Quand Free joue les Adblocks

Hier, Free rendait disponible une mise à jour pour sa Freebox. Le contenu de ce nouveau package ? Une surprenante fonction de blocage de la publicité lors de la navigation.

Hier, Free rendait disponible une mise à jour pour sa Freebox. Le contenu de ce nouveau package ? Une surprenante fonction de blocage de la publicité lors de la navigation.

On parle d’AdGate ou de FreeAdGate. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et ce qui aurait dû être une banale mise à jour prend des tournures de scandale sur la Toile, moins parmi les internautes lambda que de l’autre côté de l’écran, chez les éditeurs de sites et autres blogueurs.

En effet, par le biais de cette mise à jour révélée hier, Free s’improvise Adblock. Seulement, cette fonctionnalité bloquant les pubs se trouve être activée automatiquement une fois la mise à jour installée sur la Freebox Server, et le filtre publicitaire est pour le moment (cette nouveauté étant encore en phase beta) radical puisque l’utilisateur a le choix entre bloquer toutes les pubs sans exception ou simplement désactiver le blocage. Pas d’alternative sous forme de liste blanche (whitelist) à l’horizon.

À en croire les premières impressions, le blocage/filtrage est encore aléatoire, laissant passer certains encarts mais bloquant en revanche Google Analytics qui a priori n’a aucune raison de l’être. Pour ce qui est de Presse-citron, les abonnés Free ayant fait la mise à jour peuvent découvrir sur la colonne de droite un carré noir en lieu et place de l’encart publicitaire habituel, alors que certains espaces sont simplement effacés et que d’autres pubs enfin sont encore présentes.

Cette fonctionnalité est pour le moins surprenante et intervient dans un contexte particulier. On peut y voir un pied de nez à Google de la part de Free, les deux entreprises étant en froid. Dans la continuité du « conflit » et des ralentissements que devaient subir les utilisateurs de Free sur Youtube, PC INpact révèle que la publicité a disparu de la plateforme de vidéos de Google quand, dans le même temps sur Dailymotion, rien ne semble avoir changé.

En outre, on se souvient de la fameuse « Lex Google », ce projet de loi visant à réformer le fonctionnement de la presse en ligne. Ce blocage des pubs de la part de Free pourraient s’apparenter à un pavé dans la mare : alors que certains cherchent à remodeler l’économie numérique où la gratuité règne en maître, le FAI veut supprimer la pierre angulaire de ce système, à savoir la publicité ?

Qu’il s’agisse d’une guéguerre, d’un message visant à bousculer les choses comme a toujours très bien su le faire Free, une beta publiée un peu trop vite ou bien un cadeau fait aux internautes qui en ont ras la casquette de la publicité en ligne, l’affaire fait beaucoup de bruit. Couper à la racine la publicité, c’est faire une sélection de ce que l’internaute doit voir sur son écran. Partant de là, la question de la neutralité du net se pose. Le fait que cette fonctionnalité soit imposée par défaut aux Freenautes n’arrange sans doute rien à la polémique.

La Ministre de l’économie numérique, Fleur Pellerin, s’est très vite exprimée là-dessus, précisant qu’elle était « favorable à une solution du type no opt out », à savoir une solution où l’internaute aurait donné son accord avant toute restriction. Une réunion entre le fournisseur d’accès, les éditeurs de sites et les représentants du monde de la pub est déjà prévue lundi, selon Numerama.

Pour paramétrer selon son bon vouloir cette option de blocage de pub, il suffit de :

  • se rendre sur mafreebox.freebox.fr et s’identifier
  • onglet « Connexion Internet »
  • onglet « Configuration »
  • « Blocage de la publicité »
  • faire son choix : activer ou désactiver l’option via le curseur
  • cliquer sur « Modifier » pour valider les changements
——
(source ; image : « Neutralité du net » par Sébastien Desbenoit  [CC-BY-3.0] via Wikimedia Commons)
Invité
4 janvier 2013

J’ai justement créé une pétition : http://www.petitionduweb.com/P.....00037.html

La publicité fait vivre des centaines de sites mais elle permet surtout à des millions de petits sites d’exister et de payer les frais … Difficile ne pas voir une atteinte à ce modèle économique là !

Invité
4 janvier 2013

Au vu de ce manque de neutralité, je change de FAI dès que possible ! Mais du coup, lequel est le plus neutre ?

