Sophie Turner (Sansa) a adoré tourner les dernières minutes de Game of Thrones S05E06

[Spoiler] Les dernières minutes de l’épisode 6 de la saison 5 de Game of Thrones sont particulièrement violentes. Pourtant, l’actrice qui joue Sansa Stark affirme qu’elle a adoré jouer la scène qui fait polémique.

Sansa Stark

Si vous avez déjà regardé le sixième épisode de la saison cinq de Game of Thrones, intitulé « Unbowed, Unbent, Unbroken », vous devez probablement savoir comment celui-ci s’achève.

Sansa Stark est mariée au sadique Ramsay Bolton. Durant la nuit de noce, elle est violée par ce dernier tandis que Theon Greyjoy (ou  Schlingue) est obligé par son maitre de regarder.

Pensez-vous que HBO est allé trop loin ? Cette scène vous a-t-elle choqué ? Si oui, vous n’êtes pas le seul

En effet, suite à la diffusion de ce sixième épisode, de nombreuses réactions négatives ont été publiées sur les réseaux sociaux. De nombreux fans en colère menacent même d’arrêter de regarder la série. Certains sites, comme The Mary Sue (connu dans l’univers de la culture pop aux Etats-Unis) ont aussi décidé de boycotter la série culte.

Il faut dire que c’est assez dérangeant. Mais qu’en pense l’actrice qui a joué la victime, c’est-à-dire Sophie Turner ?

Sansa Stark Wikimédia cc

Gage Skidmore / , via Wikimedia Commons

Et bien contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre, celle-ci affirme qu’elle a plutôt un avis positif : « Lorsque j’ai lu la scène, je l’ai plutôt adorée. J’adore la façon dont Ramsay force Theon à regarder. C’est tellement perturbant. C’était aussi tellement intimidant pour moi de faire ça. J’ai tellement fait culpabiliser (le producteur, Bryan Cogman, ndlr) d’avoir écrit cette scène, ‘je n’arrive pas à croire que tu me fais ça !’, mais secrètement j’adorais. »

«  La série télévisée est la série télévisée, les livres sont les livres »

De son côté, George R.R. Martin, auteur des livres sur lesquels est basé Game of Thrones a plus ou moins défendu HBO et les créateurs de la série.

« La série télévisée est la série télévisée, les livres sont les livres », explique-t-il. L’auteur qui a, lui aussi, reçu un grand nombre de courriels et de commentaires sur son blog suite à la diffusion de l’épisode 6, évoque les différences entre le livre et la série depuis la saison 1 ainsi que l’effet « papillon » provoqué par les petites modifications. Mais pour lui, les créateurs de la série « essayent de faire la meilleure série TV possible » pendant qu’il « essaye d’écrire les meilleurs livres possibles ».

(Source)


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Mr Patator on

    Les américains sont vraiment horriblement puritains quand il s’agit de préserver la virginité d’une femme qui a un rôle majeur dans l’histoire.
    Dans la série Theon se fait couper le zob, Deaneris se fait prendre par un gros barbare, une femme enceinte se fait poignarder à mort dans le bide, des têtes tombes, des prostituées se font planter nue à coup d’arbalète pour le fun et là on fait tout un scandale pour une scène dont in ne voit rien et où tout est suggéré.

  2. Je ne comprends pas les réactions par rapport à cet épisode. Je ne vois pas en quoi c’est pire que ce qu’a subit Theon auparavant (mutilations, castration, brimades continuelles, lavage de cerveau…) …

  3. @pipomolo une petite explication: http://www.slate.com/blogs/xx_.....s_for.html
    C’est surtout que c’est une faiblesse scénaristique aisément évitable. D’une part parce qu’on l’a vu venir depuis un paquet de temps (ce qui est contraire à tous les moments forts de la saga) et d’autre part ca rend le personnage de Sansa totalement incohérent: 10 mn avant d’accepter son viol sans broncher, les scénaristes l’ont fait apparaitre comme une femme forte, implacable et menacante…

  4. Je suis d’accord avec les commentaires précédents : ce n’est pas comme si jusqu’à présent Game of Thrones était une série toute gentille sans violence et scènes choquantes. Car, oui, cette scène est tout de même un peu choquante, perturbante, mais pas forcément davantage que d’autres pour moi (cf. les autres avis qui en ont déjà parlé : ce qu’a subi Theon, etc.)

