Snowden : pourquoi le FBI fait semblant d’avoir besoin d’Apple pour débloquer un iPhone ?

Edward Snowden n’a pas été tendre avec le FBI lors de son intervention à propos du récent conflit qui oppose Apple et la justice américaine. Pour lui, les arguments avancés par le FBI sont des « conneries ».

Edward Snowden Creative Commons
L’ancien consultant de la NSA qui a volé une quantité impressionnante de données sur les programmes secrets des gouvernements américain et britannique en matière d’espionnage et de surveillance, est aujourd’hui exilé en Russie. C’est donc depuis Moscou qu’il a affirmé que le FBI n’avait jamais eu besoin de l’aide d’Apple pour déverrouiller un iPhone.

Le FBI veut freiner le développement des technologies dans le futur

C’est pourtant ce qu’affirment la Police et la justice américaine, qui souhaitent qu’Apple livre ses clés de chiffrement pour débloquer le téléphone du terroriste de San Bernardino. Tim Cook a refusé et a reçu le soutien de nombreux géants du web pour préserver cette part de liberté.

Durant la conférence Common Cause qui s’est déroulée à Washington, Edward Snowden a souhaité donner son opinion au travers d’une vidéo puisqu’il ne peut sortir de Russie, étant considéré comme un traître par le gouvernement américain. Il a déclaré : « Le FBI dit qu’Apple a des moyens techniques exclusifs pour déverrouiller un iPhone. Avec tout mon respect… C’est des conneries». Selon lui, le gouvernement américain sait parfaitement déverrouiller un iPhone et il est ridicule de faire semblant de ne pas en être capable.

Toujours d’après Snowden, l’objectif du FBI est très évident dans cette affaire, sous couvert des menaces terroristes dans le monde et sur le sol américain, le gouvernement souhaite influencer le développement des technologies dans le futur, en réduisant au maximum le degré de sécurité. L’État américain souhaite confronter les géants du high-tech à une question morale, afin de pousser le Sénat à légiférer sur la question.  Le chef de l’unité antiterroriste de la police de New York, John Miller avait résumé la situation de manière manichéenne il y a peu, en affirmant qu’Apple a choisi son camp en protégeant les terroristes, les kidnappeurs, les voleurs et les meurtriers. Un autre haut responsable de la Police avait indiqué qu’Apple préférait protéger la vie privée d’un terroriste mort, plutôt que la sécurité nationale et les citoyens américains. Vu sous cet angle… que peut-on répondre ?

Vidéo de l’intervention de Snowden dans l’affaire Apple Vs FBI

source

Répondre

Lire les articles précédents :
quatre-heures
[détox] Le Quatre Heures, un site qui raconte des histoires

Le Quatre Heures est ce que l'on appelle un slow media, un site qui se détache de l'actualité quotidienne pour...

Fermer