Smarterer, un outil qui annonce la mort du CV  ?

Smarterer permet aux recruteurs de sĂ©lectionner des candidats Ă  partir de rĂ©sultats obtenus en rĂ©pondant Ă  des tests chronomĂ©trĂ©s, plutĂŽt qu’en se rĂ©fĂ©rant Ă  leurs cvs. Si l’outil se dĂ©mocratise, le cv pourrait devenir une antiquitĂ©.

Le slogan de Smarterer est le suivant : « Plus de CV, des compĂ©tences uniquement ». L’idĂ©e est de permettre aux personnes Ă  la recherche d’un emploi de prouver de quoi elles sont rĂ©ellement capables.

Le fonctionnement est le suivant : aprĂšs vous ĂȘtre inscrit sur le site, vous avez accĂšs Ă  toute une sĂ©rie de compĂ©tences Ă  Ă©valuer, parmi lesquelles : niveau de langue (anglais, espagnol etc.), suite office, finance, programmation (php, mysql etc.). AprĂšs avoir choisi l’une de ces compĂ©tences, vous devez rĂ©pondre Ă  un QCM de quatre rĂ©ponses au choix, et chronomĂ©trĂ© avec un temps imparti de soixante secondes au total. A la fin du test, vous ĂȘtes alors labellisĂ© en tant que « dĂ©butant », « familier », « compĂ©tent », « expert » ou « maĂźtre ». Vous obtenez mĂȘme un classement permettant de vous comparer aux personnes appartenant Ă  la mĂȘme catĂ©gorie que vous.

Ces tests sont ensuite une mine d’or pour les recruteurs qui peuvent ainsi Ă©valuer beaucoup plus facilement les compĂ©tences rĂ©elles des candidats. Ces derniers quant Ă  eux peuvent ressortir plus facilement du lot grĂące Ă  leurs connaissances plutĂŽt qu’au design de leur cv.

Lancé le 15 octobre 2010, Smarterer a connu un développement fulgurant : Avec 500 compétences à évaluer, les candidats ont déjà répondu à 10 millions de questions (environ 70 000 par jour). AprÚs avoir levé 1,25 M $ en juin 2011, la startup vient de boucler un second tour de table de 1,75 M $ auprÚs de True et Google Ventures.

Seul inconvĂ©nient, le site n’est pour l’instant disponible qu’en anglais, et peut donc rendre le site plus difficile pour les candidats ne maĂźtrisant pas la langue de Shakespeare.

  • Pour tester vos connaissances, rendez vous sur Smarterer

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité

[…] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 3:12 […]

Invité

La fin des cv, ça peut ĂȘtre sympa.

Surtout lorsqu’on sait que l’on peut mettre ce que l’on veut sur un cv et que ca ne reprĂ©sente pas nos capacitĂ©s rĂ©elles.

Invité

[…] background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 3:53 […]

Invité
Valentin
11 juin 2012 16:58

@mister ip : En quoi ce systĂšme empĂȘchera de complĂ©ter des donnĂ©es erronĂ©es ?

CV ou pas… Du moment que chacun trouve son compte pourquoi pas !

Invité
11 juin 2012 17:07

[…] Smarterer : un outil qui annonce la mort du CV ? First Impressions On Fluent, The Startup Promising “The Future Of Email” Y Combinator’s Paul Graham recently begged entrepreneurs to consider “frightening ambitious startup ideas,” like building a better search engine or replacing universities. “Any one of them could make you a billionaire,” said Graham. Last month, we looked at Google’s amazing growth over the last few years. […]

Invité
11 juin 2012 17:21

Il y a une version française de prévu?

Invité

[…] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 5:05 […]

Membre
11 juin 2012 18:58

Autant le principe des QCM en ligne n’est pas nouveau mais l’appliquer directement au recrutement
c’est une idĂ©e qui peut sĂ©duire les entreprises qui recrutent !

Invité

[…] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 10:03 […]

Invité
rob1
11 juin 2012 23:58

donc plutĂŽt que de mettre de faux Ă©lĂ©ments dans le CV, il suffira d’aller chercher les rĂ©sultats des questions sur google, bravo!

Ou alors encore, mĂȘme si on rĂ©pond aux diffĂ©rentes questions le plus sincĂšrement possible, voila, une belle base de donnĂ©e Ă  alimenter, pleines de donnĂ©es perso…

Enfin, qui peut prouver que la personne qui fait le test est bien la mĂȘme qui postule Ă  un poste ?

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Pitié, non, pas de téléphone dans les avions !

Autoriser ou mettre en place un service permettant d'utiliser son tĂ©lĂ©phone mobile en avion n'est peut-ĂȘtre pas une trĂšs bonne...

Fermer