Utilisateurs de Facebook, nous savons tous que la recherche n’est pas le point fort de la plateforme. Vous aurez du mal à trouver quelqu’un si vous ne connaissez pas l’orthographe exacte de son nom. Voici quelques pistes pour anticiper l’arrivée de la recherche dans Facebook.

facebook graph search Se préparer au GSO (Graph Search Optimization)

Vous ne trouverez une page de marque que si vous savez ce que vous cherchez. Et encore, il est souvent plus simple de passer par Google, notamment si on recherche la page officielle. Avec les annonces faites en janvier et l’arrivée de la personnalisation, Facebook entre dans une ère nouvelle qui permettra de faire une recherche dans son réseau. Savoir quels sont les restaurants recommandés par les résultats proposés par l’algorithme d’un moteur de recherche, c’est une chose. Savoir quels sont les restaurants recommandés par mes amis aura plus de valeur. M. Zuckerberg l’a dit lui-même : « Rien n’a plus de valeur que la recommandation d’un ami ».

Comme je l’expliquais quand Facebook l’a lancé, le Graph Search, c’est l’arrivée des résultats personnalisés. C’est-à-dire qu’en faisant une recherche, les résultats ne sont plus proposés par une analyse des mots-clés mais en fonction de la pertinence et du réseau de relation de celui qui lance la recherche. Le Like devient donc essentiel si on veut tirer profit de sa présence sur Facebook. Le Like devient la clé, c’est ce qui va rendre pertinent et visible.

Cependant, si le Like est important, il n’est pas tout. Le Graph Search récompense la pertinence : soit un mix de mes contacts persos, soit géographiquement proches, soit très engagés. Pour reprendre un exemple donné par Marketo, si je recherche « café », Facebook Graph Search me proposera :

-          Les pages « café » qui ont le plus de Like.

-          Les pages « café » que j’ai « liké ».

-          Les pages « café » où je me suis engagé (j’ai commenté un post).

-          Les entreprises ou magasins de « café » proches de moi.

-          Les pages « café »ou les marques de café que mes amis et les amis de mes amis ont « liké ».

D’après les tests de Marketo sur la version Beta de Graph Search:

-          Les résultats pour « cafés que mes amis ont Liké » ou « cafés proches de moi » sont pertinents.

-          Les résultats d’une chaîne particulière dans une ville précise sont également assez pertinents.

-          En revanche, les résultats sur une recherche générique sont plus aléatoires.

En conclusion de leur test, les premiers résultats sont bons mais encore perfectibles d’où le fait que Graph Search soit toujours en Beta.

Le Graph Search peut donc être une excellente opportunité pour tous les commerces locaux, en exploitant par exemple les publicités ciblées ou les résultats de recherche sponsorisés.

Comment gérer son GSO?

On entend par GSO le Graph Search Optimization. Pour le moment, Graph Search est en version Beta aux USA et ne devrait pas arriver en France avant fin d’année voire début 2014. Comme l’indique Salesforce dans son article sur le post Facebook parfait, il faut un texte court (<90 caractères), avec un lien, très ciblé (langue, pays…) pour son audience, compatible mobile, avec un « Call To Action » et une image carrée de format minimum 300*300. Ensuite, il faut vraiment chercher à obtenir des Like avec du contenu qui donne envie à ceux qui le reçoivent de le partager. Pour booster l’engagement, ne pas hésiter à poser des questions, à sonder ou à proposer des jeux/concours. Comme je l’indiquais dans mon article précédent : les chaînes vont devoir créer des pages locales pour chaque établissement et développer l’animation locale de leurs pages.

Concrètement, sur Facebook comme ailleurs, il va falloir commencer par bien se décrire et sélectionner la bonne catégorie d’entreprise. Il faut le faire en se présentant mais aussi en pensant à la manière dont on pourra rechercher votre activité. Ensuite, penser à encourager les clients à faire des check-ins. L’image étant importante (on le voit avec tous les articles consacrés au Picture marketing), prendre et diffuser des photos de ses consommateurs avec ses produits ou dans son local. Les inciter également à se prendre en photo. Ils seront nettement plus enclins à pousser ces images à se diffuser.