Secrets de mobile, épisode 12 : Loïc Kempf de PointGPhone

Un début de nom de site à vous faire filtrer par Google pour un site qui parle de Google Phone, est-ce bien raisonnable ? Loïc sourit quand on lui pose la question. Il faut dire que son PointGPhone fait partie des blogs sur Android qui cartonnent, avec plein de milliers de visiteurs qui viennent chercher

Un début de nom de site à vous faire filtrer par Google pour un site qui parle de Google Phone, est-ce bien raisonnable ? Loïc sourit quand on lui pose la question. Il faut dire que son PointGPhone fait partie des blogs sur Android qui cartonnent, avec plein de milliers de visiteurs qui viennent chercher chaque jour la bonne info sur les dernières nouveautés du système d’exploitation mobile de Google. Sinon dans son autre vie, le jour, Loïc est aussi développeur Android chez Magma Mobile (qui à ma connaissance n’est pas l’agence de Christian Vander, les initiés comprendront).

loictel Secrets de mobile, épisode 12 : Loïc Kempf de PointGPhone

Alors Loïc, être un blogbuster c’est bien, mais qu’est-ce qu’il a dans les tripes ton Nexus S ?

Bien évidemment, j’ai un mobile Android, un Nexus S directement importé des Etats-Unis, utilisé à la fois à titre personnel et pour le développement d’applications.

Voici donc une sélection de ce qui se trouve dans mon smartphone, en vrac, à l’image du désordre ambiant qui règne sur mon launcher.

Launcher Pro : Malgré la grande liberté qu’offre Android au niveau des customations et autres modifications graphiques, j’ai pendant longtemps été un intégriste de l’interface Android de base. Malgré ça, j’ai récemment testé et adopté Launcher Pro, qui apporte des fonctionnalités puissantes (redimensionnement des widgets, affichage du nombre de mails non lus, modification du dock…) sans pour autant massacrer l’interface que j’aime tant.

Google Goggles : Une application qui permet de reconnaître un objet en prenant sa photo, que je n’utilise pas tant que ça au final mais qui permet d’avoir un effet WOW quasi garanti lorsqu’on me demande de montrer ce dont Android est capable, surtout depuis qu’elle résout aussi les Sudokus !

FlashLight : Une application vraiment toute bête qui transforme votre smartphone en lampe de poche en allumant tous les pixels de l’écran. Pratique.

Google Maps : L’application Google Maps me permet enfin de ne plus me perdre quand je vais dans un endroit que je ne connais pas. En plus, l’application s’améliore à chaque mise à jour et l’affichage des bâtiments en 3D (malheureusement pas encore disponible dans nos contrées), bien qu’un peu tape à l’oeil, permettra d’encore mieux se repérer. L’application complémentaire « Adresses » (Places en anglais) permet de trouver en un clin d’œil des endroits où sortir.

TaskOs : Un gestionnaire de tâches simple et efficace, sans fioritures mais qui permet d’effectuer des saisies en mode vocal et de mettre en place des alarmes en deux clics. Vraiment parfait.

Des jeux, beaucoup : Dans le cadre de mon travail je fais de la veille au niveau des jeux sur l’Android Market (mais aussi l’App Store) afin de voir ce qui se fait et piocher parfois de l’inspiration. Je télécharge donc énormément de jeux, mais j’accroche finalement à assez peu d’entre eux. Mes préférés en ce moment sont Mega Jump, Game Dev Story, le classique Bubble Blast 2 (une production Magma Mobile), Super Dynamite Fishing ou encore le tout récent Stupid Zombies.

Sponsorisé par AppsFire

logo appsfire Secrets de mobile, épisode 12 : Loïc Kempf de PointGPhoneAppsFire, est partenaire de la série Secrets de mobile. AppsFire est un service web spécialisé dans la découverte et le partage d’applications mobiles mobiles iPhone, iPad et Android.

Instant Buttons : Tu voulais une application débile? Voici Instant Buttons qui ne fait rien d’autres qu’afficher un certain nombre de boutons qui produisent un son, généralement une phrase culte d’un film ou un bruitage, lorsqu’on appuie dessus. Alors oui c’est stupide, mais franchement drôle.

aLogCat : Une application qui permet de récupérer les logs de l’appareil. Utile parfois dans les périodes de testings d’applications en cours de développement.

Horaires & Résa SNCF :
L’application mobile Voyages-SNCF, perfectible mais bien mieux foutue que le site web, si bien qu’on se surprend à consulter l’application même lorsqu’on a son ordinateur allumé.

IMDB (The Internet Movie database) : LA bible pour les fans de cinéma et séries TV. Une application bien construite avec un contenu tout simplement gigantesque et d’excellente qualité.

Chrome to Phone : Une application qui fonctionne en complément d’un plugin pour le navigateur Google Chrome et qui permet d’envoyer en un clic des liens depuis son ordinateur vers son smartphone. En plus, Android va ouvrir l’application la plus appropriée pour lire le lien en question (Google Maps, navigateur, YouTube…)

Shazam : Le désormais classique Shazam qui permet de reconnaître n’importe quelle musique, avec un raccourci direct sur l’écran de tag grâce à Launcher Pro (voir plus haut), afin de pouvoir « dégainer » instantanément.

Spotify : Grand consommateur de Spotify au quotidien (à quand un service loic kempf Secrets de mobile, épisode 12 : Loïc Kempf de PointGPhoned’aussi bonne qualité pour les films et les séries?), j’ai immédiatement adopté l’application mobile qui permet d’emporter ses musiques partout grâce à la synchronisation avec l’application desktop et le mode offline.

Google Reader : L’application officielle Google Reader qui permet de faire de la veille en mobilité et marquer les articles que l’on veut traiter en rentrant chez soi.

ES File Explorer : Un gestionnaire de fichiers simple et vraiment complet.

A part ça, j’utilise également les classiques applications Facebook et Twitter ou encore Skype, et il m’arrive parfois d’aller télécharger puis supprimer une application quand j’ai un besoin très précis.

6 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention Secrets de mobile, épisode 12 : Loïc Kempf de PointGPhone -- Topsy.com

  2. Je viens de voir sur le site cité plus haut que la mise a jour du Nexus S détériore un peu la couleur de l’écran qui passe d’un contraste quasi parfait avec des couleurs éclatantes à une couleur un peu jaunâtre qui il faut l’avouer a de quoi à repousser un potentiel acheteur. Le plus problématique est que cela semble être fait exprès sellons Google toujours d’après ce même site.

  3. Pingback: PointGPhone s’invite chez Presse-citron

  4. @louk : dans un article du 28/02, PointGPhone indique qu’un outils de calibrage est disponible pour le nexus S sur le forum XDA.

Lire les articles précédents :
Google remixe son algorithme et promet des résultats de « haute qualité »

La qualité, a fortiori "haute", est-elle identifiable par un algorithme ? C'est en tout cas ce que prétend Google, qui...

Fermer