ce projet vise à lancer des ballons connectés dans les airs pour fournir une couverture internet sur des zones reculées. Actuellement, le Brésil teste une technologie similaire pour connecter des zones plus que reculée. Cette alternative à l’installation de pylônes serait intéressante sur certains points.

Bien que la possibilité d’accéder à internet n’importe-où dans le monde n’ait rien de critiquable, on peut quand même se demander si – vu les conditions de vie de certaines populations dans le monde – c’est une priorité absolue. Les ressources ne devraient-elles pas être focalisées sur des besoins plus… primaires ? Bill Gates, qui a été jugé comme étant le 6ème homme le plus puissant de la planète par le classement de Forbes, est d’avis que cela n’est pas une « priorité ». Lors de l’interview du Financial Times, il a clairement explicité son point de vue en questionnant : « qu’est-ce qui est plus important, la connectivité ou un vaccin contre la malaria ? »

Cette position de Bill Gates se démarque clairement de celle d’autres géants de l’économie tech comme Google  ou encore Facebook. Récemment Mark Zuckerberg avait partagé son ambition de connecter les «5 milliards d’autres personnes ». Pour le jeune entrepreneur, connecter la planète est « le plus grand défi de notre génération ». Deux opinions qui se différencient largement (alors que, ironie de l’histoire, Microsoft est actionnaire de Facebook). Le débat est lancé  ne  serait-il pas un peu prématuré de connecter des gens qui ne savent pas encore lire, ni écrire et n’auront peut-être pas les moyens de s’offrir un appareil avec lequel surfer ?

A lire : découvrez l’internet sans internet…

(Source)

Photo Bill Gates : Eric Dupin


26 commentaires

  1. On monde connecté donne plus de savoir aux populations.
    Les vaccins pour les populations du tiers monde, c’est très bien, mais leur donner les moyens de se développer pour ne plus en avoir besoin, c’est mieux.

  2.  » (alors que, ironie de l’histoire, Microsoft et actionnaire de Facebook) » , pardon?

    Bien que technophile, je rejoins l’avis de Bill Gates cependant je trouve que quoi qu’il fasse c’est assez tard pour paraître philanthrope.

  3. @City : Bill Gates et sa fondation oeuvrent depuis de nombreuses années et je ne trouve pas qu’il arrive « sur le tard ».

  4. Rien d’exceptionnel en soi.
    Google et Facebook cherchent des nouveaux moyens d’étendre leur emprise et de se faire de la thune via des projets sur le très long terme, quand Gates utilise sa fortune personnelle qu’il n’a plus vraiment besoin de faire fructifier pour des causes caritatives.
    Les deux entités n’ont pas du tout les mêmes objectifs, même si évidemment les deux entreprises vont essayer de faire croire que leur projet est là pour le bien de l’humanité.

    D’ailleurs ça n’a rien d’ironique que MS soit actionnaire de Facebook. Gates et MS sont deux entités séparée.

  5. Certes connecté la planète serait un projet magnifique pour l’ensemble du business, la communication et surtout l’information mais comme dit juste titre l’article, a quoi bon s’ils n’ont pas les moyens de lire ou d’acheter le matériel.
    Qu’ils se préoccupent de bien dispatcher tout l’argent envoyer. Depuis le temps je suis surpris qu’on est pas réussi sérieusement a rehausser le niveau de vie de ces peuples.

  6. Il aura beau faire, il ne pourra jamais expier le fait d’avoir créé Windows

  7. WhiteCthulhu on

    Ce que fait Bill Gates avec sa fondation est très bien, par contre cela ne lui coûte pas un rond. L’argent de la fondation est investit sur les marchés boursiers, seulement une partie des bénéfices sont injectés dans des Å“uvres caritative ! Donc le grand prince qui achète du Monsanto pour nous faire la morale sur la situation en Afrique ça me dégoute un peu. C’est très hypocrite et Gates reste un businessman avant tout.

