Qwant lance un moteur de recherche pour la musique

Le moteur de recherche français Qwant a décidé de lancer Music, un nouveau moteur de recherche dédié à la musique.

Qwant l’ambitieux

Des irréductibles gaulois qui résistent encore et toujours à l’envahisseur, si l’histoire vous rappelle quelque chose, elle s’applique surtout à Qwant. Depuis 2013, l’anti-Google français tente de se faire une place parmi les moteurs de recherche et espère grappiller des parts au géant Google, incontournable en Europe et plus particulièrement en France.

Un défi ambitieux mais qui porte ses fruits comme en atteste les derniers chiffres de Qwant qui reçoit de plus en plus de visites avec une stratégie simple : respecter la vie privée de ses utilisateurs. A l’instar de DuckDuckGo, Qwant se présente comme « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée » et insiste sur le fait qu’il ne trace pas ses utilisateurs. Un discours qui fait mouche à l’heure où les internautes sont de plus en plus concernés par les questions de vie privée et avec un Google dont la boulimie pour nos données personnelles inquiète.

Difficile toutefois de venir contrer le géant américain dont la pertinence des résultats n’est plus à démontrer et de pousser les utilisateurs à changer leurs habitudes. Le moteur de recherche a donc fait le choix de développer une nouvelle version de son moteur pour améliorer la pertinence des résultats, d’adopter une interface très différente de celle de Google et de se démarquer avec Qwant Junior, un moteur de recherche destiné à la jeunesse, et aujourd’hui Qwant Music.

Un moteur de recherche pour la musique

Avec Qwant Music, le moteur de recherche explique avoir « créé le plus grand univers de recherche dédié à la musique » et veut permettre à l’utilisateur d’avoir rapidement des informations sur un artiste, un morceau, un album. Le service propose également d’écouter des morceaux (via YouTube), de les acheter via iTunes et devrait avoir droit à des améliorations dans les mois à venir puisqu’un partenariat avec l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique (Ircam) est annoncé.  L’écoute de musique par les abonnements à iTunes, Deezer et Spotify sera également disponible.

Concrètement à quoi sert Qwant Music ?

Sur le papier, l’intention est louable et Qwant se démarque de Google qui ne propose pas ce genre de fonction mais est-ce vraiment utile ? Encore en bêta, Qwant Music se révèle plutôt intéressant et propose d’avoir un maximum d’informations sur ses chanteurs et groupes préférés grâce à trois onglets : Recherche, Fiche artiste et Discographie.

Qwant lance un moteur de recherche pour la musique

Le premier propose trois colonnes avec les résultats de la recherche Qwant, l’actualité de l’artiste recherché et ses contenus sur les réseaux sociaux. L’onglet fiche artiste présente un début de biographie tiré de Wikipédia, des liens externes vers les réseaux sociaux de l’artiste (et son nombre d’abonnés) et les artistes similaires. Enfin l’onglet discographie liste les différents albums et singles sortis par l’artiste, on regrettera de ne pas pouvoir trier les résultats par ordre alphabétique ou date de sortie.

Qwant lance un moteur de recherche pour la musique

La nouvelle fonctionnalité de Qwant n’est encore qu’à ses débuts et ça se sent mais comme pour son moteur, le français se montre ambitieux et l’arrivée des radios (Qwant Music s’est associé avec Radioline) ainsi que des plateformes de streaming devraient renforcer l’intérêt de Qwant Music. Concernant le contenu, on attend plus de ce service notamment au niveau de la recherche (Genre musical, label…)

(Source)

2 commentaires

  1. j’utilise Qwant depuis quelques temps déjà et il n’a rien a envier au mastodonte Google !
    de plus Qwant Junior permet de bien filtrer les contenus accessibles au plus jeunes et sauf erreur de ma part c’est le seul moteur de recherche qui le propose..!

  2. Que l’on trouve sympa la présentation de Qwant, c’est très bien. Voici un méta-moteur qui tente de faire sa place, il le fait du mieux qu’il peut. Le grand risque, a aller chercher par des API des données que l’on ne maitrise pas, c’est qu’un jour les robinets se ferment.

    Qwant utilisent toujours les données de Bing, le moteur Américain de Microsoft qui est tout aussi puissant que Google. Bing possède des milliers d’ingénieurs informaticiens et a déboursé plus de 5 milliards de dollars pour arriver a fournir des données correctes, mais a failli geter l’éponge face à Google.

    Le jour ou Qwant deviendra menaçant pour Bing en prenant trop de part de marché, Bing fermera les robinets et Qwant se retrouvera sans plus de données web, ni d’image, ni bénéficier des milliers d’algorithmes extremements complexe que Bing utilise pour retourner des données cohérentes aux requetes que lui demande Qwant.

    Qwant peu « capturer » les résultats que Bing lui envoie sur des milliions de requêtes , je ne sait pas si c’est légal, et les conserver pour les requêtes fréquentes, mais si Bing ferme le robinet, il n’y aura plus de mise à jour.

    Qwant cumule les fournisseurs de données pour les agréger , Bing, actu, twitter, et désormais iTunes pour la musique), le risque est que ces API (Interface Applicative de Programmation) qui permettent d’intérroger et recevoir des données de grands sites sont mis à disposition de tout le monde, et que n’importe quel développeur même débutant peut demain créer son propre Qwant… si il arrive a faire une présentation harmonieuse comme cela a été assez réussi chez Qwant…

    Les 24 millions d’euros de la banque Européenne n’ont quasiment pas de justification dans cette affaire qui risque de finir mal… Le seul travail réel de « moteur de recherche » que fait Qwant se trouve, pour le moment, dans une toute petite partie de Qwant Junior, dans l’onglet éducation, et c’est pas le plus réussi, même assez passable. Cette partie démontre la technologie innexistante chez Qwant.

    C’est tout là le problème !

    Cette communication de Qwant, à grand renfort de « on a encore inventé une chose formidable » va le tuer.

    Au lieu de travailler sur le fondement d’un vrai moteur qui est autonome et fait réellement tout de A à Z, Qwant démultiplie l’utilisation d’API d’autres moteurs (aujourd’hui celui de la musique avec l’API iTunes).
    C’est vraiment dommage, la France a besoin d’un moteur de recherche totalement indépendant, un vrai, pas un miroir aux alouettes qui prend le grand public novice de la technique pour des neu-neu, les contribuables pour des vaches à lait, et la presse non spécialisée pour des idiots.

    Jouer « franc du collier » aurait permis a Qwant de faire naturellement sa place, il n’est peut-être pas trop tard non plus.

Répondre

Lire les articles précédents :
un iPhone (PIxabay)
En 2016, discuter avec Siri en public serait encore embarrassant

« Il semblerait que les utilisateurs soient encore mal à l’aise de parler avec leurs appareils en public. »

Fermer