Réseaux sociaux professionnels : 3 clés pour le succès

Trois stratégies pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés sur les réseaux sociaux professionnels.

be-found-be-seen

Quelque soit l’objectif (business, carrière, networking, visibilité, nouer des partenariats…) qu’on se fixe à travers sa présence sur un réseau social professionnel (Viadeo, LinkedIn, Xing et peut être bientôt Facebook @Work), j’ai identifié trois stratégies possibles pour y parvenir que j’appelle les 3 BE : Be Found, Be Seen, Be in Touch.

BE Found

C’est la démarche “non active”. “Be found”, c’est faire en sorte qu’on vous trouve via votre profil personnel ou votre page entreprise. Il s’agit concrètement de travailler le contenu de son profil pour qu’on puisse le trouver et pour qu’il sorte quand ses compétences sont recherchées. Ne pas oublier que l’objectif de base d’un profil est qu’il soit visible et vu de ceux dont il doit être vu. Sans visite sur le profil, le meilleur candidat ou le meilleur expert ne tirera pas grand-chose de sa présence. Ce n’est qu’à partir du moment où un profil ressort dans les pages de résultat et qu’il est vu, qu’il peut être l’origine de contact, de demande, de rendez-vous…

Sur LinkedIn (on peut supposer que les autres plateformes fonctionnent de la même manière) il y a deux facteurs sur lesquels chacun peut jouer pour qu’on le trouve. D’une part le contenu et d’autre part la taille du réseau.

La base de visibilité d’un profil LinkedIn, c’est son contenu. C’est l’élément le plus important. Un profil avec le bon contenu, sans réseau et sans aucune interaction peut ressortir et avoir un fort ROI. J’en ai eu l’exemple en créant un profil pour une candidate qui a eu 3 contacts avec des chasseurs le lendemain alors qu’elle encore aucun contact. Ce qui ne sera pas le cas si le profil a beaucoup de contacts ou beaucoup d’interactions et pas de contenu.

Plusieurs consultants recommandent des profils courts, dans lesquels on ne dit pas grand-chose pour garder la possibilité de se découvrir lors d’un RV ou d’un entretien. Ils oublient juste une chose : encore faut-il avoir un entretien et, sans contenu, donc sans visite sur le profil, ce sera difficile.

D’ailleurs, dans ses guidelines, LinkedIn est très clair : “si vous intégrez une liste étendue de mots clés à votre profil, vous pouvez apparaître dans un grand nombre de recherches”. En gros, plus on a de contenu, plus on peut être visible.

C’est d’ailleurs assez logique. Si un responsable marketing est spécialiste du digital, il ressortira sur cette requête. S’il indique en plus qu’il connait le multicanal et l’omnicanal, il aura 2 mots clés supplémentaires et pourra donc aussi ressortir sur les requêtes correspondantes.

L’autre levier sur lequel chacun peut jouer, c’est la taille du réseau. C’est un sujet qui revient souvent dans les forums, groupes de discussions ou lors de formations. Pour faire simple, dans son fonctionnement, LinkedIn rend plus visible ceux qui ont les plus gros réseaux. Bien ou pas, ce n’est pas vraiment le sujet. C’est un fait, LinkedIn fonctionne ainsi. Plus on a un réseau développé, plus notre potentiel de visibilité est élevé.

Pour qu’on vous trouve, ne pensez pas seulement à vous présenter, pensez aussi à la manière dont on va vous chercher. Sur votre CV, vous vous présentez. Sur LinkedIn, vous vous présentez aussi, mais il faut pour cela qu’on arrive sur votre profil et donc qu’on vous trouve. La bonne question à se poser est : “Comment ceux dont je veux être vu vont utiliser LinkedIn pour me chercher ?”.

En plus du profil personnel, n’hésitez pas, le cas échéant, à créer une page entreprise (c’est gratuit).

BE Seen

C’est une démarche active. “Be Seen”, c’est “liker”, commenter, partage, contribuer dans des groupes, voire publier des articles pour qu’on vous voie. C’est se rendre visible via son contenu ou ses interactions.

Liker ou partager, c’est la base. Commenter est plus intéressant, car vous ajoutez votre touche personnelle. A condition bien sûr de ne pas se limiter à “Super article !”.

L’idéal (le plus efficace) est bien évidemment de contribuer par un article qui exposera un point de vue, une humeur ou une expertise.

Les clés ? La stratégie de la presse magazine voire de la presse people : une image qui attire et un titre qui accroche. Bien sûr que le contenu doit être pertinent et apporter de la valeur, mais pour que les lecteurs viennent, il faut aller les chercher, leur donner envie de venir, les attirer et cela passe notamment par une image et un titre. Si votre contenu est creux, si vous vous contentez de mettre un lien qui renvoie vers votre blog, vous aurez peut-être généré des clics, mais probablement aussi de la frustration et vous prenez le risque qu’on ne retourne plus lire vos publications.