  8. Eric

    @paultouron : « Il aura beau faire, il ne pourra jamais expier le fait d’avoir créé Windows » C’est sûr, il ne pourra jamais expier le fait d’avoir rendu rendu l’informatique accessible à des milliards d’humains, de façon simple et économique. Un crime difficile à expier effectivement 🙂

  9. @Eric: question de point de vue.
    De mon point de vue, il aura surtout réussi à scléroser le monde la micro-informatique par des méthodes limite mafieuses.
    Encore maintenant, on reste enfermé dans un système obligatoire, payant et toujours aussi mal foutu.
    Au lieu de donner de l’argent à des marchés boursiers, peut-être devrait-il racheter les terres arables volées au pays pauvres par Monsanto, pour les rendre aux habitants, ça serait cool ! 🙂

  10. @WhiteCthulhu et aux autres qui critiquent: oui donc Bilou est un gros nul de toute façon et c’est nul de vouloir aider le tiers monde… J’hallucine. Ca fait des années que sa fondation essaye de faire avancer les choses pour aider ces populations alors que RIEN ne le force à la faire ni à s’y investir. Il aurait juste pu garder sa thune et son temps comme les autres milliardaires de la planète… Perso, je trouve qu’il a gagné le droit de critiquer.
    @mrpatator : même les populations avancées ont encore besoin d’un paquet de vaccins, y a qu’à voir la batterie qu’on refile aux nourrissons (et c’est très bien, ça me ferait mal que mon fils chope la tuberculose).

  11. WhiteCthulhu on

    @Vader_MIB Attention je précise bien que sa fondation est une bonne chose. Je veux juste souligner que lui même critique Google et Facebook en sous-entendant que LUI fait avancer les chose et que les autres ne pensent qu’aux business alors que le mode de financement de sa fondation et plutôt orienté business et si Facebook se porte bien en bourse, sa fondation en profitera. Je trouve ça gros de sa part de cracher sur ceux qui lui permette de faire tourner sa fondation sans qu’il n’ai à injecter de son propre argent dans l’histoire….Si il est pas content des choix stratégique des autres compagnies, qu’il retire ses stocks et investisse sur SON capital.

  12. Eric

    « le mode de financement de sa fondation et plutôt orienté business ». Euh, ça veut dire quoi exactement ? Qu’il essaie de ne pas perdre trop d’argent alors qu’il a filé 90% de sa fortune à sa fondation ? Çà me parait un minimum, non ?

  13. Ce que le Billou oublie, c’est qu’à l’heure actuelle, bien des gens en Afrique (pour ce que je connais) sont bien contents d’avoir des mobiles et/ou internet car, justement, ça aussi ça sauve des vies. Pour ce qui est de la malaria, c’est malheureux à dire (mais tellement vrai) mais si c’était une maladie endémique des pays occidentaux, il y a bien longtemps, sans doute, qu’on aurait cherché à l’éradiquer.
    Enfin, comme je l’ai déjà dit il y a deux mois, lui non plus n’est pas très clair (avec sa fondation et ses partenaires) sur la manière dont il apporte de l’aide dans les régions défavorisées. Bref, je voudrais qu’il la ferme un peu.

  14. C’est sûr que lorsque le tiers monde pourra poquer ses copains et jouer à CandyCrush, on aura fait un grand pas en avant… Maintenant, si quelqu’un (même si il s’appelle Bill Gates) veut s’occuper de la malaria, du paludisme ou d’une autre de ces maladies qui ravage l’Afrique, moi je ne trouve ça idiot.

  15. WhiteCthulhu on

    Non, bah si ça ne choque personne de se faire faire la morale par un type qui planque un fond d’investissement derrière une « fondation »….L’hypocrisie maximum d’un monsieur qui place dans des valeurs très douteuses, dans des sociétés aux valeurs morales très très éloignées de ce que sa « fondation » est censée porter. Tout ça pour s’enrichir personnellement et distribuer des miettes (toute proportion gardée) dans des campagnes humanitaire peu efficaces (ou en tout cas qui pourrait l’être beaucoup plus) et se permettre de faire la morale parce que « je fais de l’humanitaire, tu comprends » ! Alors aller l’ouvrir parce que des géant du web apportent…du web !! Qu’il gueule contre les labos pharmaceutiques (dans lesquels il possède quelques belle parts) pour que eux apporte de la médecine et de l’aide…mais il ne le fera pas, ça rapporte bien trop et franchement le cynisme poussé à ce point me rend très pessimiste sur ce que ce monde peux apporter, surtout quand ça ne semble choquer personne…L’un des homme les plus puissant du monde ne peux rien faire de plus ? Et juste pour terminer sur le sujet de l’article, il faut aussi arrêter de penser qu’apporter le web là bas c’est pour leur permettre de jouer à candy crush ! Permettre l’accès à des outils web et à des réseaux peux améliorer NOTRE savoir autant que le leur. Partager sur la médecine, l’agriculture, l’éducation, l’écologie, la politique. Les vaccins c’est nécessaire dans l’immédiat, l’information et le partage à une échelle vraiment mondiale est un projet bien différent mais qui ouvre des perspectives incroyable et aussi un peu d’espoir pour des pays qui sont laissé volontairement derrière et à qui on daigne de temps en temps filer quelques vaccins ou un « soutient politique » entre deux pillages de ressources naturelles. C’était tout pour moi.

