Retour sur coulisses : Roland Garros et les données par IBM

J’ai pu (re)découvrir les coulisses technologiques d’IBM pour cette édition 2013 de Roland Garros. Reportage.

C’est déjà la troisième année consécutive que l’on me donne la possibilité de voir les différents dispositifs mis en place par la société américaine sur cet événement sportif majeur et c’est toujours avec intérêt que je redécouvre l’arrière du décor, celui que le spectateur ou téléspectateur ne voit pas.

Des statistiques mais pas seulement…

Quand on dit IBM, on pense tout de suite aux statistiques comme la vitesse du service sur Roland Garros mais les autres tournois de tennis, ce n’est pourtant qu’une des missions de la firme. En effet, le site officiel du Grand Chelem, hébergé par IBM et ses solutions de « cloud computing », affiche un taux de disponibilité à faire pâlir tout administrateur serveur : 100% depuis 12 ans. Rien que ça. Au sujet du site du tournoi, quelques autres statistiques sont intéressantes : plus de 14 millions de visiteurs uniques et 333 millions de pages vues en 2012.

Ce site, en plus d’être toujours disponible et rapide, est en pertuelle évolution et devient encore plus complet cette année : il faut noter une meilleure accessibilité, pour les personnes malvoyantes notamment, une amélioration de la navigation ainsi qu’une intégration plus poussée des réseaux sociaux. Ces améliorations sont finalement assez logiques, tant un site web n’est jamais parfait, il y a toujours des choses à modifier ou peaufiner, que ce soit pour simplifier l’aspect général ou apporter toujours plus d’interactions avec les réseaux sociaux.

Du côté des données, IBM met toujours à disposition ses applications pour Roland Garros : le SlamTracker et les Clés du Match. Le premier outil permet d’accéder aux scores, statistiques et analyses du match en temps réel, et le second permet de déterminer les « clés » du match en fonction des statistiques des joueurs et des données collectées depuis 8 ans sur les 4 tournois du Grand Chelem (plus de 41 millions de points). En clair, c’est très pratique pour voir si son joueur préféré a plus de chances de passer au prochain tour que de rentrer bredouille…

Lors de cette matinée pluvieuse, j’ai pu écouter en compagnie d’autres bloggeurs l’avis de Sébastien Grosjean, célèbre ancien joueur et entraîneur actuel de Richard Gasquet, sur les statistiques. Il commence en disant qu’il utilise les données pour évoluer le jeu, que les clés du match sont intéressantes et qu’il travaille essentiellement sur les sensations. Quant à Richard, il ne regarde qu’une seule et unique statistique : les fautes directes (parce qu’il déteste rater, il ne veut pas faire de fautes, selon Sébastien). Il confirme que les statistiques permettent de mieux comprendre et de progresser dans son jeu. Pour lui, les joueurs avec le meilleur service en 2ème balle seront les meilleurs à la fin d’année.

Les coulisses technologiques

Direction la zone TV à Roland Garros, où se trouve les cars TV qui sont évidemment nombreux en début de tournoi mais aussi le quartier général d’IBM pour le tournoi. Dans ce QG, les ingénieurs et techniciens travaillent d’arrière-pied sur le site, les statistiques… Il y a toujours un écran, celui au fond de la pièce, qui permet de voir les attaques du site en temps réel aux quatre coins du globe.

Autre fonction intéressante : l’analyse prédictive sur les instances de Cloud Computing du site officiel qui a pour but de déterminer au mieux les ressources allouées en fonction de nombreux critères (programmation des matchs du jour, quantité de tweets, popularités des joueurs, etc.). Un étage plus haut, on retrouve un ordinateur et une télévision qui permet de simuler l’affichage de différentes données et statistiques à l’écran (comme le nom et la nationalité du joueur 1, le nombre de fautes directes, etc.). Un outil indispensable pour la personne qui s’occupe des statistiques dans le car TV.

En parlant du car TV, on a pu y aller avant le début des matchs à 11h. C’est toujours très intéressant de (re)voir ce mur d’écrans et de boutons avant le vrai direct. Mais ce jour-là, les matchs ne commenceront pas à 11h mais aux alentours de 13h30.


6 commentaires

  1. Ils sont très bien équipés! Cela doit être une bonne expérience que de voir les coulisses d’un événement aussi reconnu dans le monde! Il doit y avoir de l’animation dans le car TV aux heures de match.
    Merci pour ces images et ton article très pertinent.

  2. C’est vrai que leur équipement est pas mal! Les caméras, les zooms, les ralentis… Un peu trop de ralentis peut-être, ahah (gros plan sur les gueules des mecs en plein effort :’)). Et merci aux commentateurs :p

  3. C’est toujours un plaisir de savoir comment ça se passe dans les coulisses et c’est très enrichissant. Bel article!!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
playstation1
[E3] La PS4 : sauvée par les éditeurs ?

Impressions mitigées après la conférence de Sony. La proposition très intéressante de Sony (et à prix réduit) ne présente pas...

Fermer