Le timing joue aussi : si vous publiez à 23h ou un vendredi soir, vous n’aurez probablement pas la meilleure audience.

Sachez que d’une part votre article sera essentiellement vu par les commentaires, likes et partages qu’il va recevoir plutôt que par la notification lancée à sa publication. D’autre part, sachez aussi que votre article ne sera pas envoyé à tous vos contacts, comme beaucoup se l’imaginent. LinkedIn filtre et ne proposera votre article à ceux de vos contacts dont il aura été détecté qu’ils pourraient être intéressés par votre publication.

“Be Seen”, ce n’est pas :

  • Liker, commenter ou partager tout et n’importe quoi 10 fois par jour pour espérer qu’on vous voie.
  • Faire des mises à jour “bidon” de son profil en changeant 1 ou 2 caractères pour envoyer des notifications à tout son réseau.

Ces 2 approches, assez fréquentes, s’apparentent plutôt à du spam et n’envoie pas nécessairement une très bonne image. Sachez que vous si vous abusez de ce type de comportement, on peut rester connecté à vous et bloquer tous vos contenus pour ne plus subir votre mauvais usage de la plateforme.

BE In Touch

C’est développer sa visibilité en allant chercher de nouveaux contacts. C’est une autre démarche active, qui consiste soit à relancer ceux qui sont venus sur votre profil ou qui ont interagi avec votre contenu (on veut voir qui a liké / commenté / partagé ses articles) soit à utiliser le moteur de recherche (idéalement le moteur avancé qui sera plus précis donc plus efficace) pour rechercher des profils et les inviter à se connecter.

LinkedIn, comme d’autres plateformes utilise la recherche booléenne et les opérateurs de recherche suivant : OR / AND / NOT / parenthèses / guillemets.

Voici ce qui LinkedIn dit sur le sujet :

  • Recherches avec guillemets : si vous recherchez une expression exacte, vous pouvez mettre l’expression en question entre guillemets (par ex. : “chef de produit”). Par exemple : saisissez “responsable de produit”.
    • Afin d’optimiser la performance du site, les mots vides, tels que “par”, “in”, “etc. à”. ne sont pas utilisés.
    • NOT : si vous souhaitez exclure un terme précis, insérez l’expression NOT devant ce terme (par ex. : NOT ordinateur). Par exemple, saisissez “programmeur NOT manager”.
  • OR : si vous souhaitez inclure un ou plusieurs termes d’une liste dans les résultats, séparez les termes avec le mot OR en majuscules. Par exemple, saisissez “ventes OR marketing”.
  • AND : si vos résultats doivent inclure au moins deux termes d’une liste, vous pouvez utiliser le mot AND en majuscules comme séparateur. Par exemple, saisissez “manager AND directeur”. 
  • Recherches avec parenthèses : pour effectuer une recherche complexe, vous pouvez associer les termes en utilisant des parenthèses. Par exemple, pour trouver des personnes dont le profil contient “VP”, ou qui ont à la fois directeur ET division dans leur profil, saisissez “VP OR (directeur AND division)”.

3 “BE” +1 ?

Selon vos objectifs, selon votre personnalité, activez ces 3 leviers ou l’un des 3.

Pour mesurer l’efficacité de votre démarche, et viser le 4° “BE” : “BE ROIste”, 2 possibilités.

  • Regardez les stats de qui vient sur votre profil. Au-delà de la courbe et de sa tendance, regardez qui vient sur votre profil. Mieux vaut 1 personne pertinente pour vous et vos objectifs que 10 qui sont arrivés là par erreur ou par hasard. Certes, plus de quantité peut signifier plus de qualité, mais sur ce sujet, c’est vraiment la qualité qui compte.
  • Suivez votre SSI (Social Selling Index). Certes c’est un outil développé par LinkedIn par les commerciaux (comme son nom l’indique). Néanmoins, les critères qu’il mesure peuvent intéresser tous ceux qui sont sur LinkedIn :
  • Construisez votre marque professionnelle (“Be Found”).
  • Trouvez les bonnes personnes (“Be In Touch”).
  • Échangez des informations (“Be Seen”).
  • Établissez des relations (“Be In Touch” / “Be ROIste).

Pour tout savoir sur le Social Selling Index ou comment améliorer son social selling index.

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • Leon Mukulumanya

    J’aime Ce Site Pour Raison Proffessionnelle

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Google pourrait vendre 4 millions de Pixel avant la fin de l’année

Les smartphones Pixel de Google vont-ils séduire les foules ?

Fermer