Quand l’impression 3D vient défier la gravité

L’impression 3D s’affranchit maintenant du simple cadre de l’imprimante avec Mataerial, un bras robotisé qui va donner forme à un fichier 3D.

Prendre un fichier 3D et le faire imprimer dans une machine : cette utilisation se démocratise à peine que nous voyons déjà de nouvelles méthodes plus aériennes voir le jour.

mataerial Quand limpression 3D vient défier la gravité

En effet, la société Mataerial a mis au point un bras robotisé qui va venir donner forme à des objets qui défient la gravité. Pour ce faire, l’engin va extruder une résine (contenant des polymères thermodurcissables) qui va se solidifier dès qu’elle sera mis à l’air libre. D’où l’apparente défiance de la gravité puisque la machine pourra créer n’importe quelle forme sans se soucier de la gravité.

On pensera forcément au premier stylo d’impression 3D que nous vous avions présenté en Février dernier. Sauf que ce dernier faisait appel à vos talents d’artiste puisqu’il vous fallait réaliser le tracé à main levée. On ne pourra donc pas parler d’impression 3D au sens classique, avec la réalisation d’un fichier 3D créé à l’avance.

Mataerial entre davantage dans cette définition de l’impression 3D puisqu’il suffit de réaliser ces formes longilignes sur un fichier 3D pour que la machine vienne suivre le tracé.

Les premières réalisations n’ont pas cette utilité immédiate que peut avoir l’impression 3D « traditionnelle » avec la création de pièces de rechange, de vêtements, de prothèses médicales, d’armes à feu ou encore de pizzas.

L’utilisation de ce Mataerial sera sans doute davantage artistique, et on imaginera facilement retrouver l’une de ces structures aériennes à l’entrée d’un musée d’art moderne. Du moins dans un premier temps, jusqu’à ce que la technologie permette de réaliser des objets plus fins et plus précis avec ce procédé.

Cette technologie n’en est encore qu’à ses débuts, l’équipe de Mataerial est d’ailleurs en attente de son brevet. Mais cela promet des utilisations plus qu’intéressantes de l’impression 3D dans un avenir proche.

(source)

5 commentaires

  1. Merci pour l’article! On n’arrête pas le progrès! L’art 3D est en marche et va donner beaucoup d’idées ;)

  2. Oui ça va plaire aux pseudo artistes bidon qui font des oeuvres moches et nazes mais ces « artistes » vont se retrouver au chômage pas grave de toute façon ils ne vendaient rien

  3. C’est pas mal du tout. Par contre, ce type de machine ne fonctionnera pas pour imprimer des objets de tous les jours comme une table par exemple. L’aspect artistique sera donc de mise mais je vois mal dans quel autre domaine cette machine pourrait s’illustrer.

    En tout cas, l’impression 3D a de l’avenir et j’ai hâte de voir ce que les industriels vont réussir à nous sortir.

  4. …au contraire, je vois bien la réalisation d’armature grand format, à habiller ultérieurement de surfaces, ou alors pour fabriquer des objets de très petits formats. L’utilisation robotisée, c’est exactement ce qui manquait au stylo 3D présenté précédemment, et il est bien possible que notre Starck national lorgne sur le principe.