Quand l’impression 3D vient dĂ©fier la gravitĂ©

L’impression 3D s’affranchit maintenant du simple cadre de l’imprimante avec Mataerial, un bras robotisĂ© qui va donner forme Ă  un fichier 3D.

Prendre un fichier 3D et le faire imprimer dans une machine : cette utilisation se démocratise à peine que nous voyons déjà de nouvelles méthodes plus aériennes voir le jour.

En effet, la sociĂ©tĂ© Mataerial a mis au point un bras robotisĂ© qui va venir donner forme Ă  des objets qui dĂ©fient la gravitĂ©. Pour ce faire, l’engin va extruder une rĂ©sine (contenant des polymĂšres thermodurcissables) qui va se solidifier dĂšs qu’elle sera mis Ă  l’air libre. D’oĂč l’apparente dĂ©fiance de la gravitĂ© puisque la machine pourra crĂ©er n’importe quelle forme sans se soucier de la gravitĂ©.

On pensera forcĂ©ment au premier stylo d’impression 3D que nous vous avions prĂ©sentĂ© en FĂ©vrier dernier. Sauf que ce dernier faisait appel Ă  vos talents d’artiste puisqu’il vous fallait rĂ©aliser le tracĂ© Ă  main levĂ©e. On ne pourra donc pas parler d’impression 3D au sens classique, avec la rĂ©alisation d’un fichier 3D crĂ©Ă© Ă  l’avance.

Mataerial entre davantage dans cette dĂ©finition de l’impression 3D puisqu’il suffit de rĂ©aliser ces formes longilignes sur un fichier 3D pour que la machine vienne suivre le tracĂ©.

Les premiĂšres rĂ©alisations n’ont pas cette utilitĂ© immĂ©diate que peut avoir l’impression 3D « traditionnelle » avec la crĂ©ation de piĂšces de rechange, de vĂȘtements, de prothĂšses mĂ©dicales, d’armes Ă  feu ou encore de pizzas.

L’utilisation de ce Mataerial sera sans doute davantage artistique, et on imaginera facilement retrouver l’une de ces structures aĂ©riennes Ă  l’entrĂ©e d’un musĂ©e d’art moderne. Du moins dans un premier temps, jusqu’Ă  ce que la technologie permette de rĂ©aliser des objets plus fins et plus prĂ©cis avec ce procĂ©dĂ©.

Cette technologie n’en est encore qu’Ă  ses dĂ©buts, l’Ă©quipe de Mataerial est d’ailleurs en attente de son brevet. Mais cela promet des utilisations plus qu’intĂ©ressantes de l’impression 3D dans un avenir proche.

(source)

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Membre
28 mai 2013 9:55

ça va plaire aux artistes ça:)

Invité
28 mai 2013 10:17

Merci pour l’article! On n’arrĂȘte pas le progrĂšs! L’art 3D est en marche et va donner beaucoup d’idĂ©es 😉

Invité
Robin
28 mai 2013 11:54

Oui ça va plaire aux pseudo artistes bidon qui font des oeuvres moches et nazes mais ces « artistes » vont se retrouver au chĂŽmage pas grave de toute façon ils ne vendaient rien

Invité
28 mai 2013 13:28

C’est pas mal du tout. Par contre, ce type de machine ne fonctionnera pas pour imprimer des objets de tous les jours comme une table par exemple. L’aspect artistique sera donc de mise mais je vois mal dans quel autre domaine cette machine pourrait s’illustrer.

En tout cas, l’impression 3D a de l’avenir et j’ai hĂąte de voir ce que les industriels vont rĂ©ussir Ă  nous sortir.

Invité
JCG
31 août 2013 12:30

…au contraire, je vois bien la rĂ©alisation d’armature grand format, Ă  habiller ultĂ©rieurement de surfaces, ou alors pour fabriquer des objets de trĂšs petits formats. L’utilisation robotisĂ©e, c’est exactement ce qui manquait au stylo 3D prĂ©sentĂ© prĂ©cĂ©demment, et il est bien possible que notre Starck national lorgne sur le principe.

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Voiture Ă©lectrique : Better Place ferme ses portes

La société israélienne Better Place, qui déployait un concept de réseau de stations de recharge de véhicules électriques et avait...

Fermer