J’ai toujours pensé que la musique était un plaisir solitaire. Un vrai foutu truc d’égoïste. Parce-qu’il y a autant de façons de percevoir des sons et des notes qu’il y a d’êtres humains, à mon humble avis, et que comme c’est un truc qui se passe à l’intérieur de soi, ça ne se partage pas, ou difficilement.

J’ai toujours pensé que la musique était un plaisir solitaire. Un vrai foutu truc d’égoïste. Parce-qu’il y a autant de façons de percevoir des sons et des notes qu’il y a d’êtres humains, à mon humble avis, et que comme c’est un truc qui se passe à l’intérieur de soi, ça ne se partage pas, ou difficilement. C’est un peu comme essayer de décrire un orgasme. Et puis, le meilleur moyen d’écouter et d’apprécier vraiment de la musique, c’est quand même seul, au casque, ou dans son salon ou dans sa bagnole.

Mais seul.

soundtracking Soundtracking, lapplication qui rend la musique sociale

Cependant la musique est pourtant un truc éminemment social, aussi, et heureusement. A défaut de pouvoir décrire les sensations que te procurent un solo de Jimmy Page ou une fugue de Bach, tu peux au moins les partager. En concert ou avec des amis qui ont les mêmes goûts. D’ailleurs si la musique n’était pas aussi un bien commun, les tubes n’existeraient pas, puisque par définition ce sont des alchimies de notes qui exercent le même effet au même moment sur des millions de personnes. Il y a donc un truc de partage. Regarde Woodstock, brother.

C’est justement sur cet aspect que se sont concentrés les créateurs de Soundtracking, une nouvelle application mobile (iPhone exclusivement pour le moment) : comme son nom l’indique, l’idée est de partager la bande-son de votre vie, autrement dit faire savoir à vos potes, followers, amis, tout ça, ce que vous écoutez à un moment donné, et d’y mettre les petites fioritures autour (Likes, commentaires, propulsion sur Twitter et Facebook…) sans lesquelles un service ne pourrait gagner ses galons « sociaux », indispensables à tout buzz qui se respecte.

Il est donc possible, à partir de son iPhone, de partager d’un clic ce que vous êtes en train d’écouter sur iTunes, mais également d’identifier à la Shazam une chanson qui passe à l’endroit où vous vous trouvez et de la faire connaître à d’autres, d’y ajouter votre géolocalisation, des photos, etc.

En fait, Soundtracking est une sorte de mix qui reprend des fonctions de plusieurs services, réseaux et applications : une touche de Shazam, donc, une pincée de Spotify/Deeser, voire Blip.FM (pour le partage en direct de ce que vous êtes en train d’écouter), et un soupçon de Foursquare pour le checkin localisé. L’idée étant bien sûr de développer un réseau d’affinités nourri de toutes ces fonctionnalités autour de la musique.

Vous voyez qu’on est très loin de mon postulat de départ puisque là il s’agit davantage de fédérer autour de la musique que de chercher le grand frisson solitaire. Mais bien sûr les deux ne sont pas incompatibles.

Soundtracking est gratuit et disponible sur l’App Store. Télécharger Soundtracking pour iPhone.