Samsung et la stratégie de communication du « moi aussi »

Samsung a multiplié les annonces de type « moi aussi » ou « j’étais là avant ». Une assez mauvaise manière de communiquer assurément.

Avant toute chose, et pour calmer l’esprit des personnes qui ne verront dans cet article qu’un appeau à troll, je ne vais pas dire de mal des produits Samsung à aucun moment dans cet article.

Le géant coréen est sans conteste le leader du marché smartphone actuellement. Samsung s’est complètement accaparé le marché des appareils sous Android et représente donc une immense réussite.

En réalité, Samsung n’a absolument rien à apprendre d’Apple… si ce n’est dans sa manière de communiquer.

L’iPhone 5S a une puce A7 ? Nous aussi on va bientôt l’utiliser

Cette réflexion m’était déjà apparue le lendemain de la présentation de l’iPhone 5S où Samsung avait immédiatement fait la déclaration que, eux aussi, utiliseraient une puce A7 dans leurs prochains téléphones. Information qui tombe sous le coup de l’évidence puisque Apple achète ses puces à Samsung pour son 5S.

Et si j’avais déjà trouvé cette communication du « moi aussi » assez maladroite… cela ressemblait à un incident isolé.

C’était moi d’abord

Puis le Samsung Galaxy S4 est sorti en couleur dorée et de nombreux articles ont fait le lien avec le lancement de l’iPhone doré.

Aujourd’hui Samsung s’est senti obligé de clamer qu’il ne copiait pas Apple et que le Galaxy S4 or était déjà disponible depuis le 8 Septembre dernier. En réalité, ils ont même considéré qu’il s’agissait d’une bonne idée de réaliser un article de blog faisant la liste complète des téléphones dorés de leur histoire.

Leur message est le suivant : nous faisons des téléphones dorés depuis plus longtemps que Apple fait des téléphones.

Cela n’élève évidemment en rien le débat et envoie une image assez étrange du géant coréen qui semble vouloir se justifier en rappelant que « j’étais là le premier ».

Le fait est qu’être le premier ne veut pas dire grand chose. L’iPad est très loin d’être la première tablette… il s’agit pourtant de celle qui a popularisé ce format et reste associée comme LA tablette dans l’esprit de nombreux consommateurs. Et si Apple a réussi à installer l’idée que son iPhone doré est celui qui lance la mode des téléphones dorés, Samsung pourra difficilement faire évoluer cette pensée avec un argument : « j’étais là avant ».

La communication ne semble donc pas être le point fort du constructeur coréen qui devrait en rester à ce qu’il fait de mieux : des téléphones.


10 commentaires

  1. la technique du moi aussi est malheureusement du au mode mouton des journalistes qui rapportent sans cesse les dire d’Appel qui annonce a tout va que c’est eux les innovateurs et que c’est « Amazing »

  2. Il y a 2 aspects des choses :
    bon nombre de choses étaient là « avant » et que ce soit Apple, µsoft, Sony, Tartampion, ils n’ont fait que copier, coller, légèrement modifier et mis en exergue ce qui existait. Apple a d’ailleurs reconnu publiquement que l’inventeur de l’iPod n’était pas lui mais un inventeur auquel il a rendu hommage … sans pour autant lui verser un sou.
    faire de la comm est nécessaire pour vendre.

    Donc, rappeler que 95 % des consommateurs se plantent en croyant qu’un tel est le premier dans ceci ou cela est nécessaire : ça remet les pendules à l’heure (*). Il n’y a pas de raison, non ? La vérité DOIT être de ce monde.
    Le marketing n’est qu’un travestissement de la réalité qui fait oublier à ceux que ça arrange les réalités de ce monde.

    Maintenant il y a l’art et la manière de le montrer et sans doute que la manière actuelle n’est pas la bonne.
    Associer le GIEC à la pub Samsung serait peut-être une meilleure idée …

    db

    (*) J’ai récemment été confronté à cela avec la connectique spécifique du jack audio de l’iphone.
    99,99% croient que c’est Apple qui a inventé le jack audio à 4 points (TRRP) alors que c’est justement Apple qui l’a détourné pour en faire un produit merdique (la masse n’est pas la partie métallique la plus importante ce qui est contraire au bon sens électrique).
    Le bonne connectique se retrouve justement chez les Nokia ou Samsung et c’est donc la galère pour trouver un adaptateur correct (à moins de se le fabriquer soi-même) pour adapter un casque ipod (on ne trouve que ça) sur un téléphone non-iphone.

  3. Valentin-Pringuay on

    @Gianni je n’irais pas dire assassin ! Je respecte énormément la marque Samsung… mais je pense qu’elle doit faire un petit ajustement dans sa stratégie de comm 😉

  4. En fait rien ne tombe sous le coup d’une logique quelconque pour ce qui du développement de puces par Samsung. En effet, il se pourrait que la firme fabrique des composants sous licence ou protégés qui ne pourraient donc pas forcément fine employés dans des produits Samsung.

  5. Eric

    « … constructeur coréen qui devrait en rester à ce qu’il fait de mieux : des téléphones. » Je ne suis même pas sûr de ça quand j’utilise mon S4. (oui puisque tu ne dis pas de mal c’est moi qui fais le #troll à ta place) 🙂

  6. Même si je ne suis pas totalement en désaccord avec ce que tu dis sur la communication de Samsung qui est certes assez maladroite, il faut aussi reconnaître que ce genre de communication n’aurait jamais vu le jour sans le « feuilleton Apple VS Samsung » auquel on a eu droit l’année derrière avec les brevets. Tout le monde s’est mis à dire « Bouh, Samsung copie Apple ! Bouh ! », il est donc normal qu’aujourd’hui Samsung prouve que ce n’est pas le cas et qu’ils sont autant capable, sinon plus, d’innovation que Apple.

  7. C’est marrant car le « c’était moi d’abord’ a été utilisé à foison par Apple.

  8. C’est clair que Samsung abuse un peu avec le moi aussi. Dernièrement, j’ai halluciné quand Appel a sorti les IPhone 5 avec les coques en or et que derrière Samsung se précipite pour dire qu’il fera de même.

  9. Je ne sais pas si je préfère ça ou la « révolution » Apple qui réinvente le fil à couper le beurre à chaque itération de l’iphone…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
e-commerce : il a voulu vendre son cannabis sur internet

Un jeune dealer a voulu s’essayer au e-commerce via son site vendeurdedrogue.com. Il a été dénoncé après deux mois d’activité.

Fermer