Rapport Twitter, les demandes provenant des gouvernements ne cessent d’augmenter

Twitter a publié hier son ‘rapport de transparence’ qui révèle les requêtes envoyées par les gouvernements durant le premier semestre 2013. Deux informations en ressortent.

Le réseau social a publié mercredi un rapport dans lequel il joue le jeu de la transparence et révèle des informations au sujet de son fonctionnement. Deux points ressortent notamment : les gouvernements ont effectué un nombre de demandes d’informations qui n’a cessé de grimper et le nombre de demandes de suppressions de publications n’a jamais été aussi élevé.

Les demandes des gouvernements

Twitter nous informe que le nombre de requêtes émises par le gouvernement pour connaitre certaines informations sur les utilisateurs n’a cessé d’augmenter tout au long du premier semestre 2013. Sur cette période, c’est pas moins de 1.157 demandes qui ont été effectuées par les gouvernements des différents pays au sujet des comptes et de leurs propriétaires. Et – attention cela risque de vous étonner – le grand champion de cette catégorie est… les États-Unis ! Le pays cumule à lui seul 78 % de ces demandes. Le Japon arrive lui en deuxième place mais avec seulement 8 % des requêtes. Twitter a précisé avoir donné une réponse positive aux autorités américaines dans 67 % des cas.

Ce rapport de ‘transparence’ est le troisième publié par le réseau social. Si l’on compare les trois, on se rend compte que les demandes d’informations provenant du gouvernement n’ont cessé d’augmenter au fil du temps. On passe de 849 au premier semestre 2012 à 1.009 au deuxième semestre de la même année pour arriver à 1.157 aujourd’hui. Twitter a d’ailleurs rajouté que l’intégralité de ces requêtes provien d’un total de 35 états différents et qu’une majorité d’entre elles sont liées à des enquêtes criminelles (on aimerait bien savoir à quoi sont liées les autres…).

Twitter

La demande de suppression de publications en hausse

Autre information de ce rapport, la demande de suppression de certaines publications n’a jamais été aussi forte. Nous passons de 6 au premier trimestre 2012 à 60 aujourd’hui. Ici, la provenance des requêtes semble être un peu moins concentrée. On retrouve bien évidemment des demandes de la justice française pour la suppression de certains propos haineux, la justice allemande pour la clôture d’un compte associé à l’idéologie néo-nazie mais aussi la Russie pour la suppression de publications faisant l’éloge de la drogue et du suicide. Twitter n’a pas fourni d’informations quand au pourcentage des requêtes auxquelles il a répondu positivement.

Bien évidemment, ce rapport peut faire écho avec l’affaire PRISM qui a déchainé la chronique ces derniers temps avec, notamment les nombreuses requêtes provenant des États-Unis. Jeremy Kessel, l’un des responsables juridiques de Twitter, a d’ailleurs écrit que ces requêtes avaient fait l’objet de discussions au sein du réseau social et que ce dernier s’était joint à d’autres pour inciter le gouvernement américain à plus de transparence concernant ces requêtes tenues secrètes.

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
on this day facebook
5 actualités Facebook à connaître : Nostalgie, embed, https & Co

Facebook dévoile plusieurs nouvelles fonctionnalités et quelques actualités. Passage en revue de ce qu'il faut savoir aujourd'hui.

Fermer