Si vous faites du « Binge-Watching », vous ĂȘtes peut-ĂȘtre dĂ©pressif

C’est trĂšs simple, plus vous vous sentez seul et dĂ©primĂ©, plus vous seriez susceptible d’enchaĂźner les Ă©pisodes de How I Met Your Mother.

télécommande film cinéma télévision pixabay

Si hier soir, vous avez enchaĂźnĂ© les Ă©pisodes de How I Met Your Mother de 19 h Ă  1 h du matin, canette de biĂšre Ă  la main, je vous dirais que vous ĂȘtes chanceux (j’aimerais bien aussi, mais je n’ai pas le temps).

Mais d’aprĂšs une Ă©tude rĂ©alisĂ©e par des chercheurs de l’UniversitĂ© du Texas Ă  Austin, il s’agit peut-ĂȘtre d’un signe que vous avez un problĂšme de santĂ© mentale.

Ces derniers ont mené une étude sur le sujet sur 316 personnes ùgées de 18 à 29 ans (oui, cette fameuse génération Y).

Les participants ont rĂ©pondu Ă  des questionnaires sur le temps qu’ils passent devant la tĂ©lĂ©vision, le temps qu’ils passent Ă  faire du Binge-Watching et le nombre de fois oĂč ils se sentent seuls, dĂ©primĂ©s ou en manque de contrĂŽle de soi.

Les conclusions ? « Plus vous ĂȘtes solitaire et dĂ©primĂ©, plus vous ĂȘtes susceptible de faire du Binge-Watching ».

  • Donc, si vous passez trop de temps sur Netflix, il faudrait peut-ĂȘtre vous en inquiĂ©ter. L’étude a par ailleurs aussi voulu mettre en avant le fait que ceux qui affirment avoir un manque de contrĂŽle de soi sont plus susceptibles d’enchaĂźner les Ă©pisodes (vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  vĂ©cu ce moment oĂč vous ne pouvez vous empĂȘcher d’appuyer sur NEXT alors que vous savez que vous avez encore un tas de choses Ă  faire).
  • Et comme le signale l’un des auteurs de cette Ă©tude, le Binge-Watching n’est pas sans consĂ©quence sur notre santé physique :

« La fatigue et des problĂšmes tels que l’obĂ©sitĂ© et d’autres problĂšmes de santĂ© physique sont liĂ©s Ă  cette consommation excessive et sont sources de prĂ©occupations. »

(Source)


Send this to friend

Lire les articles précédents :
RĂ©seaux sociaux like facebook grafitti mur pixabay
3 choses que vous devez absolument savoir si vous gérez une page Facebook

Entre décembre 2013 et décembre 2014, Adobe a analysé massivement des publications Facebook. Conclusion : le "reach" continue à s'effondrer,...

Fermer