Smartphones et tablettes : vers une mémoire plus vive ?

Des entreprises américaines et japonaises veulent maintenant produire des mémoires MRAM en masse, le successeur du DRAM, pour équiper nos PC et nos smartphones.

Des entreprises américaines et japonaises, dont les activités tournent autour des semi-conducteurs, veulent développer une méthode de production en masse de mémoires MRAM. C’est l’abréviation de Magnetoresistive Random Access Memory.

Actuellement, nos appareils électroniques sont encore majoritairement équipés de mémoire de type DRAM, qui est le standard. Mais d’après asia.nikkei.com, la nouvelle technologie devrait nous permettre d’avoir une capacité et une vitesse 10 fois plus élevées pour nos mémoires RAM. On parle déjà d’installation de celles-ci sur les ordinateurs et les appareils mobiles, pour plus de performances (non-volatilité, rapidité, débit, etc.). Et comme les données ne sont pas stockées sous forme de charge électrique, on estime que le MRAM aura un meilleur bilan énergétique.

Plus d’une vingtaine d’entreprises se seraient unies pour développer la méthode de production de cette nouvelle génération de mémoire RAM en masse : Electron, Shin-Etsu Chemical, Renesas Electronics, Hitachi, Micron Technology, etc.

Le développement de cette méthode se fera au sein de l’université de Tohoku, au Japon et débutera l’année prochaine. L’équipe sera dirigée par le professeur Testuo Endoh et des chercheurs auraient également été envoyés par les entreprises participantes à cette initiative. L’on s’attend encore à ce que celles-ci soient rejointes par d’autres firmes américaines et européennes.

Des résultats concrets sont attendues pour 2017 et l’américain Micron envisagerait déjà de débuter la production de masse du MRAM dès 2018. De ce fait, la plupart des médias estiment que les jours du DRAM sont déjà comptés. A savoir que d’autres alliances se sont déjà aussi formées dans le même but : installer des MRAM sur nos smartphones, tablettes et ordinateurs. Actuellement, il s’agirait de 90 % du marché qui compte passer de la DRAM au MRAM.

Mais nous attendront encore quelques années avant que cette nouvelle génération de mémoire RAM n’atteigne l’électronique pour consommateur. Si l’arrivée d’une technologie innovante est toujours une bonne nouvelle, l’histoire a souvent montré que les annonces de ce type peuvent ralentir le marché. Il y a quelques mois, nous évoquions un rapport de Gartner. Celui-ci faisait état d’un ralentissement du marché des PC en Europe de l’Ouest et parmi les causes, il y aurait eu l’attente des PC avec processeur à  microarchitecture Haswell.

(Source)
Image : By Appaloosa 11:45, 10 August 2006 (UTC) (taken by Appaloosa) [GFDL or CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons


2 commentaires

  1. Il faudra étudier également la durée de vie des composant MRAM, si l’on prend l’évolution des disques dur vers le SSD, l’on s’aperçois aujourd’hui que le SSD n’est pas parfait et a une durée de vie limité à x écriture par cellule…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Windows Phone attirera plus de développeurs en 2014

Une récente étude de Strategy Analytics prévoie qu’en 2014 Windows Phone attirera deux fois plus de développeurs.

Fermer