RoboEarth, les robots possèdent désormais leur propre Internet

Les robots de demain seront capables d’évoluer main dans la main grâce à RoboEarth : un réseau d’informations partagées entre les différentes machines.

Aujourd’hui, les robots qui sont régulièrement créés sont généralement assignés à une tâche bien précise. Que ces machines soient là pour vous servir un cocktail parfait, détecter des mauvaises odeurs ou tout simplement se maintenir en équilibre, les usages de chaque robot sont limités. Mais cette époque est peut-être révolue ! Grâce à – ou à cause de – un projet financé par l’Union Européenne, les machines vont pouvoir apprendre les unes des autres. Ce programme, nommé RoboEarth va, en quelques sortes, permettre aux robots l’accès à leur propre Internet.

Test en hôpital

Les humains et les machines pourront stocker des informations dans une base de données sur le cloud. Celle-ci servira, en quelques sortes, de ‘mémoire commune’ à toutes les machines qui pourront s’y connecter. La première utilisation publique de RoboEarth sera faite dans un hôpital. Une première machine va pénétrer dans la chambre d’un patient, cartographier la pièce puis transférer les informations sur le cloud. Une autre créature mécanique va ensuite se connecter au réseau des robots puis récupérer les données précédemment mises en ligne pour aller servir une boisson à l’habitant de la chambre.

RoboEarth

Évolution 2.0

Derrière RoboEarth, nous retrouvons des équipes de la marque Phillips ainsi que cinq universités européennes. Le but est de donner aux robots la possibilité d’apprendre les uns des autres. Ainsi, une machine pourrait effectuer une tâche pour laquelle elle n’est pas programmée à la base en récupérant les programmes nécessaires sur le Web des robots. Bien évidemment, l’appareil devra être ‘physiquement’ adapté, difficile, par exemple, pour un robot sans ‘bras’ de réussir à ouvrir une petite boite.

Skynet ?

Des robots capables de créer leur propre réseau mais aussi d’évoluer ? Quand on entend cela on pourrait envisager des scénarios catastrophes dignes des meilleurs films de science-fiction. Mais le fait que RoboEarth soit un seul réseau permet la désactivation en cas de problème. Enfin, nous sommes encore loin de ces considérations et l’objectif est, pour l’instant, d’offrir la possibilité à des futurs robots domestiques d’être plus performants et polyvalents.

(sources [1], [2])


Un commentaire

  1. Pourquoi toujours voir le futur comme quelque chose de noir ! L’omniscience informatique nous réserves des usages fantastiques grâce aux casques de réalité augmentée et virtuelle , mais pour cela, il faudra plein de projets tels que RoboEarth pour constituer ce que j’appelle l’égosystème ! Je bosse justement sur ce sujet, du coup je vous conseille de lire cette fantastique interview … et je ne dis pas cela parce que c’est moi ^^

    Première partie : http://www.augmented-reality.f.....qui-es-tu/

    Deuxième partie: http://www.augmented-reality.f.....augmentee/

    @Bientot

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Netvibes Reader passe la seconde, et il a tout ce qu’il faut pour vous séduire

Netvibes vient tout juste de déployer la nouvelle version de son agrégateur maison avec, au programme, une interface plus soignée...

Fermer