La start-up américaine Snapchat se préparerait-elle à travailler avec les annonceurs ? Celle-ci vient de recruter celle qui était chargée « mettre en place » les pubs sur Instagram.

Snapchat2 Snapchat se prépare t il à afficher des publicités ?

Snapchat n’aura pas tout simplement snobé l’offre à 3 milliards de dollars de Facebook. La start-up américaine a aussi recruté Emily White, la personne à laquelle Facebook avait confié la mission de mettre les publicités en place sur la plateforme Instagram. Après être passée par Google, puis Facebook, Emily White sera maintenant la COO (Chief Operating Officer) de Snapchat – une belle promotion. Dans la hiérarchie de l’entreprise, elle sera le numéro 2, juste après le CEO et fondateur Evan Spiegel.

Actuellement, Snapchat fait partie des start-up les plus convoitées de l’économie numérique aux Etats-Unis et même dans le monde. Celle-ci aurait déjà reçu de multiples propositions d’investisseurs mais aussi d’acheteurs potentiels, autres que Facebook. Mais bien qu’elle soit promise à un bel avenir, la start-up ne réalise pas encore de profits. L’un des rôles de la nouvelle employée de Snapchat sera donc fort probablement d’appuyer le CEO dans le cadre du Business Developpment de la compagnie ou en d’autres termes, « aider à trouver de l’argent ».

Si Facebook était prêt à débourser 3 milliards de dollars pour acquérir cette entreprise, c’est parce que celle-ci a su créer une nouvelle manière de communiquer : des messages qui s’autodétruisent après quelques secondes. Et cette fonctionnalité semble être très appréciée par les jeunes, les mêmes qui utilisent de moins en moins la fonction messagerie de Facebook. D’un autre côté, Facebook avait besoin d’une arme supplémentaire pour contrer les rivaux de l’appli Facebook Messenger, tels que WhatsApp, LINE ou WeChat. Une récente étude suggère que WhatsApp est maintenant plus populaire que Facebook Messeger. De quoi causer des inquiétudes chez les dirigeants du numéro un des réseaux sociaux.

Au mois de juin, Snapchat avait revendiqué 200 millions de « Snap » – les messages éphémères qui font la particularité de l’application – envoyés par jour. Trois mois plus tard, en parlait de 350 millions de « Snaps » par jour. Et en ce moment, il y aurait 400 millions de « snaps » par jour. En revanche, on ne sait pas précisément combien d’utilisateurs actifs par mois ou par jour compte l’appli. Celle-ci est actuellement disponible sur iOS et Android. Snapchat a également un aspect réseau social puisqu’il permet de partager des « Stories » qui resteront visibles pendant 24 heures.

(Source)