Quand BlackBerry prône la neutralité des applications mobiles

Pour le PDG de BlackBerry, Netflix devrait être obligé de développer une application pour BlackBerry 10.

BlackBerry pixabay

Comme en Europe, un débat a lieu aux Etats-Unis au sujet de la neutralité du net. D’un côté, il y a ceux qui sont pour, qui pensent notamment que les opérateurs ne devraient pas avoir le droit de vendre des « fast lanes » ou voies rapides qui permettront aux bénéficiaires d’être priorisés sur le réseau, et de l’autre, vous avez les opérateurs et ceux qui les soutiennent qui craignent que de telles interdictions pourraient rendre les infrastructures moins profitables.

Quant au PDG de BlackBerry, John Chen, il est d’avis que le débat ne devrait pas se limiter au réseau mais également aux applications.

« BlackBerry pense que les décideurs devraient se concentrer sur plus que les opérateurs, qui jouent seulement un rôle […] » explique-t-il. Pour lui, les lois sur la neutralité du net devraient « prendre un point de vue holistique sur l’ensemble du terrain de jeu, traitant à la fois la neutralité au niveau opérateurs et au niveau contenu/applications ».

Il faut savoir que la majeure partie des développeurs d’applis mobiles priorisent les systèmes d’exploitation iOS et Android, qui détiennent les parts de marché les plus élevées. De ce fait, les autres OS comme BB 10 et Windows Phone (non, Windows 10) ne bénéficient pas d’autant de contenus que les deux premiers systèmes d’exploitation.

Pour John Chen, le remède, c’est des lois qui interdiront ce qu’il qualifie de pratique discriminatoire de la part des fournisseurs de contenus. Le PDG accuse par exemple Netflix de faire de la discrimination contre les clients de BlackBerry, en « refusant de rendre son service de streaming de films disponible pour eux ».

« Tous les utilisateurs des réseaux mobiles à haut débit devraient avoir la possibilité d’accéder à toutes les applications légitimes et les contenus de leurs choix, et les fournisseurs d’applications / de contenus doivent être interdits de faire de la discrimination basée sur le système d’exploitation du consommateur » – John Chen

Bien entendu, cette vision très originale de la neutralité du net a été immédiatement critiquée. Pour les éditeurs, cela serait un casse-tête que de se voir obligés de développer une application pour BB10, Windows, Tizen, Web OS, Ubuntu Touch et Firefox OS, à partir du moment où ils en font pour iOS et Android. Mais les vraies victimes des telles mesures seraient les petits développeurs.

(Source)


Send this to friend

Lire les articles précédents :
helpling
[billet sponsorisé] Helpling vous offre 3 heures de ménage gratuites

Envie de tester gratuitement Helpling, service d'aide ménagère ? Vous pouvez donc sauter sur le code en fin d'article.

Fermer