    • Eric

      @WhiteCthulhu : « Tout ça pour s’enrichir personnellement et distribuer des miettes (toute proportion gardée) ». Décidément les préjugés (et les clichés) ont la vie dure : c’est exactement l’inverse puisque Bill Gates a légué 90% de sa fortune personnelle à sa fondation (des miettes, donc), qu’il ne se rémunère évidemment pas, et qu’il fait ça pour de tout autres motifs que pour s’enrichir.
      Mais cette forme de mécénat (ou de « générosité ») à l’américaine dépasse nos petits esprits rabougris, qui pensent forcément que si un mogul comme Gates fait ça c’est pour :
      – s’enrichir encore plus
      – se donner bonne conscience
      Рtravailler ou am̩liorer son image
      – affamer encore plus les pauvres

      Cela ne vous viendrait pas à l’idée une seule seconde qu’un homme qui n’a plus rien à prouver, plus rien à gagner, ni en image, ni financièrement, qui compte parmi les plus puissants de la planète, ne soit pas un salaud total ? Qu’il ait aussi un fond d’humanité et qu’il ait envie de mettre cette fortune et cette puissance au profit des plus démunis, ne serait-ce que par souci d’accomplissement personnel ?
      Finalement je me demande qui est le plus cynique dans l’histoire…

  16. WhiteCthulhu on

    Renseignez vous monsieur le journaliste. Il n’a pas « légué » 90% de sa fortune, il l’a placé dans un fond d’investissement : Fondation Gates. Donc ce n’est pas ces fameux 90% de sa fortune qu’il utilise pour les plus démunis comme vous semblez le croire mais bien une petite partie des bénéfices issus des placements fait avec ces capitaux ! Je trouve que la nuance est importante. Il y a tout simplement trop d’incohérences financières et morales dans la belle histoire du gentil monsieur Gates. Comment voulez vous aider les populations les plus pauvres quand en même temps votre propre fondation prend des parts dans les entreprises les plus destructrices et malsaines pour ces même personnes ! Donc avant de me dire « c’est exactement l’inverse… », je vous invite à gratter un peu plutôt que de prendre , nous autres esprits rabougris, de haut avec un discours bien pensant et condescendant.

    • Eric

      @WhiteCthulhu : les actifs de la fondation Gates sont de 36 milliards de dollars, Sur ces 36 milliards, Bill Gates a légué, je dis bien légué, 28 millions de sa fortune personnelle : « Bill Gates had donated US$28 billion to the foundation » (Wikipedia). D’autre part, qu’y a-t-il de critiquable dans le fait de chercher à rendre une fondation philanthropique rentable ? Ah bien sûr ça n’entre pas dans notre petit logiciel de pensée franchouillard d’imaginer qu’un méchant yankee capitaliste puisse aussi filer du fric à une fondation humanitaire, et en plus ne pas perdre d’argent avec. Ici quand on fait de l’humanitaire on doit forcément perdre de l’argent (c’est plus pur), ou monter des associations douteuses subventionnées à fonds perdus par les derniers publics, c’est tellement plus chic. Après, que ce soit intéressé ou pas, où est le problème ? Allez dire à un gamin pauvre sauvé par un vaccin grâce à la fondation Gates que le patron de la fondation est un salaud et qu’il ne faut surtout pas accepter ses vaccins, et on en reparle après.

