Netflix envisage d’utiliser le peer-to-peer

Netflix, le service de streaming vidéo légal payant qui devrait prochainement débarquer en France, s’intéresse au streaming peer-to-peer.

Netflix

Les offres d’emplois publiées par les entreprises révèlent souvent quelques informations sur les plans de ces dernières. Une offre de Netflix porte à croire que le service songe à utiliser le système peer-to-peer pour améliorer son service ou peut-être réduire ses factures.

Ce dernier cherche un ingénieur senior qui devra posséder une forte connaissance des réseaux peer-to-peer. Le champ « responsabilités » est encore plus révélateur puisque le nouvel employé aura par exemple comme responsabilité d’assurer une liaison au sein de Netflix pour l’intégration du P2P en tant que « mécanisme de livraison supplémentaire ».

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme technique, le « peer-to-peer » ou pair à pair est un système où les clients peuvent également agir comme des serveurs, donc fournir des données aux autres clients. Cette technologie est largement connue grâce à la technologie torrent (BitTorrent) qui l’exploite pour distribuer des fichiers sans nécessairement avoir besoin de serveurs – souvent téléchargés illégalement. Généralement, dans un réseau peer-to-peer, l’utilisateur télécharge du contenu mais en même temps, il en envoie des données aux autres utilisateurs.

Récement, le streaming peer-to-peer a largement fait parler de lui grâce à Popcorn Time, qui utilise la même  technologie que les clients torrents mais pour du streaming et sur une interface facile à comprendre pour le grand public. On l’a d’ailleurs surnommé le Netflix pirate, puisque qui dit torrents dit assez souvent téléchargements illégaux.

Utiliser un réseau peer-to-peer pour supporter le mécanisme déjà existant pourrait être avantageux pour Netflix, mais pas forcément pour la facture internet de ses abonnés. Le système permettra en principe au géant américain de réduire la sollicitation de ses serveurs.

Ironiquement, Spotify, le service de streaming audio, qui utilise déjà le système peer-to-peer en même temps que ses serveurs (au cas où vous ne le sauriez pas), serait actuellement en train de migrer son modèle vers le 100 % client-serveur.

(Source)


Un commentaire

  1. Une adresse ip c’est ce qui permet de vous identifier sur internet. Sous la forme IPV4 cet identifiant composé de 4 chiffres (de 0 à 255) séparé par un point est atribué à chaque appareil connecté sur le réseau internet. Ce numéro peu etre permanant ou dynamque mais il est toujours unique, deux appareils ne peuvent donc pas avoir la même adresse ip lorsqu’ils sont connectés à un réseau. Lorsque la connection se fait depuis une box ADSL ou un routeur l’appareil obtient une adresse ip public mais les apareils connecté à cette passerel font partis du même réseau que l’on appel local ou privé. Chacun des appareils aura une adresse locale différente déterminé par le NAT (Network Address Translation).2

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Parkopedia
Parkopedia, le système collaboratif au service des places de parking

Parmi les applications collaboratives, il y a Parkopedia, l’application qui vous montre où vous garer.

Fermer