Swebapps, pour créer des applications iPhone sans une ligne de code

On connaissait les services en ligne de création de sites web comme Kiubi, les plateformes de blogs hébergées comme WordPress.com ou encore les sites qui permettent en quelques clics de créer et partager des widgets, comme par exemple WidgetBox. Voici un service d’un nouveau type, né avec l’appel d’air créé par l’App store d’Apple :

On connaissait les services en ligne de création de sites web comme Kiubi, les plateformes de blogs hébergées comme WordPress.com ou encore les sites qui permettent en quelques clics de créer et partager des widgets, comme par exemple WidgetBox.

Voici un service d’un nouveau type, né avec l’appel d’air créé par l’App store d’Apple : Swebapps permet de créer très simplement une application pour iPhone, sans aucune programmation, en quelques manipulations à la portée d’un débutant.

swebapps

L’interface (en Flash) est composée d’un émulateur d’iPhone représentant l’écran de celui-ci, sur lequel vous faites glisser les boutons de catégories qui correspondent à votre activité, et d’un panier qui comptabilise à la volée le coût des options choisies. En six étapes et pour 50 à 400 dollars dans la formule la plus complète, vous avez défini votre application pour iPhone. Mais celle-ci n’est pas pour autant terminée, car Swebapps ne crée pas l’application, mais juste la maquette fonctionnelle de celle-ci.

Ce sont ensuite les développeurs de Swebapps qui programment l’application selon un processus classique et la soumettent alors dans l’App Store. L’application est « hébergée » chez Swebapps pour 25 dollars par mois, et vous pouvez souscrire au service App Tracker pour suivre les performances de l’application sur l’App Store.

Les applications créées sont très basiques, comme le montre la vidéo ci-dessous et les boutons servent surtout à pointer vers des liens externes, ce qui justifie probablement le concept d’hébergement qui me paraît assez incongru quand on parle d’app pour iPhone.

Un service qui trouvera peut-être sa clientèle auprès de TPE et indépendants qui souhaitent être présents sur l’iPhone sans débourser plus de quelques centaines d’euros, mais dont la philosophie générale est loin de m’avoir convaincu. Si l’on ne souhaite pas investir trop lourdement dans le développement d’une application, la solution de proposer une version adaptée de son site web me paraît plus pertinente, tout en restant relativement raisonnable d’un point de vue financier.

Invité
5 novembre 2009

50 à 400 dollars pour une application aussi simpliste ? Même les entreprises y réfléchiront à deux fois avant d’investir. Toutefois, cela peut être intéressant pour certains site qui sont spécialisés dans la marque d’Apple, comme ça il aura la panoplie complète.

Invité

[...] : Créer une appli­ca­tion iPhone sans pro­gram­ma­tion | Presse-Citron. AKPC_IDS += [...]

Invité
5 novembre 2009

J’aime que les choses soient accessibles à tous de cette façon. En revanche il vrai que les tarifs restent un peu élevés et donc moins accessible à tous…

Invité
DelateurGoogle
5 novembre 2009

surtout qu’il existe des agences web specialisés dans ce genre d appli avec des prix beaucoup plus bas :)

Invité
kstello
5 novembre 2009

Bonjour, effectivement l’idée de pouvoir développer aussi rapidement une appli à la sauce Iphone paraît séduisante. DelateurGoogle, pourrais-tu donner un peu plus d’infos sur ces agences web orientées sur ce type de créneau ?

Invité
5 novembre 2009

@DelateurGoogle : des agences qui développent pour iPhone avec des « prix beaucoup plus bas » je suis intéressé; quelques références/noms/coordonnées à me fournir stp ?

Invité
Xavier
6 novembre 2009

Plus que le tarif c’est l’ergonomie et l’esthetique des applications fabriquées qui m’inquiète.

C’est moi où ce service ressemble à une usine de production en série d’applications?

Cela dit c’est vrai que 50 Euros le bouton, c’est beau

Invité

[...] Swebapps, pour créer des applications iPhone sans une ligne de code [...]

Invité
9 novembre 2009
 
Lire les articles précédents :
La pub sur les blogs c’est mal, enfin surtout sur les blogs français

22 encarts publicitaires sur la page d'accueil de Mashable.com, 19 sur celle de TechCrunch.com, et pourtant je n'entends jamais personne...

Fermer