Quand les adresses n’existent pas, les « Plus codes » de Google Maps viennent à la rescousse

C’est comme les longitudes et les latitudes mais en moins long et fastidieux.

Tous ceux qui voyagent savent à quel point Google Maps (et les GPS des smartphones) peuvent être d’une aide précieuse. Mais pour utiliser Google Maps efficacement, il faut connaitre des noms de rues et des adresses exactes. L’ennui, c’est que les systèmes d’adressage tels que vous les connaissez ne sont pas utilisés partout (et n’existent pas partout).

Bien sûr, on pourrait partager ou enregistrer une longitude et une latitude. Cependant, comme l’expliquait Google au mois d’avril, une latitude et une longitude peuvent repérer un endroit précis, mais elles sont « longues et fastidieuses ».

De ce fait, la firme de Mountain View avait annoncé un nouveau type d’identifiant appelé Open Location Codes (OLCs) qui est supposé être plus lisible pour l’être humain que les coordonnées GPS, mais qui permet de repérer des lieux avec précision sur une carte, indépendamment des systèmes d’adressage des villes.

Et aujourd’hui, ce nouveau type d’identifiants est supporté par Google Maps et Google Search, ce qui signifie qu’à défaut de connaitre une adresse exacte, vous pouvez utiliser un « Plus Code » pour partager ou repérer une localisation.

Comme cela est expliqué sur le site plus.codes, le Plus Code est composé de six ou sept lettres ou chiffres qui sont associés à une ville (par exemple, « MQRG+59 Nairobi »).

« Lorsque vous saisissez un code plus+code (MQRG+59) sur votre téléphone ou ordinateur, celui-ci affiche la correspondance la plus proche. Si vous vous situez dans un rayon d’environ 40 kilomètres autour de ce lieu, le lieu exact s’affichera. Si vous en êtes plus éloigné, ajoutez le nom de la ville (MQRG+59 Nairobi), ou saisissez le code plus+code accompagné du code de région (6GCRMQRG+59) », lit-on dans la rubrique d’aide.

code plus google maps

Comme je l’expliquais plus haut, le Plus Code peut être utile pour se repérer ou partager une localisation dans des zones où les systèmes d’adressage ne pourront pas vous aider (notamment dans  les pays en voie de développement).

Mais dans un autre exemple, Google a voulu montrer que ce nouveau système peut aussi être d’une grande utilité dans des scénarios qui plus familiers : sur cette capture d’écran, le code est utilisé pour repérer un point précis sur une plage assez grande.

Plus code 2

Et comme le précise la firme de Mountain View, si la personne que l’on guide se trouve déjà sur la même plage, il lui suffira de saisir « P8+FH » et non l’intégralité du code pour avoir la position précise sur la carte de Google Maps.

Sinon, si vous souhaitez connaitre le Plus Code de l’endroit où vous êtes (ou d’un autre endroit), il vous faut aller sur le site plus.code.

PLus Code


4 commentaires

  1. Pingback: What You Can Learn FromKemtaan, Touchjet Wave, Pimento Map & Plus.codes

  2. J’ai rien compris mais c’est probablement novateur, au moins on a déjà la preuve que ça ne servira à rien.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Periscope Stats
Periscope, c’est maintenant 10 millions d’utilisateurs et « 40 ans » de visionnage par jour

Si l’on en croit les statistiques dévoilées par Periscope, son service de live streaming se porte assez bien.

Fermer