Que vous le vouliez ou non, votre ordinateur vous écoutera constamment

Microsoft & Google nous envoient des signaux clairs (avec la Xbox One & le Moto X), l’ordinateur du futur vous écoutera en permanence. Alors, innovant ou effrayant ?

Attention, cet article n’est pas là pour tirer une quelconque sonnette d’alarme ou dépeindre une énième dystopie orwellienne. 1984, c’était il y a 28 ans… il faut maintenant regarder vers le futur et essayer de comprendre les nouvelles tendances qui feront l’informatique de demain… que nous le voulions ou non.

Xbox One : la vision de Bill Gate

Il y a 10 ans, Bill Gates dévoila sa vision en interne : « D’ici 10 ans, nous n’utiliserons plus de souris et de claviers… les ordinateurs seront contrôlés par la voix ». Alors à la tête de Microsoft, il déploya des équipes d’ingénieurs vers cet objectif.

Une décennie plus tard, il se révéla que Gates avait été un peu trop visionnaire et optimiste sur cette évolution de l’informatique, le duo clavier/souris est encore très largement ancré dans notre quotidien.

Mais la vision de Bill Gates n’a certainement pas disparu. En réalité, le premier fruit de ces 10 années d’ingénierie sera introduit dans un premier produit grand public en Novembre prochain : la Xbox One.

La console de jeu de Microsoft sera ainsi toujours à l’écoute de vos instructions pour vous offrir un service simple et réactif. Plus besoin de télécommande pour regarder la télévision, il vous suffit d’énoncer simplement : « Regarder France 2 », et la chaîne apparaître dans la seconde.

Vous n’arrivez plus à retrouver le nom d’un acteur dans le téléfilm du samedi soir, une commande vocale vous permettra de partager l’écran en deux pour réaliser cette recherche.

Moto X : Star Trek arrive dans mon téléphone

Il ne se passe pas une journée en ce moment sans qu’une rumeur vienne alimenter l’attente autour de ce smartphone Made in Google (& Motorola). Et là encore, l’une des informations confirmées, c’est la possibilité de contrôler son téléphone sans avoir à le toucher. Il suffit d’une commande vocale pour qu’il lance une application, réalise une recherche instantanément. Nous basculons encore davantage dans la vision du smartphone comme assistant personnel où il suffit d’énoncer : « A quelle heure commence mon prochain rendez-vous ? » pour être informé en retour par une voix digitalisée.

Pour les utilisateurs de Siri, le Moto X proposera un Siri-like ultra-puissant qui ne va pas requérir de rester appuyé 1 seconde sur le bouton « Home » pour être à votre écoute.

Mais le Moto X est loin d’être la seule initiative dans ce sens chez Google. Il suffit de regarder le fonctionnement des Google Glass ou celle de la prochaine recherche Google qui se lance d’un « OK Google ». Encore et toujours, Google milite pour que l’informatique de demain soit un peu plus comme Star Trek.

MotoX

La voix sera la clef de l’informatique de demain

Mais si la plupart des geeks vont s’extasier devant l’ordinateur de Star Trek, en voir apparaître certaines fonctionnalités sur son téléphone ou sa console de jeux sont une source d’inquiétude phénoménale. Comme pour les différentes phases du deuil, nous sommes passé par des phases de choc, de déni, de colère (qui ont même forcé Microsoft à faire marche arrière sur certaines fonctionnalités)… peut-être arriveront nous à l’acceptation d’ici quelques années.

Le fait est que je ne crois pas aux coïncidences… et lorsque je vois plusieurs acteurs arriver avec les mêmes idées d’interactions (surtout quand elles font parties intégrantes d’une grande stratégie en préparation depuis 10 ans), c’est généralement un signe annonciateur.

La Xbox One, le Moto X, les Google Glass, seront-ils les produits qui vont essuyer les plâtres et permettre l’arrivée d’une nouvelle ère du computing ?


9 commentaires

  1. Rien de bien nouveau mais il est vrai qu’avec les avancés technologiques depuis ces dernières années on a des appareils photos, utilisable à notre insu, les fonctions GPS etc…. malgré les centres qui nous espionnent à l’autre bout du monde ou sous le sol de Paris, je trouve qu’on peut pour la sécurité d’un pays, écouter, surveiller mais les gens sont en droit de savoir ce qu’il se passe, c’est le minimum.

  2. J’avoue ne pas encore être convaincue par tout ce qui concerne la voix: des services comme Siri, les recherches vocales Google, etc. existent depuis quelque temps maintenant, mais on ne voit pas encore les gens dans la rue dicter leurs SMS ou demander une direction à Google…
    bref je ne suis pas si sure. bonjour la confidentialité si tout passe par la voix

  3. « Que vous le vouliez ou non, votre ordinateur vous écoutera constamment »

    Si tu parle de produit google, apple ou microsoft, oui totalement
    Après, il suffit de choisir les produits que TU contrôles et non l’inverse
    J’ai mon linux préparé aux petits oignons, c’est moi qui controle mon PC et pas l’inverse

  4. Le souci, c’est qu’il n’y a pas d’alternative.

    Soit on utilise des produits technos, et on est fiché, écouté, tracké… soit on vit dans une grotte.

    L’alternative se fait attendre.

  5. Salut,
    Mes pc ne me traquent pas (windows ou linux) (webCam et mic avec on/off matériel)
    Mon téléphone ne me traque pas (quasi sûr) (Firefox os)
    Et pour l’histoire de la grotte, ça me fait bien rire, surtout que c’est surement les + « geeks » qui vivent dans des grottes… lol

  6. Bonjour,

    désolé de le préciser mais 1984 a été écrit en 1949… donc 1984, c’était il y a 64 ans et 28 ans !!!!

    Cdt,
    Glouferu.

  7. Valentin-Pringuay on

    @Glouferu : je persiste & signe. Je parle de la dystopie sensée se dérouler en 1984 (pas du temps de la rédaction). Donc la trame de 1984, c’était il y a 28 ans 😉

  8. Je me vois bien parler à mon ordinateur devant tout le monde…
    Et un smartphone avec le micro en permanence allumé, je me demande pour la batterie…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Après avoir volé 821.000$, elle fait une demande de crowdfunding pour rembourser sa dette

Le concept du financement participatif vient de franchir un nouveau cap avec cette histoire. Quand une criminelle créé une campagne...

Fermer