Reed Midem s’offre une participation dans Le Web, la confĂ©rence high-tech de Loic et GĂ©raldine Le Meur

Le groupe Reed Midem, spĂ©cialisĂ© dans les Ă©vĂ©nements professionnels internationaux, vient de s’offrir une part du gĂąteau Le Web, pour un montant non dĂ©voilĂ©.

C’Ă©tait inĂ©luctable, et nombreux Ă©taient les observateurs qui Ă©taient convaincus depuis quelque temps d’une telle issue (ou Ă©volution, comme vous voulez) : le groupe Reed Midem, spĂ©cialisĂ© dans les Ă©vĂ©nements professionnels internationaux, vient de s’offrir une part du gĂąteau Le Web, pour un montant non dĂ©voilĂ©.

La confĂ©rence Le Web, dont la derniĂšre Ă©dition s’est dĂ©roulĂ©e il y a quelques jours, a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 2004 par LoĂŻc Le Meur. Lors des trois premiĂšres Ă©ditions, elle Ă©tait baptisĂ©e « Les Blogs » (LoĂŻc Ă©tant Ă  l’Ă©poque CEO de la plateforme de blog TypePad) et rĂ©unissait quelque 250 participants.

L’Ă©vĂšnement a commencĂ© Ă  prendre de l’importance lorsque des personnalitĂ©s « hors web » ont commencĂ© Ă  faire des apparitions de plus en plus frĂ©quentes. L’Ă©dition 2006 notamment, reste dans les mĂ©moires de nombreux participants, quand Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intĂ©rieur, fit une intervention plutĂŽt controversĂ©e mettant l’accent sur les dangers d’internet, suivi d’un discours en anglais de François Bayrou, puis d’une prise de parole magistrale et fascinante de Shimon Peres. La derniĂšre Ă©dition a rassemblĂ© plus de 3500 participants en provenance de 70 pays et impose dĂ©finitivement Le Web comme LA confĂ©rence mondiale sur les tendances de l’Ă©conomie numĂ©rique.

reed midem le web

Selon ses fondateurs, la prise de participation de Reed Midem leur laisse toute latitude pour continuer Ă  dĂ©velopper l’activitĂ© comme ils l’entendent, et permettra Ă  la confĂ©rence de se dĂ©ployer dans d’autres grandes villes et pays du monde, probablement aux USA, mais Ă©galement en AmĂ©rique du Sud, en Asie et en Russie. Une Ă©dition complĂ©mentaire du Web s’est tenue Ă  Londres en juin 2012.

Finalement l’histoire du Web ressemble Ă  celle de beaucoup d’entrepreneurs : lancĂ© comme un side project, c’est en fait celui qui prend le pas sur tous les autres (et donc dans le cas Le Meur sur Seesmic) et rencontre le vrai succĂšs. Et c’est probablement dans cet exercice que les Le Meur sont les meilleurs. Un truc Ă  mĂ©diter pour tous ceux qui se lancent dans l’entrepreneuriat, dont l’histoire est remplie d’aventures inattendues de ce genre…

En attendant, vous pouvez retrouver notre couverture complĂšte du Web’12 ici.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
[infographie] Les entreprises face Ă  l’email de prospection

Quel est le comportement des professionnels et entreprises face à l'email de prospection ? Réponse dans cette étude illustrée par...

Fermer