Invité
4 janvier 2013

de mon côté si la situation persiste, dans une semaine je mets un accès payant à mes sites pour les abonnés de Free en leur expliquant la situation…

Invité
4 janvier 2013

D’un autre côté Google se permet beaucoup de chose aussi, sans se préoccuper des utilisateurs, et puis tout le monde se plaint de notre société envahi par la pub alors bon…
Mais le plus gênant est quand même le fait de ne pas laisser le choix à l’internaute.

Invité
Jehutty
4 janvier 2013

Bonne idée Romain! Hate de voir les résultats!

Invité
Zeste
4 janvier 2013

Est-ce qu’on peut considérer que le FAI porte attente à la neutralité en faisant transiter des données de surveillance de mon activité vers les régies de pubs, alors que je ne souhaite pas nécessairement être traqué par eux (même si je risque de rater cette super promo incroyable de ce produit dont je n’ai vraisemblablement pas besoin) ?
Si tel est le cas je peux donc me retourner contre mon FAI, ce dernier n’a pas a communiquer des paquets de données indiquant mon parcours sur la toile, les produits que je consulte ou les liens sur lesquels je clique. La neutralité ça marche dans les deux sens.

Pour ceux qui ont peur de voir baisser leurs revenus liés à la pub, ils devraient se dire que ce n’est pas la pierre angulaire du gratuit, il existe d’autres modèles du gratuit autrement plus contrôlables que d’être soumis au bon vouloir d’une régie… ou d’un FAI.

Invité
4 janvier 2013

Effectivement, je ne pense pas que ce soit à Free de lancer ce débat.
De nombreux sites vivent et peuvent publier grâce à ces publicités.
Les internautes doivent pouvoir choisir eux même s’ils veulent voir ou pas ces pubs.
En prenant la décision de bloquer d’office les pubs, Free s’attaque aux libertés de l’internaute.
Je pense que dans un avenir proche, la fonction va passer en off par défaut, et ce sera aux internautes de choisir. Mais celà lance le débat, et va peut être permettre de développer de nouveaux business plans, ou de faire comprendre à certains sites qu’il y a de l’abus ( trop de pubs = temps de chargement rallongé, défiguration du site, …).

Invité
4 janvier 2013

Tout ça à cause d’un différent Youtube/Free, à mon avis si GG riposte ça risque de faire très mal ! Il suffirait qu’ils bloquent l’accès à GG/Youtube/Gmail & Co à tous les freenautes en affichant une page expliquant la situation et en leur disant de changer de fournisseur d’accès… Aïe aïe aïe…

Invité
4 janvier 2013

Est-ce que vous vous rendez-compte que cet abus de position dominante de Free va avoir des conséquences dévastatrices pour les sites webs marchands ?

En effet, leur CA dépend en grande partie du trafic de visiteurs, qui est généralement boosté par la publicité en ligne. Or si Free bloque la publicité Google Adsense / Adwords, le trafic de visiteurs sera forcément moindre pour tous les sites webs marchands.

Moins de CA peut signifier dans les pires scénarios la faillite d’entreprise, et la mise au chômage du personnel !

Cette mise à jour surréaliste ne concerne pas que les blogueurs, mais d’une manière générale, tous les sites qui dépendent de la publicité en ligne pour vivre !

Free bloque ainsi intentionnellement, – et peut-être même malicieusement -, un pan substantiel de notre économie numérique.

Pourquoi Fleur Pellerin, – notre chère Ministre en charge de l’économique numérique -, n’impose-t-elle pas immédiatement à Free de cesser ce comportement scandaleux ?! Ne voit-elle pas le grave danger, qui est imminent pour un grand nombre de petites et moyennes entreprises ?!

Invité
lezardbreton
4 janvier 2013

C’est marrant : je vois des gens prétendre qu’il n’y aurait aucune raison de bloquer Google Analytics. Personne pour expliquer en quoi cet outil collecte beaucoup trop d’information sur notre vie privée sans possibilité de le désactiver sans adblocker ? Rien que pour cela, je dis bravo à Free, et j’espère que les webmasters finiront par ne plus installer Analytics et regarderont du côté des alternatives comme Piwik.

 
Lire les articles précédents :
9×9.tv, le Flipboard de la vidéo ?

9×9.tv est un peu le Flipboard de la vidéo en donnant la possibilité de (re)découvrir des vidéos YouTube avec des...

Fermer