Sexisme : la vidéo française qui fait des millions de vues chez les anglophones

C’est l’histoire d’une vidéo YouTube que personne ne connaissait, jusqu’au jour où on y a ajouté des sous-titres en anglais.

YouTube capture opressed majority

« Majorité Opprimée », cela ne vous dit peut-être rien. Moi non plus, cela ne me disais rien. Ce court métrage, signé Eléonore Pourriat, a été publié il y a 4 ans. Lors des trois années qui ont suivi sa publication, la vidéo n’aurait été vue que 20.000 fois par les internautes. Mais le jour où son auteur a décidé d’y ajouter des sous-titres en anglais, celle-ci a rapidement atteint les 9 millions de vues sur YouTube. La vidéo sous-titrée a été publiée le 5 février, ce qui nous laisse croire qu’il n’aura fallu que deux mois pour atteindre cette audience exceptionnelle.

Le New York Times explique le succès de la vidéo chez les internautes anglophones par la mécanique virale des réseaux sociaux, mais également grâce à des articles de médias comme le Women’s Blog de The Guardian. Par ailleurs, « Majorité Opprimée » (traduit par « Oppressed Majority ») a naturellement généré beaucoup de discussions, notamment chez les communautés féministes.

Mais de quoi cette vidéo parle-t-elle, en fait ? En quelques mots, il s’agit d’une caricature de situations qui peuvent arriver dans la société actuelle. La particularité du court métrage de 11 minutes, c’est que les rôles des femmes et des hommes y sont échangés, afin de pointer le « sexisme ordinaire », celui de la rue, celui dont des millions de femmes sont victimes quotidiennement.

Et d’après le New York Times, les commentaires et les avis sur cette réalisation Made in France sont plutôt positifs dans les pays anglophones. Ce serait un peu moins le cas de l’Hexagone et ses fins critiques.

Quoi qu’il en soit, Eléonore Pourriat semble avoir été surprise et en même temps ravie de trouver un si large public pour le message qu’elle a voulu véhiculer.

Regardez la vidéo « OPPRESSED MAJORITY (Majorité Opprimée English) »

(Source)

Trier par :   Plus récents | Plus anciens | Les plus votés
Invité
Flo
8 avril 2014 12:17

Ah oui, cette grande majorite oprimee que sont les femmes. C’est terrible… Des mecs avec des poussettes, ca n’existe pas… Seulement des femmes. C’est inscrit dans la loi. Peine de mort si tu files ta poussette a ton mec… Non serieusement, c’est vraiment de l’OPPRESSION sans nul doute. Quelle dure vie que celle des occidentales. Il faut que tout ca change. Qu’on decrete que maintenant elles ont une bite pour pouvoir pisser debout. Qu’on decrete qu’elles arretent de faire des gosses. Il faut aussi interdire a celles qui veulent faire des boulots « de femmes » (comme estheticienne) d’en faire… Ah non,… Lire la suite »

Invité
8 avril 2014 13:48

Pas mal cette inversion des genres. Peut-être légèrement cliché par moments.

Invité
Zanza
8 avril 2014 13:58

Son succès vient surtout du fait qu’elle a été publié sur 9gag, où des millions de personnes passent tout les jours…

Invité
JiaJo
8 avril 2014 14:04

Une dose d’islamophobie, un peu d’anti-police mélangé avec un grain d’extremisme… et hop vous optenez un buzz, car les machos vont prendre la vidéo de masse pour critiquer, les féministes vont défendre, les islamophobes nombreux en France et aux Etats-unis vont kiffer, les pseudos rebelles anti flics vont etre de la partie… et hop un beau buzz. Si elle voulait que ca cartonne encore plus en France, il fallait parler des méchants roms, des criminels qui roulent a 131 au lieu de 129 sur autoroute et elle aurait pu faire un plus beau carton. Sur le fond, bon outre la… Lire la suite »

Eric
Admin
8 avril 2014 14:30

Le sujet est complexe et il est vrai qu’il n’est souvent traité que sous l’angle de la caricature, c’est dommage, mais malheureusement c’est peut-être le seul moyen de faire passer le message.
J’avoue cependant que ce message féministe qui consiste en gros à dire que tous les hommes sont des gros porcs machos, obsédés et violeurs en puissance, devient pénible à force de répétition, et finit par décrédibiliser tout le propos.

