Shazam génère 10% des achats de musique en ligne

L’application de reconnaissance musicale Shazam dépasse le 10 milliards de tags et génère maintenant 10% des achats de musique en ligne.

Shazam, le très populaire service de reconnaissance de musique, annonce avoir atteint le chiffre des 10 milliards de chansons reconnues grâce à son application.

shazam1 Shazam génère 10% des achats de musique en ligne

Cette 10 milliardième utilisation de Shazam aurait été réalisée par un utilisateur du New Jersey qui souhaitait identifier une chanson de Lady Gaga : Applause.

Shazam profite de cette nouvelle étape pour partager quelques chiffres. La plateforme est aujourd’hui utilisée 100 millions de fois par semaine (une augmentation de 150% par rapport à l’année dernière).

Un modèle économique transparent et efficace

Outre les revenus purement publicitaires, Shazam annonce également avoir généré 300 millions de dollars de vente de musique en ligne par an. La société récupère ainsi sa commission à chaque fois qu’un utilisateur identifie une chanson et décide de passer à la caisse avec le petit bouton « Acheter sur Amazon ».

shazam stats Shazam génère 10% des achats de musique en ligne

Cela signifie que Shazam est à l’origine de 10% de l’ensemble des ventes de musique digitale. Impossible de savoir si ce chiffre va se maintenir ou s’accentuer avec le temps… surtout avec la popularité toujours grandissante des services d’abonnements comme Spotify ou Rdio, qui sont également directement intégrés dans l’application.

(Source)

2 commentaires

  1. Faut dire que Shazam est tellement utile. Tu es en discothèque, un morceau te plais, tu sors ton smartphone, lance Shazam qui identifie le morceau en 5 secondes et paffe, tu n’es plus qu’à un clic pour l’acheter. Normal qu’il génère dans ce cas 10% des achats. D’ici 2 ans, ce sera surement 25%, au bas mot.

  2. Bon à savoir, sur le gentil Shazam:
    « Landmark Digital Services est une société créée en 2005 par la BMI (Broadcast Music Incorporated), l’une des deux Sacem américaines, lorsqu’elle a racheté la technologie BlueArrow de Shazam Entertainment. En contrepartie de la cession de sa technologie à la société de gestion collective, la BMI avait accordé à Shazam une licence exclusive pour la reconnaissance musicale sur les mobiles. Ce qui oblige désormais Landmark Digital Services à faire respecter l’exclusivité de la licence, en partant à la chasse de toute concurrence, y compris open-source et non commerciale. »

    http://www.numerama.com/magazi.....ortie.html

    En gros la SACEM US a utilisé des méthodes de mafieux pour acquérir Shazam…

Lire les articles précédents :
ZEUS, imprimante, scanner et fax 3D

Rassurez-vous, nous n'allons pas parler du dieu de la foudre mais d'une imprimante 3D qui est également un scanner 3D...

Fermer