  17. WhiteCthulhu on

    Très bien Eric, vous avez raison. Les petits français sont des cons, obtus et minables qui ne comprennent rien tandis que les grands Américains sont supers, ils arrivent même à s’enrichir sur le dos des malades en Afrique tout en les tuant un peu plus, elle est pas belle la vie ? J’aime la source journalistique btw (Wikipédia) ! Ahah ! Allez dire à un gamin pauvre sauvé par un vaccin mais qui crève quand même parce qu’il vie à coté d’une raffinerie financé en partie par la fondation Gates ou bien dont la mère et morte à cause d’une mine anti-personnelle fabriquée grâce à l’argent de la fondation Gates que le patron de la fondation est un salaud…il vous diras que oui. Pas besoin d’en reparler après. Vous êtes très naï…Américains, pardon.

  18. Les entreprises sont à l’image des hommes, perfectibles.

    Bill Gates a fait de bonnes choses, on ne peut pas lui enlever ça. Il n’a pas été un saint, c’est certain, mais ce n’est pas forcément une raison pour noircir le tableau et pour l’accuser de tous les pires méfaits. Ce qui est sûr, c’est qu’il aurait parfaitement pu se la couler douce jusqu’à la fin de sa vie, sur une plage de sable fin, à siroter des Mojito, ou des Martinis. Il a choisi de se lancer dans l’humanitaire, et d’aider les personnes les plus défavorisées.

    Pourquoi ? Comment ? Je ne pense pas que cela importe vraiment. Pas plus qu’il cherche à dégager des bénéfices. Le plus important, c’est que ses actions soient bénéfiques pour ceux qui en ont vraiment besoin.

    En revanche, je ne savais pas que la Fondation Gates fabriquait des mines anti-personnelles, vous êtes vraiment sûr de votre coup @WhiteCthulhu ?

  19. WhiteCthulhu on

    @Frédéric Pereira Je n’ai pas retrouvé un billets plutôt sérieux sur les investissements de la fondation qui montrait que la majorité des investissements étaient placés sur des sociétés agroalimentaires et pharmaceutiques (ce qui explique pourquoi il achète des vaccins en masse et ne va pas régler le problème à la source, au sens propre comme au figuré). Et oui une partie importante du capital de la fondation est injecté dans des société d’armement avec des pics d’investissement correspondant à des périodes d’instabilité politique en Afrique et au moyen orient.

    Voici juste un lien qui traite un peu le sujet. Je ne connais pas le site, je ne peux donc pas assurer la fiabilité des propos mais pour ce que ça coûte : http://info-resistance.org/201.....u-cynisme/
    http://www.theguardian.com/glo.....m-monsanto
    http://www.truthistreason.net/.....t-monsanto
    Et la liste continue…

    Mais en dehors de ça, ne tenais juste à préciser que je ne suis pas un anti Gates, bien au contraire, c’est un homme d’affaires exceptionnel et il à tout mon respect pour ce qu’il a fait avec Microsoft. Par contre pour ce qu’il fait maintenant beaucoup moins.

  20. « BILL GATES, APÔTRE DE L’IMPÉRIALISME HUMANITAIRE

    Genèse d’une Fondation

    A l’aube de l’année 2000, poursuivant la tradition familiale et joignant sa femme au projet, Bill Gates, de son vrai nom William Henry Gates, troisième du nom, fusionne sa fondation caritative avec celle de son père pour créer la Bill & Melinda Gates Foundation.»
    La suite : http://ubuntu-modem-usb.11vm-s.....gates.html

    Je ne sais pas définir ou classer les priorités pour aider les personnes, mais monsieur Gates avec sa Fondation fait certaines erreurs. L’humanitaire c’est bien mais il devrait laisser ça a des personnes compétentes en les finançant.

    WhiteCthulhu et les autres n’ont pas tore !
    Les Fondations US c’est bien fiscalement et pour faire du business… et les «visions de l’évolution de l’humanité» de Monsieur Gates, Mark Zuckerberg et consorts sont très différentes des ONG…

  21. « J’ai eu un BSOD un mardi à 11h22 en 2003 alors Microsoft c’est de la merde et donc Bill Gates est un gros enfoiré et donc sa fondation c’est un truc impérialiste tout pourri qui fabrique des mines anti-personnelles et qui affame les petits africains » 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
6 conseils pour rater son entretien d’embauche

Vous avez un entretien d'embauche pour une offre d'emploi développeur web, et vous avez peur de convenir au poste. Petit...

Fermer