Des écoles de journalisme américaines proposent à leurs étudiants des cours de pilotage de drones alors que cette pratique est interdite aux professionnels du métier.

La règlementation américaine sur les drones personnels avance très rapidement et de nombreux changements sont en perspective. Ils sont aujourd’hui utilisés par des agriculteurs pour surveiller et établir des statistiques sur les plantations[1] ou autres activités nécessitant un grand angle de vue et un certain automatisme. Là où le danger pour la vie privée est présent, c’est quand on commence à associer journalisme et drones ..

5441799882 a4a016ffd8 m Pilote de drone ou journaliste ?

Dans des universités américaines on anticipe un peu les modifications de lois. En effet, certaines proposent à leurs étudiants des cours d’utilisation de drones afin de récupérer photos, vidéos ou autres informations depuis les airs.

Par exemple, dans l’université de Nebraska-Lincoln, le « Drone Journalism Lab » a démarré en 2011 et dans l’université du Missouri le « Drone Journalism Program » ouvre ses portes cette année. Dans ces cours, les apprentis reporters apprennent le maniement des UAVs (Unmanned Aerial Vehicle – Véhicule Aérien sans Pilote) et à prendre des photos  ou des vidéos depuis l’appareil.

Ces écoles considèrent ces classes comme expérimentales et prônent l’utilisation des drones pour des couvertures d’incendies ou d’inondations.

Il est fort à parier que ces petits engins dépassent ce genre de fonction pour par exemple récupérer des informations, photos ou vidéos de célébrités. Bientôt les people drones ?