Social Good Week : comment utiliser internet pour financer la solidarité

Les nouvelles technologies peuvent changer le monde, mais elles ne le feront pas sans vous ! C’est à vous de jouer. La Social Good Week a mis en valeur le panel de solutions qui existent aujourd’hui, pour aider, soutenir les bonnes idées, ou contribuer aux belles initiatives.

Les nouvelles technologies peuvent changer le monde, mais elles ne le feront pas sans vous !  C’est à vous de jouer.

Le 26 septembre, SFR nous accueillait chez lui à l’Appart SFR (Paris-madeleine), pour découvrir les nouveaux modes de financement de la solidarité offerts par les technologies numériques, en présence  notamment d’Arnaud Poissonnier fondateur de Babyloan.org, Léa Thomassin, responsable de communication de MailForgood, Hortense Garand de Babeldoor ou encore Fabrice Carrega, fondateur d’Arizuka…,

Cette soirée de rencontres et d’échanges se déroulait dans le cadre de la Social Good Week, qui regroupe des évènements organisés dans toute la France, afin d’inviter à suivre les initiatives qui mettent à profit le formidable potentiel du numérique pour construire un monde meilleur.

Internet nous offre la possibilité d’être acteur et non plus uniquement spectateur

La conférence, animée par votre serviteur[1], a mis en valeur le panel de solutions qui existent aujourd’hui, pour aider, soutenir les bonnes idées, ou contribuer aux belles initiatives. Que l’on souhaite donner, prêter, participer financièrement ou même accorder un peu de son temps, aujourd’hui nous avons tous les outils pour être acteur et non plus uniquement spectateur du monde qui nous entoure.

Reprendre son destin en main grâce à internet en sachant communiquer

Aujourd’hui, le crowdfunding permet de faire une collecte active, transparente et amusante pour financer son projet. Olivier, du projet Lemnarama nous a montré à travers sa vidéo, que lorsque l’on avait une idée que l’on était prêt à la partager, à s’engager pour la faire vivre, le financement participatif à l’ère des réseaux sociaux permettait de la concrétiser.

Comment aider lorsque l’on n‘ a pas d’argent ?

Vous vous dîtes que tout cela s’est intéressant, que vous aimeriez bien aider un entrepreneur au Sénégal ou en Inde à travailler et à  nourrir sa famille.  Mais que vous n’avez pas d’argent, que vous n’avez pas d’économie. Tant Mailforgood que Humanogames ont répondu à cet enjeu majeur d’une manière positive

Comment donner sans payer ?

Maiforgood

La plateforme propose de nombreux outils aux associations pour collecter des fonds et tout cela gratuitement. Au-delà du don classique qui est toujours possible de faire, la plateforme propose aux internautes de visionner des vidéos publicitaires, de répondre à des sondages ( en échange, une contribution est versée aux associations ), c’est ce qu’ils appellent le don minute.  Si vous souhaitez soutenir ces belles initiatives et que vous avez du temps, n’hésitez plus.

Happy life

Mieux encore, si vous aimez aller sur Facebook, et que vous jouez régulièrement aux social games sur votre page, lorsque vous vous ennuyez à votre travail, il y a Happy Life développé par Humanogames, premier social game solidaire.

Lancé en juin 2011, il vise à promouvoir le microcrédit auprès du grand public. Il propose d’aider en s’amusant, de quoi vous déculpabiliser de passer du temps sur Facebook.

Le principe : le joueur gère un commerce virtuel qui lui permet de développer son univers. En progressant dans le jeu, il se familiarise avec les principes du microcrédit. La réalité rejoint peu à peu la fiction, car le joueur est invité à découvrir les profils de véritables micro-entrepreneurs grâce aux plateformes partenaires Babyloan et Kiva. Il a alors l’occasion d’utiliser les points gagnés dans le jeu pour faire un don à ces entrepreneurs. La monnaie virtuelle que le joueur remporte se transforme grâce aux partenaires en impact concret pour des porteurs de projet et bientôt des projets d’associations solidaires…

social good week

L’objectif de cette soirée, au-delà de la rencontre de ce panel de solutions qui émergent grâce à internet pour financer la solidarité, était de semer des graines solidaires. A voir le sourire du public, le pari semblait réussi.

Le principal risque aujourd’hui, alors que de belles histoires et rencontres s’écrivent chaque jour, est que cette dynamique s’enraye, ou s’essouffle. Il est vital pour ces nouvelles solutions qu’elles ne soient plus uniquement des alternatives, mais qu’elles soient adoptées totalement par les internautes, comme elles le sont déjà aux Etats-Unis. Cette soirée a montré ce que pouvait apporter les nouvelles technologies pour construire un monde meilleur.

Et vous qu’est-ce que vous apportez ?

[1] auteur du guide du crowdfunding

 

 


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Social Good Week : comment utiliser internet pour financer la solidarité | SPEAR dans la presse | Scoop.it

  2. Bonjour,

    La Social Good Week est partout et même à Canal plus

    http://www.canalplus.fr/c-info.....inale.html

    Et si vous voulez connaître toutes les plateformes partenaires de l’évènement rien de plus simple
    RDV :
    http://www.socialgoodweek.com/

  3. Chouette initiative que celle-ci pour valoriser et encourager la solidarité numérique !
    Nous avons également souhaité la mettre à l’honneur par un article (http://ow.ly/eiJpM) après avoir participé au Social good day de Strasbourg.
    http://www.hakisa.com/

  4. Bonjour,

    Si vous souhaitez tout savoir sur le crowdfunding, je tiens à vous faire savoir que mon guide revu et augmenté est disponible sur http://www.Bibliocratie.fr,

    Ce manuel s’adresse à tous les rêveurs, créateurs, artistes, professionnels et amateurs. Volontairement concret ce guide, vous donnera l’essentiel à savoir avant de vous lancer.

    Il apporte des réponses aux questions clefs que l’on se pose lorsque l’on veut réellement réussir : Qui sont les acteurs du marché du crowdfunding ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer la viabilité de son projet et de sa mise en valeur ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ?
    Cet ouvrage est destiné à devenir un incontournable pour ceux qui souhaitent financer leurs rêves.

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
85% des utilisateurs de Google Chrome ont déjà installé la nouvelle version

Chrome 22, la dernière version majeure du navigateur de Google, a déjà été adoptée par la grande majorité des utilisateurs...

Fermer