  5. Je rejoins la plupart des commentaires ci-dessus. Franchement, aux personnes choquées, outrées et j’en passe, vous vous attendiez à quoi? Game Of Thrones n’est pas le pays des Bisounours, depuis la saison 1 on en a eu la preuve! Le viol est monnaie courante dans ce monde et personne n’est epargné! Robb a bien été assassiné, sa femme enceinte également. Pourquoi Sansa échapperait-elle elle aussi à un drame?
    Je suis une femme, un être humain qui condamne fermement le viol cependant, lorsque Sansa a epousé Ramsay, je savais ce qui allait se passer, c’était inévitable! On sait de quoi ce fou est capable, entre torture, castration, vous pensiez qu’il allait se transformer en agneau pendant sa nuit de noces?
    À partir d’un moment, il faut être réaliste. ET Game of Thrones est une série réaliste qui nous montre un univers terrible, barbare, sans la moindre censure. Le but n’est pas d’entretenir une quelconque culture du viol ou une incitation à la violence, loin de là…

    Sansa n’est clairement plus la même qu’au début de la série, elle a changé, grandi, évolué. Les scénaristes eux-mêmes l’ont dit, elle était obligé de passer par cette dure étape afin de mettre en place sa vengeance. Pour moi, elle a sacrifié sa virginité au profit de sa revanche et elle n’en sortir que plus forte, plus déterminée.

