Rolls-Royce espère envoyer des cargos sans équipage en mer

Après le drone et la voiture automatisé, voici le cargo contrôlé à distance. Un projet mené par Rolls-Royce qui pourrait bien bouleverse l’industrie du transport maritime.

Aujourd’hui, les drones sont en passe de devenir les maitres des airs. Les voitures automatisées pourraient, elles, dominer les routes. Pour la mer, le futur semble être le cargo télécommandé. Derrière ce projet, on retrouve le constructeur Rolls-Royce Holdings qui souhaite lancer des bateaux contrôlés à distance par un capitaine. Le développement de cette technologie a commencé il y a un an déjà et le constructeur semble avoir bien avancé depuis. L’objectif final est de faire naviguer des cargos sans que ceux-ci ne transportent le moindre personnel, seulement de la marchandise.

Des obstacles

Même si les recherches avancent, les navires sans équipage sont encore loin d’être prêts à lever l’ancre. De nombreux obstacles se dressent : problèmes de législation, problèmes d’assurance… Au final, les mêmes problèmes que connaissent les voitures automatiques. Cependant, il faudra également considérer une maintenance automatisée du bâtiment, il serait bête de tomber en panne au milieu de l’océan. Ajoutez à cela le risque de la piraterie – qui peut être évité grâce à une flotte de drones aériens qui patrouillerait autour du navire ? – et vous avez une liste de tout ce qui bloque l’utilisation de ces bateaux.

CargoRolls

Des avantages

Quels sont les avantages apportés par ces bateaux commandés à distance ? Tout d’abord, s’il n’y a plus d’humains à bord, cela écarte tout risque concernant la sécurité de l’équipage (accidents, tempêtes, pirates…). De plus, le cargo se retrouve plus léger (environ 5% de poids en moins) et cela permet une économie de fuel allant de 12 à 15 %. Enfin, les armateurs n’auront plus à payer d’équipage… une économie pour eux même si cela signifie des suppressions d’emplois.

Transport de demain ?

Le but ultime de Rolls-Royce est de fabriquer un « navire contrôlé à distance aussi sécurisé que les modèles actuels« . Mais l’entreprise pense que son cargo sera au final « encore plus sécurisé« . Ces navires sans équipage contrôlés par un capitaine installé sur la terre ferme risquent bien de devenir un standard de demain. Rolls-Royce s’assure, en prenant les devants, une belle place sur le marché si de tels navires sont amenés à parcourir les mers.

(source)


3 commentaires

  1. « Des avantages :

    Enfin, les armateurs n’auront plus à payer d’équipage… une économie pour eux même si cela signifie des suppressions d’emplois. »

    Quelle empathie Axel. J’espère que tu seras bien vite remplacé par un agrégateur de mots pour plus de bénéfices (culturel ?) !

  2. Ca pourrait limiter les accidents aussi, mais dans le cas d’un accident justement, qui serait responsable ? Le concepteur ? L’exploitant, même si c’est dû à un bug du système ? Pas évident, mais à mon avis, la responsabilité est la première chose à définir.
    J’ai pensé aux pirates également, mais j’imagine qu’on aura des pirates 2.0: détourner les système lui-même par une faille et hop, on amène le cargo chez soi sans risque 😉

  3. Bah pour les pirates , ilsne prendront plus de vies humaines , cependant comment va faire ce gros bateau sans humains à bord pour secourir un naufragé a l eau juste à côté ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Castlevania_Lords_of_Shadow_2_a
Test : Castlevania : Lords of Shadow 2

Après un Lords of Shadow salué unanimement en 2010 et un Mirror of Fate de bonne facture sur 3DS, Konami...

Fermer