Selon Mark Zuckerberg les jeunes ne désertent pas Facebook

Facebook connaitrait-il une baisse de popularité auprès des jeunes ? Pas du tout selon Mark Zuckerberg. Le pdg du réseau social n’annonce que des nouvelles positives et revient également sur les publicités intégrées au fil d’actualité.

On entend beaucoup parler du désintérêt croissant des jeunes vis-à-vis de Facebook. Pour de nombreuses raisons, ‘on ne veut pas utiliser le même réseau social que nos parents, ‘on nous vole notre vie privée’, les adolescents auraient tendance à fuir de plus en plus le réseau social. Alors, est-ce vrai ? « Sur la base de nos données, c’est tout simplement faux » a répondu Mark Zuckerberg, grand chef de Facebook.

Selon lui, le seul élément qui s’avèrerait, c’est que leur nombre ne croît plus vraiment. Mais l’homme a une explication à cela : « nous avons complètement pénétré le segment des adolescents depuis un moment déjà ». Une déclaration qui semble plutôt crédible, mais alors cela ne veut-il pas dire que Facebook est à son apogée ?

Autre sujet, autre thématique : les publicités. Depuis l’ajout de la fonction qui affiche des annonces dans votre fil d’actualité, Facebook a connu une augmentation impressionnante de ses revenus à hauteur de 53 % au deuxième trimestre 2013 (pour atteindre 1,813 milliards de dollars). Mais celles-ci, plutôt mal ciblées, ont provoquée une levée de boucliers d’un certain nombres d’utilisateurs mécontents qui les jugent intrusives et inadaptées. Pour ma part je ne compte plus les propositions pour maigrir et rencontrer des femmes matures dans ma région !

FacebookPubNewsFeed Selon Mark Zuckerberg les jeunes ne désertent pas Facebook

Mais une fois de plus, selon Mark, tout va bien. Il déclare que des études menées par Facebook n’ont montré « aucune baisse significative de la satisfaction » depuis l’introduction de cette nouvelle forme de publicité. Cependant, probablement conscients du problème des annonces ‘hors-sujet’, les hommes de Facebook ont déclaré vouloir augmenter la précision et la pertinence de celles-ci.

Si l’on en croit le pdg du réseau social, tout va très bien pour Facebook en ce moment. Histoire de finir sur une dernière ‘bonne nouvelle’ il semblerait que l’intégration de la publicité sur Instagram soit prévue dans quelques temps. Pour l’instant, la priorité de la plateforme photo reste d’augmenter ses utilisateurs actifs mais « Quand le bon moment sera venu, nous nous concentrerons sur la publicité également« .

(source)

 

8 commentaires

  1. Pour éviter les publicités dans le fil d’actualité, et sur la sidebar, il y a AdBlock ;)

  2. Totalement débile de publier un tel commentaire. Comme si ce gamin allait admettre que les jeunes désertent F… book !

  3. Moi j’attends toujours un réseau asocial, avec pleins d’ennemis partout ! Ce serait quand même plus drôle que ce site web ridicule et minable, ou « l’adolescent produit » cherche désespérément des milliers de faux amis, pour tenter de se rassurer dans son passage vers la vie adulte.

    Ce ne serait pas trop grave si le web « oubliait » les conneries qu’on a pu lui donner, mais voilà : le web n’oublie rien. Les recruteurs n’hésitent plus à chercher la vie privée de leurs futurs collaborateurs, ce qui leur donne aussi une bonne idée du Q.I. qu’ils ont en face.

    Le vrai problème de M. Zuckerberg, c’est finalement le temps. Un ado aussi évolue, et la première génération de niais qui s’est faite piégée en découragera bien d’autres, et de plus en plus. Je ne serais pas surpris si Facebook disparaissait dans les 10 ans à venir.

  4. Axel-Cereloz on

    En analysant ce qu’il dit on se rend compte que Facebook est peut-être bien à son apogée, juste avant une longue descente donc ses paroles ont un certain intérêt.