Quand le PDG de Netflix prédit la mort de la télévision (traditionnelle)

Pour Reed Hasting, le PDG de Netflix, les jours de la télé traditionnelle sont comptés.

Télévision enfant pixabay

Durant un évènement qui s’est tenu à Mexico City, Reed Hasting a évoqué la mort de la « broadcast TV » (télédiffusion), la technique unilatérale de transmission de flux, avec ses grilles et ses heures imposées.

Pour lui, la télévision telle que nous la consommons actuellement n’existera plus en 2030, donc d’ici 16 ans.

« C’est un peu comme le cheval […] le cheval était bien jusqu’à ce que nous ayons des voitures », déclara-t-il, avant d’ajouter : « L’ère de la broadcast TV va probablement durer jusqu’en 2030 ».

En 2013, le PDG du géant de la VOD avait déjà publié un document de 11 pages où il évoquait le remplacement de « la télévision linéaire » par l’internet TV, un monde sans grilles TV (sauf peut-être pour les matchs de foot ?).

Unifier Netflix ?

_MG_6169

Reed Hasting a également évoqué la politique de Netflix qui s’efforcerait d’avoir des catalogues identiques pour tous les pays.

Après avoir conquis l’Amérique Latine et ajouté quelques pays européens, le géant américain de la VOD entreprend aussi de se lancer en Nouvelle Zélande et en Australie, où les internautes utilisent encore des VPN pour accéder au service.

Mais en plus de cette expansion internationale, Netflix tente également de décrocher un maximum de droits mondiaux. Le fait est qu’actuellement, les différentes versions de Netflix ne proposent pas les mêmes catalogues. Un petit tour sur Netflix Canada ou même Netflix Belgique vous fera peut-être réaliser que l’offre française n’est pas à la hauteur de toutes les attentes.

Bien entendu, ce sont les utilisateurs américains qui sont les mieux servis. Mais comme le PDG de l’entreprise l’a déclaré, celle-ci tente de créer un service où l’utilisateur peut « tout avoir, n’importe où ».

(Source)


8 commentaires

  1. Et si la fin du monde venait avant, je trouve ça un peu con qu’un PDG d’une grande firme de nouvelle technologie ai un discours aussi banal et qu’est qu’il fera des breaking news ? Il va les rediffuser plus tard 🙂

  2. Pingback: La télévision sera-t-elle morte d...

  3. Mouai… La télévision a encore de beaux jours devant elle, même si les audiences se répartissent un peu avec le net, la TV reste un point central de l’information et de partage.

  4. La TV, c’est chaque soir 20 millions de téléspectateurs.
    Je suis assez d’accord avec sa prédiction de délinéairisation du flux TV, mais pour le moment, son Netflix reste ridicule face à la TV traditionnelle.
    Les digital natives changeront la donne, mais ça va prendre du temps.

  5. Depuis les radios libre la tv de papa est derrière nous.Quand au broadcast on pensait depuis une dizaine d’année que cela allait remplacer la tvc.Il en est rien.

  6. Pingback: Netflix, un mode de visionnage de programmes vidéos si révolutionnaire ? | Oeuvres et Internet

  7. Après réflexion, je crois que la TV n’est pas son concurrent directe à Netflix, youtube et autre site de streaming sont les plus proche j’imagine

  8. Pingback: Une nouvelle fonctionnalité de Netflix sur Twitter

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Téléphone
Journée sans e-mail : à vous la cure de désintox en 7 étapes !

Ce vendredi 28 novembre, c’est la journée sans e-mail ! Si vous en avez assez de perdre du temps et...

Fermer