Reset The Net : une rébellion d’internet contre la surveillance de la NSA

Reset The Net, le jour où le net se bat pour sa liberté et sa sécurité.

Reset The Net 2

Depuis les premières révélations au sujet de la surveillance massive des télécommunications par la NSA il y a pile un an suite aux révélation d’Edward Snowden, les journalistes ont commencé à enchaîner les révélations. Ces révélations, bien que scandaleuses, n’ont finalement pas changé grand-chose.

La campagne Reset The Net, c’est la célébration du jour (le 5 juin) où on a commencé à en apprendre plus sur les pratiques des agences de renseignement, telles que la NSA ou la GCHQ. Mais outre cela, c’est également un mouvement qui vise à protéger les internautes et à rendre les communications plus sécurisées, notamment avec des outils de chiffrement.

L’appel de Fight For The Future, à l’origine de ce mouvement, a été largement entendu. Outre le support d’Edward Snowden, des millions d’internautes ont participé au mouvement, d’une manière ou d’une autre. Exemple : avec le hashtag #ResetTheNet sur les réseaux sociaux.

Des  géants du web se sont ralliés à cette cause, pour ne citer que Reddit, Twitter, Google, Tumblr, Mozilla, ou encore WordPress.

Ainsi, WordPress a annoncé qu’il allait installer le chiffrement SSL par défaut sur tous les sites wordpress.com. Cette initiative a été suivie par d’autres, tel que Tumblr.

De son côté, Google a publié le code source d’un outil qui permet d’échanger des emails chiffrés, de bout à bout, donc de manière encore plus sécurisée. Le journal The Guardian, qui a publié de nombreuses révélations au sujet des dérives de la NSA, a également choisi cette occasion pour dévoiler un nouvel outil pour les lanceurs d’alertes. Le logiciel SecureDrop permet à celui qui veut préserver son anonymat de partager des documents sensibles, tout en réduisant les risques de se faire identifier.

Plusieurs services, médias, blog connus ou moteurs de recherches, ont aussi aidé en offrant des espaces sur leurs pages. Par exemple, Google Play a fait la promotion d’applis servant à protéger les échanges. La liste complète organisations participantes et de leurs engagements est disponible ici.

Et non des moindres, Reset The Net fait la promotion d’outils disponibles (le Privacy Pack) qui peuvent nous aider à chiffrer un maximum de choses et rendre le travail plus compliqué pour la NSA.

Reset The Net 1


6 commentaires

  1. C’est bien gentil tout cela mais à partir du moment que Google est de la partie il s’agit juste d’un coup dans l’eau.

    La dernière fois que j’ai vérifié, la NSA et Google travaillait main dans la main pour avoir un ordinateur quantique. Ce dernier rendant le cryptage RSA complètement caduque.
    Donc, à quoi bon utiliser des outils qui utilise cet algo pour se protéger de la NSA? (et de manière bien plus dangereuse, se protéger de Google)

  2. La vraie question est pourquoi faut-il se protéger de la NSA ? La NSA vous recherche-t-elle vous téléchargeant des films ou bien cherche-elle des tarés sexuels, des terroristes, des mafias ? Est-il utile d’empêcher d’identifier l’émeteur d’une information ? La NSA va-t-elle vraiment exploiter les échanges de mails de M. Durand et de sa maîtresse Sophia en Corrèze ?
    Doit-on vraiment empêcher l’espionnage qui doit permettre de stopper des criminels ?
    Pour arrêter des criminels doit-on permettre d’espionner tout le monde ?
    Ce sont les vraies question à se poser…

  3. Pingback: Kim Dotcom cherche un dénonciateur et sors ses billets

  4. Pingback: Le Surf anonyme sur le web et bien plus encore … | gamerz0ne.fr

  5. Pingback: Reset The Net, une campagne pour un internet pl...

  6. C’est curieux, tes « vraies questions » quand même. Reset the net, c’est ce dont on parle. Certes l’idée d’une zone de commentaire est d’accueillir tous les points de vue, mais ne te fais-tu pas l’avocat de la NSA, dont l’article décrie et décrit les méfaits, et en cela déjà dire méfaits est un point de vue (article qui manque de qualité journalistique: un journaleux donne son point de vue, un journaliste fait le point … Or, ici, nous n’avons pas un aperçu très clair de la NSA)

    Non ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook Pixabay 700
Facebook explique pourquoi le reach organique s’effondre

Facebook explique pourquoi vos publications sont de moins en moins vues par les autres utilisateurs.

Fermer