Suicide interdit chez les fabricants d’iPad

Chez les sous-traitants chinois d’Apple qui fabriquent des iPad à la chaîne, on ne plaisante pas avec le suicide (qui pourtant est un truc vachement drôle comme chacun sait) : dans le contrat de travail des employés de Foxconn apparaîtrait depuis quelque temps une clause anti-suicide.

Chez les sous-traitants chinois d’Apple qui fabriquent des iPad à la chaîne, on ne plaisante pas avec le suicide (qui pourtant est un truc vachement drôle comme chacun sait) : dans le contrat de travail des employés de Foxconn apparaîtrait depuis quelque temps une clause anti-suicide.

Si vous vous suicidez, vous êtes viré ?

Selon le Daily Mail, les employés de Foxconn seraient contraints de signer une clause indiquant qu’en cas où ceux-ci auraient la fâcheuse idée de mettre fin à leurs jours, leur famille toucheraient l’indemnité minimale en dommages et intérêts. Il semblerait que les filets anti-suicide ne soient donc pas suffisants.

Rappelons qu’il y a eu quatorze suicides en seize mois chez Foxconn, chez qui les cadences infernales conduisent certains employés à accomplir jusqu’à 80 heures supplémentaires par mois dans des conditions de travail reportées comme particulièrement dures et parfois humiliantes.

La forte demande d’iPhone et d’iPad serait en partie responsable de ce désastre social, ce qui évidemment nous renvoie à notre consommation parfois irraisonnée de produits dont nous ignorons (ou feignons d’ignorer) dans quelles conditions ils sont fabriqués. Cela étant, même s’il n’est pas inutile de battre notre coulpe, les responsables de Foxconn ont beau jeu de se dédouaner en invoquant la demande et la pression exercée par le marché, ou par Apple.

Invité
Amaury
6 mai 2011

Ce qui est le plus malheureux c’est de se dire qu’Apple est une entreprises parmi tant d’autre à faire l’objet de ce genre de problèmes : conditions de travail déplorables, salaire misérable, cadences et temps de travail ahurissants..
Tout ça parce que moi, vous, nous, aimons les nouveaux produits et aimons encore plus l’avoir dès leur sortie. Le marché impose aux entreprises de produire plus pour répondre à la demande, les entreprises imposent donc aux sous-traitant de faire l’impossible.
Alors quand je vois que des clauses de non-suicide apparaissent ça me fait doucement rire… A ce rythme, plus on avancera et plus ça ira en se dégradant. J’espère simplement que les multinationales prendront un sacré coup le jour où ça deviendra vraiment important !
Pour ma part, je commence à revoir sérieusement mon mode de consommation. J’ai beau être passionné de nouvelles technologies, ça n’excuse en rien de continuer de consommer comme un pigeon des produits fabriqués de cette façon. Ça fait 2 ans que j’ai mon iPhone 3GS, je compte bien le faire durer encore un bout de temps !

Invité
6 mai 2011

Eric, juste pour info ils sont plus de 1 000 000 a bosser pour cette boite. Donc 14 suicide ça fait un % de suicide bien moin important que la moyenne des US ou de la France.

Enfin après ça reste quand même un problème bien sur ;-) mais faut juste remettre les chiffres dans leur context.

Invité
Amaury
6 mai 2011

Vanipod, si de telles mesures sont prises par Foxconn au niveau du suicide je pense que c’est bien que ça commence à poser problème est que le taux est trop important. Enfin ça reste mon avis :)

Invité
6 mai 2011

C’est de la com car un de leur client c’est Apple donc c’est hyperactif médiatise et Apple fait pression pour que les conditions s’améliore.

Invité
6 mai 2011
Invité
Amaury
6 mai 2011

Article intéressant Vanipod merci ! Mais le suicide est qu’un infime partie du problème, le gros problème étant ce que je disais avant concernant les conditions de merde.

Invité
6 mai 2011

« La forte demande … serait en partie responsable de ce désastre social… »

Plutôt simplet comme affirmation. Faudrait donc arrêter d’utiliser les produits France Télécom…

Car s’il y a eu 14 suicides chez Foxconn, à combien ils sont rendus déjà chez FT?

Arrêtons donc de pointer du doigt les pays producteurs et regardons-nous en face. Le suicide en entreprise ne s’explique pas par des hausses de productions. Le suicide ne s’explique pas, il se prévient, un point c’est tout.

Invité
6 mai 2011

@Eric: On se rejoint dans nos propos.

Je voulais souligner le fait que Foxconn n’est pas un cas unique, bien au contraire. Que le tôt de suicide chez Foxconn est ridiculement bas par rapport au battage médiatique qui est découle depuis l’an dernier.

Vivant à Montréal, je peux vous affirmer que jamais les suicides de France-Telecom n’ont été abordés dans les médias ici, contrairement au cas de Foxconn qui a une couverture médiatique à l’international.

Pourquoi? Probablement pour diaboliser le outsourcing de nos productions manufacturières.

Le suicide en entreprise (et dans les écoles, ne l’oublions pas!) est très perturbant, car il accuse l’employeur, les collègues, le travail en lui-même, d’être la cause d’une situation de détresse psychologique alors qu’elles ne sont que des facteurs aggravants.

Pour avoir vécu la perte d’un collègue qui c’est suicidé chez lui en 2007, je peu vous dire que le choque est palpable pour l’entourage professionnel. Sentiment de culpabilité (pourquoi on ne s’en est pas rendu compte!?!), remise en question sur ses objectifs de carrière, regard accusateur sur son entreprise, on cherche un coupable.

Je n’ose même pas imaginer notre réaction si le suicide avait eu lieu au bureau…

Invité
6 mai 2011

il devrait faire une pub :
« si vous n’avez pas d’iphone, alors vous n’avez pas commis un crime… »

ou encore :
« l’iphone ne contient pas plus de 1% de suicide »

Après l’obsolescence programmée, le suicide programmé?

Je rigole, mais c’est horrible, et d’un coup je suis encore plus contant de ne pas avoir craqué sur l’iphone…

 
Lire les articles précédents :
BlackBerry PlayBook : des nouveautés en cascade

Le BlackBerry World d'Orlando qui vient de fermer ses portes a décidément été un bon cru pour les passionnés de...

Fermer