Réseaux sociaux : attention, la colère est contagieuse !

Une étude menée par des chercheurs chinois sur le réseau social Weibo (le « Twitter » local) a abouti à la conclusion que la colère qui est partagée par les utilisateurs est plus contagieuse que les autres émotions.

Des chercheurs de l’Université de Beihang en Chine ont mené une étude sur l’influence qu’ont les émotions que vous partagez sur les réseaux sociaux. Les résultats ont montré que l’émotion qui influe le plus sur les autres utilisateurs d’un réseau, c’est la colère. Celle-ci aurait un impact plus élevé que la joie ou la tristesse par exemple.

L’étude a été réalisée sur la plateforme Weibo, qui est l’équivalent chinois de Twitter. Weibo est utilisé par 500 millions de personnes et près de 100 millions de « tweets » y sont publiés chaque jour.

En 2010, ces chercheurs ont collecté 70 millions de messages provenant de 200.000 utilisateurs. Les utilisateurs sont « liés » s’ils s’échangent des messages ou s’ils se « retweetent ». Les personnes étudiées étaient des actifs qui ont au moins eu 30 interactions durant l’étude. Celle-ci s’est étalée sur six mois.

Les messages et publications collectés ont été classés selon leurs natures en 4 catégories : la joie, la tristesse, la colère et le dégoût.

Cela a permis d’étudier la propagation d’un sentiment sur le réseau social. Par exemple, si un utilisateur partage un « tweet » exprimant de la colère, les chercheurs ont pu déterminer l’influence que ça aura sur les personnes « liées » qui vont parfois exprimer ce même sentiment en réaction.

Lorsqu’il s’agissait de la « tristesse » et du « dégoût », les corrélations ont été minimales. Elles ont été plus élevées lorsqu’il s’agissait de la « joie ».

Mais les corrélations les plus élevées auraient été trouvées lorsque les utilisateurs partagent leur « colère ». La colère se propagerait donc facilement via les réseaux sociaux (en tous cas en Chine), par rapport aux autres émotions.

Lors de l’étude, les chercheurs chinois ont également pu déceler les deux principales sources de colère durant ces 6 mois de 2010. La première a été le conflit entre la Chine et le Japon au sujet d’une île disputée par les deux pays. La deuxième grande source de colère a été les problèmes d’ordre domestiques ou sociaux.

Il serait intéressant d’avoir des résultats d’études similaires réalisés sur des plates-formes occidentales comme Facebook ou Twitter. Il est à noter que l’échelle de cette étude chinoise aura été très élevée.

Plus tôt, des psychologues de l’université du Michigan ont réalisé une étude sur l’impact qu’a l’utilisation de Facebook sur votre humeur. Selon les résultats, plus vous êtes connectés, plus vous serez malheureux. Celle-ci a notamment évoqué le fait que les personnes comparent souvent leurs vies avec celles des autres utilisateurs, ce qui réduit leurs satisfactions. Elle a cependant été réalisée sur seulement 82 personnes adultes.

Par ailleurs, des réseaux sociaux de « niche » exploitent déjà ces prétendus défauts des réseaux sociaux traditionnels.  Il y a par exemple Happier qui s’adresse aux personnes optimistes.

Et quand on sait que récemment, Facebook a ajouté une fonctionnalité permettant d’expliciter ses émotions…

(Source : MIT Technology Review)

Image trouvée sur Pixabay.com (PublicDomainPictures)


3 commentaires

  1. C’est drôle de lire cet article, je viens d’en lire un de quelqu’un très en colère 🙂 !
    En tout cas, c’est dommage que l’impact ne soit pas plus important pour les choses positives que pour les choses négatives …

  2. beleneglorion on

    En même temps cela semble logique, si je met que je suis content parce qu’en couple, en vacances, que j’ai eu une augmentation etc, il ne vas pas y avoir de polémique parmi mes personnes liés.
    Si je lance une diatribe sur les impots élevés, la loi HADOPI , sur les mauvaises manières de mon voisin, mes proches risques plus de réagir pour partager leur expérience ( Y a aussi un voisin qui fait la fiesta tous les soirs, X paie aussi trop d’impots foncier etc )
    La tristesse parce que je me suis fait plaqué, on viendra plutôt me soutenir en privé donc pas relayer sur le réseau 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Samsung va-t-il bénéficier d’une exclusivité sur l’application BlackBerry Messenger ?

Un tweet envoyé par Samsung Mobile Nigeria a lancé une rumeur selon laquelle Samsung pourrait bénéficier d’un droit d’exclusivité sur...

Fermer