Spotify : « C’est une bonne chose qu’Apple soit entré sur le marché »

Spotify ne se plaint pas de l’arrivée d’Apple Music.

Un casque audio pour écouter de la musique, sur un fond blanc (pixabay)

Alors qu’il était déjà un acteur majeur de l’industrie musicale avec iTunes, Apple a lancé Apple Music, un service de streaming rival de Spotify, Deezer et Google Play Music, en juin 2015.

A l’époque, on pensait que la firme de Cupertino allait balayer la concurrence. Pourtant, moins d’un an après le lancement de ce service, il s’avère que l’arrivée d’Apple fut bénéfique pour le marché du streaming audio, ou du moins pour le leader Spotify.

C’est ce qu’a confié Jonathan Forster, vice-président chez Spotify, à Reuters. « C’est une bonne chose qu’Apple soit entré sur le marché, explique-t-il. Depuis qu’Apple Music a été lancé nous avons grandi plus rapidement et nous avons ajouté plus d’utilisateurs qu’avant. Cela aurait été terrible si nous ne faisions que nous voler des utilisateurs […] ».

Apple Music a grandi très rapidement puisque moins d’un an après son lancement, il compte déjà plus de 13 millions d’utilisateurs pour son offre payante. Spotify, quant à lui, en compte 30 millions, en plus des utilisateurs de son offre gratuite financée par de la publicité, qui se comptent également par dizaines de millions. Et selon l’entreprise, 25 à 30 % de ceux-ci se convertissent en utilisateurs de l’offre payante.

En janvier, Spotify avait déjà annoncé qu’il a connu la meilleure croissance de son histoire. Après, il faut savoir que de plus en plus de concurrents, en plus d’Apple Music, se dressent devant Spotify. Google, par exemple, a déjà lancé une offre appelée « YouTube Red » qui combine streaming audio et streaming vidéo, aux Etats-Unis. Quant à SoundCloud, il a récemment lancé une offre payante similaire à celle du modèle de Spotify. Et bien entendu, il y a Tidal. Pour le moment, il ne s’agit que d’un outsider sur le marché, cependant, sa stratégie qui consiste à attirer de nouveaux utilisateurs grâce à des albums exclusifs est à surveiller de près.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
Nicolas Sarkozy Creative Commons
«Qui ne connaît pas le Bon Coin ?», Sarkozy tente de rattraper sa bourde

Durant les deux derniers jours, Nicolas Sarkozy a été la risée de Twitter. Pour se rattraper, il a contacté Le...

Fermer