Invité
Eric
8 avril 2014 16:11

@Eric : le message féministe ne met pas tous les hommes dans le même sac, mais sur le fait qu’il existe de telles pratiques sexistes dans tous les milieux. Il est tout de même assez courant d’entendre que les propos de la victime sont mis en doute, qu’elle le méritait ou qu’elle n’a rien fait pour l’empêcher. Je suis désolé pour toi que le message devienne « pénible à force de répétition » mais il y a encore tellement de sexisme et d’inégalité qu’il faut continuer à se battre contre cela et à alerter l’opinion. @JiaJo : puisque la « victimisation » et l’extrémisme… Lire la suite »

Invité
Marine
8 avril 2014 20:35

Je suis d’accord avec Eric, deuxième du nom. Ce film ne reflète évidemment la vérité de toutes les femmes en France. Il alerte seulement sur des situations extrêmes auxquelles les femmes peuvent se retrouver confrontées. Ce n’est ni islamophobe, ni anti-police ! C’est un film : bien sûr qu’il y a une part de fiction et d’exagération ! Mais en forçant le trait, on espère sensibiliser sur un sujet malheureusement trop souvent tu. Personnellement, j’ai déjà vu des commentaires émanant d’hommes, sous une vidéo parlant de viol, qui faisaient plus que sous-entendre que certaines filles avaient bien cherché ce qui… Lire la suite »

Invité
Durandal
9 avril 2014 0:39

Ce n’est pas le fait d’avoir eu des sous-titres qui a créé le nombre, mais davantage la filiations des réseaux sociaux, et les anglophones sont largement des parasites pour pourrir les boîtes de tout le monde. Dès lors qu’il y en a un qui fait ça, ça se multiplie. De plus, les EU ne sont pas fous, ils privilégient ce qui est en anglais ou sous-titré. Le sous-titrage existait même avant que la video ne soit sous-titrée. Peut-on également y voir aussi la recherche de majorité opprimée chez les Québecois, les flamands francophones, les français qui cliqueront sur une video… Lire la suite »

Invité
JiaJo
9 avril 2014 9:32

@Eric2 & Marine > « puisque la « victimisation » et l’extrémisme n’apportent rien, que proposes-tu comme solution pour faire avancer l’égalité et le respect entre les hommes et les femmes ? » C’est pas parceque tuer les chomeurs reglerait le probleme du chomage que c’est une bonne solution, et meme si personne a d’autres solutions, les tuer n’est pas une bonne solution… . Et pour ma solution, je vais te répondre par l’exemple sur un sujet proche… le racisme. Aux Etats-Unis tu as le droit de dire « sale noir » et le président qui a été élu par la majorité des electeurs… Lire la suite »

Invité
Tanouk
11 avril 2014 8:29

Le film n’alerte en rien, comme si nous avions un quelconque contrôle sur les attitudes de certains cas de la société. D’ailleurs, on parle très peu de la pression psychologique qu’exercent les femmes, on parle très peu de leurs passes-droit, des congés maternité, de leur plus grande liberté d’expression dans les médias, etc… Bref, c’est un faux-problème qui désigne de toute façon les mauvais coupables et il devient désormais plus facile de respecter une femme que respecter un homme. C’est dommage d’aller dans ce sens. Quant au racisme, je le ressens beaucoup, en tant que blanc. J’ai sans arrêt l’impression… Lire la suite »

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
La startup qui promet le chargement d’un smartphone en 30 secondes chrono
La startup qui promet le chargement d’un smartphone en 30 secondes chrono

La start-up israélienne StoreDot travaille sur un prototype de batterie de smartphone capable de passer de 0 % à 100...

Fermer