  6. Ce n’est pas en soi que la notion de viol nous choque dans la série. C’est le parti pris du scénario. On en a vu pleins d’autre des scènes violentes, choquantes dans la série et dans d’autres.
    Et il est tout à fait vrai que cela pendait au nez de Sansa dans la série. Peut-être même que cela lui arrivera d’une façon ou d’une autre dans le roman. Mais, l’idée est qu’évidemment on espérait une « pause » dans le traumatisme pour Sansa. Elle voit son père mourir sous ses yeux, elle est fiancée à Joffrey le petit sadique dont elle découvre le vrai visage, elle épouse Tyrion contre son avis, sa mère et son frère ainé sont assassinés, elle pense que ses deux plus jeunes frères sont morts de la main de Theon, elle ne sait plus rien d’Arya et n’a plus du tout de contact avec Jon. Elle est accusée de complicité de meurtre sur Tywin. Quand elle croit être « sauvée » par Petyr, elle manque se faire tuer par sa propre tante qui crève aussi sous ses yeux, Petyr la manipule (bien qu’on sent qu’elle ne lui fait plus aussi aveuglément confiance) et je pense qu’elle est aussi déstabilisée par les « attentions » qu’il lui porte (manipulation aussi). Il finit par la « vendre » aux Bolton et se fait mettre au pied du mur par Cersei.
    Quand on pensait une évolution du personnage qui aussi bien dans le livre que dans la série est fort intéressante et bien on se demande où ça va mener. Car oui, Sansa est énervante au départ d’un point de vu purement féministe (dans le bon sens du terme) et moderne. Je n’aimas pas Sansa au début quand elle idolâtrait Joffrey aveuglément. Mais faut pas oublier le contexte de l’époque et de l’univers. PATRIARCAT. Sansa a été élevée en parfaite petite jeune fille de de très bonne famille. Les Starks sont presque une famille ducale. Ya la réputation, la noblesse etc. Le rôle des femmes nobles : alliances, héritier = honneur dignité. point barre. Un peu de politique quand même. Mais c’est pas toutes qui le peuvent. Sansa a vécu dans un conte fée et elle pense aussi qu’elle honorera sa famille en devenant reine en plus de tous les clichés qu’elle imagine autour de la notion de reine (beaux habits, bals, richesses, voyages, bijoux, gloire et out le tralala). Et elle perd ses illusions. Hélas, elle n’est pas un garçon manqué comme Arya. Elle n’est pas rentre dedans. Elle est plutôt douce et réservée, bienveillante. Elle ne sait pas se battre, ce n’est encore qu’une gamine. Et ayant été dans les conditions que l’on connait à Port-Real qu’aurait-elle pu faire sans alliés ? Rien. Et c’est pas Margeary et sa grand-mère qui l’ont aidé. (Dans le roman d’ailleurs, elles en ont rien a carrer de Sansa.)
    Quand elle commence à changer et à prendre confiance en elle aux coté de Littlefinger, on se dit ,chouette. Elle apprend le jeu des trônes. C’est loin d’être facile mais ça creuse son personnage. Elle n’est pas aussi parfaite qu’Arya qui surmonte presque tout sans broncher (surtout dans le roman) alors que la petite sœur plus jeune, sous prétexte de femme forte et de caractère, est super « badass » comme on dit et ne craque que rarement même dans l’intimité. Il y a des des limites. (Dans le roman, ça m’horripile.) Arya dans le livre ET la série, j’ai envie de dire qu’il ne lui est plus rien arrivé de « trauma » car elle semble le vivre trop facilement. Arya elle a cette débrouillardise, cette ressource qu’elle puise je ne sais où.
    Sansa est crédible. Même plus crédible que Daenerys à peine plus âgée. Sansa on veut vraiment la voir évoluer. Elle aussi détient une certaine ressource mais elle n’en a pas conscience. Mince, vivre comme elle a fait, en otage jusqu’à présent, moi j’aurai eu envie de me jeter. Et je pense que c’est pas l’envie qui lui manquait par moment. Mais elle a tenu bon.
    A présent, je ne dirais pas que ce tournant scénaristique est choquant. On veut juste qu’elle s’en sorte un peu pour une fois. Que va-t-elle devenir à présent ? Déchéance ? Brisée psychologiquement ? Physiquement ? Et se laisser mourir ? ou va-t-elle carrément changer drastiquement en si peu de temps ? Se venger ? Réussir à reprendre les rênes de sa vie et de sa Maison ? Surtout ,comment, avec les Bolton et la rage de Cersei à son encontre ? C’est sûr qu’on se sent outrée, car Sansa est un peu le personnage le plus innocent et pure de l’histoire et qu’on a pas forcément envie qu’ELLE en particulier soit souillée de la sorte.
    On voit dans l’épisode qu’elle reste digne et forte le jour du mariage, elle n’a pas peur de tenir tête à Miranda qui la hait et veut l’effrayer. Elle a grandit, murit. Et pourquoi ? Se faire briser ensuite, bien qu’elle savait très bien qu’elle aurait cette fois à consommer le mariage. Sauf qu’elle osait espérer un minimum de respect même venant de Ramsay Bolton.
    J’ai lu, sur le net, certains commentaires vraiment dégueulasses sous prétexte que par le contexte elle avait finalement qu’à accepter et assumer car c’est ce qu’on attend d’elle dans ce genre de situation, que de toute façon elle n’a pas dit non donc elle n’a qu’à se soumettre. Ça c’est choquant. Ce n’est pas parce qu’elle ne hurle pas, ne se défend pas, ne dit pas non, qu’elle est consentante. Bien au contraire, je pense, elle espère surtout ne pas subir encore bien pire que ça en se soumettant. (Et d’ailleurs, ce genre de contexte de viol ça existe toujours à notre époque et dans notre monde hein.)
    La question est aussi, vu qu’elle était quand même en bonne voie de changer, d’affirmer son caractère, était-ce nécessaire de lui faire subir ça sous prétexte peut-être de la changer ? Peut-être, peut-être pas… Est-ce une facilité scénaristique ? Peut-être, peut-être pas. ce qui choque aussi un bon nombre, c’est parmi les lecteurs. C’est dur pour nous de redécouvrir l’histoire sous un autre angle avec tous ces changements. C’est sûr qu’on se demande comment tout va finir pour nous lecteurs qui somme à fond dans le roman. Le roman c’est un peu la « vérité vraie » et on y est habitué. Donc ben, on est plus que surpris, peut-être plus surpris que les téléspectateurs n’ayant pas lu la saga. Attention, je ne dis pas que ces derniers ne sont pas surpris.
    Je ne serais pas étonnée de découvrir de toute façon, qu’il lui arrive de se faire violer dans les prochains romans. Même Arya a réussi a y échapper encore et toujours alors qu’elle gravite dans la lie de la société. Même Brienne a pu y échapper… Cela aurait-il choqué plus si cela avait été Brienne, tiens ? Je vous le pose en mille…

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Apple: abandon définitif de la télévision 4K
Apple abandonnerait son projet de télévision 4K

Difficile de comprendre la décision d’Apple, car Carl Icahn, un investisseur et actionnaire d’Apple, annonçait récemment s’attendre à ce qu’Apple...

Fermer