Résultats Microsoft : la tête dans les nuages pendant que Windows Phone s’effondre

Microsoft a présenté les résultats de son quatrième trimestre et en a profité pour faire le bilan de son exercice 2016.

Après avoir annoncé qu’il ne pourrait pas atteindre son objectif d’un milliard d’appareils sous Windows 10 en 2018, Microsoft était de retour cette semaine avec la publication des résultats de son dernier trimestre de l’année fiscale 2016. L’occasion pour la firme de faire le bilan d’une année chargée avec la sortie de son système d’exploitation Windows 10, la vente de sa division « feature phone » pour 350 millions de dollars et le rachat du réseau social LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars.

Un bon trimestre

Le géant américain est en forme comme en témoigne son bénéfice net annuel de 16,8 milliards de dollars (+38% sur un an) dont 3,1 milliards pour le seul quatrième trimestre. Un bon point quand on se souvient que Microsoft avait enregistré une perte nette de 3,2 milliard de dollars sur la même période l’an passé mais ce trimestre avait été plombé par le rachat de Nokia.

En revanche, le chiffre d’affaires est en baisse de 9% et s’établit à 85,3 milliards de dollars sur l’ensemble de l’exercice fiscal, la gratuité de Windows 10 n’est pas étrangère à cette baisse. Même constat pour le quatrième et dernier trimestre, on constate une baisse de 7% et Microsoft enregistre un chiffre d’affaires de 20,6 milliards de dollars.

Windows-10-Microsoft-attendra-pas-objectif1Les revenus de la division smartphone ont chuté de plus de 70% en un an

Le cloud porte Microsoft

La firme de Redmond peut remercier ses services et peut continuer à miser sur le cloud. En effet, le chiffre d’affaires de la branche Intelligent Cloud a progressé de 7% sur un an (6,7 milliards de dollars pour le quatrième trimestre) dont une hausse des revenus de 102% pour la plateforme Azure. Toujours lié au cloud, la division qui regroupe les revenus liés à Office, Dynamics et Office 365 (Productivity and Business) progresse elle aussi de 5% chez les professionnels et de 19% chez les particulier pour un chiffre d’affaires total de 7 milliards. Microsoft en profite pour annoncer qu’Office 365 compte 23,1 millions d’abonnés.

Malheureusement pour Satya Nadella, le directeur général de Microsoft, les résultats sont moins brillants du côté de la téléphonie. Ainsi, dans la branche More Personal Computing, on retrouve le chiffre d’affaires lié aux smartphones et celui-ci a chuté de 71% au quatrième trimestre, confirmant une nouvelle fois les difficultés pour Microsoft à exister sur ce secteur.

La Xbox affiche également des revenus en baisse de 9% sur un an mais peut se satisfaire du nombre d’utilisateurs mensuels actifs sur le Xbox Live qui a progressé de 33% sur un an pour atteindre les 49 millions. Cette baisse des revenus s’expliquent par la baisse du prix et des ventes de sa console de jeux.

La seule bonne nouvelle pour cette division est à mettre à l’actif des Surface 4 et Surface Book dont les ventes ont progressé de 9%.

La suite ?

Hormis l’échec sur le secteur de la téléphonie qui a obligé Microsoft à revoir ses objectifs à la baisse, les résultats du géant américain sont solides et Satya Nadella peut se réjouir du virage cloud entreprise par la société. En effet, Microsoft mise plus que jamais sur les services dématérialisés et les professionnels lui font confiance comme le montre la progression de la branche Intelligent Cloud (+7% au total et une hausse de 12% des revenus sur les services aux entreprises) où on retrouve la plateforme Azure (+102%), les services cloud et logiciels dédiés aux entreprises.

Cette tendance devrait se confirmer dans les mois à venir et Microsoft peut espérer atteindre son objectif de 20 milliards de dollars dans le « cloud commercial » en 2018, ce chiffre est actuellement d’un peu plus de 12 milliards. Sans surprise, les mauvais chiffres sont du côté de la branche More Personal Computing qui regroupe les produits grands publics de la marque (Windows, smartphones, Xbox et Surface).

Concernant Windows 10, son chiffre d’affaires a été différé par Microsoft mais ce dernier pèse déjà dans les résultats de la firme et notamment du côté des revenus publicitaires en hausse de 54% (+16% une fois déduites les commissions reversées aux sites partenaires). Selon Microsoft, cette progression vient de l’intégration de Bing dans son dernier système d’exploitation.

(Source : Microsoft / Crédit Photo : Microsoft (Stephen Brashear/Getty Images))

Répondre

Lire les articles précédents :
hp
Le HP Elite x3 s’est trouvé un prix et il n’est pas donné

HP vient de communiquer le prix de vente du Elite x3. Le constructeur a mis la barre très haut. Peut-être...

Fermer