Si vous aviez la possibilité de remplacer Android par Sailfish OS sur votre smartphone, le feriez-vous ?

Sailfish Replaceriez vous Android par Sailfish OS sur votre smartphone ?

Il y a quelques jours de cela, Jolla sortait un premier smartphone sous Sailfish OS. Petit rappel : Jolla a été fondé par des anciens ingénieurs de Nokia qui ont été peu convaincus par le choix des dirigeants de la compagnie de se rapprocher de Microsoft. Le système d’exploitation mobile Sailfish a été développé à partir de Meego, un OS autrefois utilisé par Nokia et qui est maintenant quasiment « mort ». Il a été reconnu que ce système d’exploitation présente quelques avantages par rapport à Android, sur le plan ergonomique. Mais surtout, il peut supporter certaines applications pour Android – un peu comme BlackBerry 10.

Après la sortie du smartphone, il serait maintenant question de permettre aux utilisateurs d’Android d’installer Sailfish sur leurs terminaux. Pour le moment, aucun calendrier n’est connu. On sait juste que mis à part cela, Sailfish se développera probablement un peu comme Android. L’OS devrait être mis à disposition des autres constructeurs. En vérité le smartphone de Jolla ne serait là que pour servir de « référence » et pour véhiculer un « idéal ».

Android est particulièrement apprécié pour son intégration des produits Google, sa richesse en terme d’applications et parce que c’est un système ouvert. En revanche, de nombreuses distributions de l’OS mobile de Google sont critiquées pour l’aspect visuel. « Android, c’est moche » avait commenté l’un de nos lecteurs. OS Sailfish promet une ergonomie comparable à celles de la tablette BlackBerry PlayBook (sans boutons) : excellente ergonomie et excellente prise en main mais une  grosse sécheresse en terme d’applications. Un autre argument : son mode multitâche qui permet de passer d’une application à une autre en très peu de gestes et l’utilisation des bords de l’écran. Mais malgré tout cela, le paramètre qui sera le plus décisif sera certainement le niveau de compatibilité les applications Android sur Sailfish OS. A cela s’ajoute l’intérêt que les développeurs vont porter au système d’exploitation.

Alors que Google a récemment dévoilé la version KitKat 4.4 d’Android, dont l’une des missions est de réduire la fragmentation de l’OS, Jolla voudrait aussi cibler les « vieux » Samsung, HTC, Sony, etc. La compagnie s’intéresserait notamment aux marchés émergeants comme la Chine, où beaucoup de personnes utilisent encore des versions très antérieures d’Android – comme Froyo ou Gingerbread.

Pour les applications, Jolla pourrait compter sur des partenariats avec des boutiques autres que Google Play. Son premier smartphone est commercialisé avec le Yandex Store préinstallé, le concurrent russe de Google Play.

A découvrir : un ancien employé de Nokia a également lancé Newkia, un constructeur qui veut montrer ce que Nokia aurait pu devenir si la firme Finlandaise avait décidé de choisir Android au lieu de Windows Phone.

Source : TNW/Bloomberg