Tesla Motors, un futur réseau de Superchargeurs à travers les États-Unis

Elon Musk, PDG de Tesla Motors, a annoncé vouloir mettre en place un large réseau de Superchargeurs à travers les États-Unis pour rendre les voyages à longue distance possibles en voiture électrique.

Superchargeur (Supercharger en anglais) est le nom donné par Tesla à ses stations de chargement ultra-rapides utiles aux voitures électriques. Celles-ci sont capables d’effectuer une demi-charge en une demi-heure, ce qui représente 240 km à parcourir avec une batterie 85kWh. Pour l’instant, on ne peut en trouver que 9 dans les États-Unis réparties sur la côte ouest et en Californie.

Mais Elon Musk, PDG de Tesla Motors, a annoncé hier à la conférence de All Things Digital qu’il comptait tripler le nombre de stations Supercharger présentes dans le pays d’ici la fin de l’année. Il espère pouvoir en implanter dans les grandes villes afin de permettre des voyages facilités d’une côte à l’autre. Comme dit précédemment, tout l’intérêt de cette technologie est le chargement qui est bien plus rapide que la manière ‘classique’.

SuperCharger

Cette annonce aurait dû être faite aujourd’hui lors d’une autre conférence mais Musk n’a pas résisté à l’envie de dévoiler un peu son projet. Une carte présentant les stations futures devrait rapidement faire son apparition après l’annonce officielle. Notons que Tesla projette d’installer 100 de ces stations à travers tous les États-Unis d’ici 2015. Ajoutez à cela une fonction permettant de repérer les stations Supercharger les plus proches qui sera intégrée dans les voitures Tesla Motors.

Musk a également déclaré qu’une troisième génération de voitures Tesla devrait faire son apparition dans les trois à cinq ans à venir. Celle-ci sera 20% plus petite que la Model S et coûterait 30.000$ (contre 60.000$ pour Model S). Plus accessible, elle devrait être produite à plus grande échelle que sa sÅ“ur. Tesla a pour ambition de vendre en 21.000 voitures Model S cette année.

La société Tesla Motors est pleine d’ambition quant à l’expansion de ses Superchargers et nous ne pouvons que lui souhaiter une franche réussite pour ce genre de proposition alternative aux voitures actuelles. Toutefois, ce genre de pari pourrait s’avérer risqué, rappelons que dimanche dernier Better Place annonçait sa propre fin alors qu’elle officiait exactement dans le même domaine.

(sources [1],[2])

 


11 commentaires

  1. Admettons que la voiture électrique remplace tout le parc automobile à terme. On va donc construire des centrales nucléaires dans CHAQUE VILLE pour répondre à ce besoin colossal en électricité ?

  2. Soyons réalistes, la voiture électrique (à batteries rechargeables sur secteur) est un beau jouet technologique, mais ne pourra pas remplacer le parc automobile mondial… Je ne vois qu’une alternative réaliste à terme, l’hydrogène.

  3. Tiens, vous intégrez la voiture électrique dans la ligne éditoriale de Presse Citron désormais ? 🙂

    • Eric

      @VE : oui, ainsi que tout ce qui concerne l’auto et la technologie, les systèmes embarqués, le numérique dans les véhicules etc, depuis pas mal de temps déjà 🙂

  4. Lol 30min de charge :O il faut pas oublier d’installer un bar/restaurant à proximité !

  5. Valentin > Si on compte que normalement sur une grande distance admettons 600 km, on dit qu’il faut que « toutes les 2h la pause s’impose » on obtient a peu pres 250 km qui correspond a l’autonomie de cette recharge. Ensuite qu’une pause de 10 minutes ne sert pas a grand chose, donc les 30 minutes peuvent etre vite encaissé, si cela se mettait a la place des stations services essence, on irait se détendre les jambes, mager un petit coup, que les enfants joue un peu et hop 30 minutes de passé. Bon même si moi je prefere me faire mes 600 bornes d’un coup lol, mais bon normalement cela correspondrait a ce qu’il faudrait faire.

    Axel > Bon et pour le comparatif avec Better Place rien a voir. D’un coté chez Tesla, vous avez un fabricant de voiture exclusivement electrique qui, si il ne participe pas activement a la mise en place de station, verra son entreprise stagnée (ce qui se passe plus ou moins car seul quelques privilégiés peuvent se l’offrir) alors que clairement la marque veut élargir sa gamme. Qui est une entreprise purement américaine avec les distances propre aux Etats-Unis, donc de longues distances. Et d’un autre une entreprise israelienne qui, dans son pays n’a pas la problematique distance, et qui demande des installations tres couteuse. Les financiers Israeliens ne trouvaient aucun interet a investir dans un systeme qui aurait servi a rien dans leur pays. Alors que chez Tesla, les financiers connaissent la marque, n’ont pas extrêmement peur de l’investissement, car cela couterait moins cher que Better Place.
    Tout le monde trouvait çà génial Better Place quand on se place exclusivement du coté utilisateur, mais du coté entreprise c’est une autre chose. Il faut investir lourdement dans la station, il faut qu’il y ait des camions qui constament apportent des batteries chargées, pour répondre à toute la demande, ou des entrepots enormes qui permettent de stocker tout cela et qui permettent en meme temps de les charger et qu’elle puisse etre robotisable pour etre amener aux voitures. Alors que dans le cas de Tesla, je vais un peu exagéré, mais on ne parle que de prises de courant.
    Alors oui, avec Better Place le chargement representait 1 minute, mais en terme de logistique c’était nul et innevisageable. La on parle de 30 minutes de charges ce qui est tout de meme tres long, mais en terme de structure beaucoupl plus facile a mettre en oeuvre. Clairement ce n’est pas encore la solution, tant qu’on descendra pas en dessous de 10 minutes, ca sera difficilement envisageable pour les longues distances, mais bon on s’en approche.

  6. @HeyJoe : 95% des recharges de voitures électriques se font à domicile et la nuit, uniquement pour recharger le trajet de la journée – jamais la capacité totale de la batterie. La nuit, l’electricité est abondante et moins consommée. Pour cela, il existe un tarif heure creuse pour encourager le lancement des machines et autres gros appareils consommateurs d’énergie. Valable pour les voitures… Certains ont même fait le calcul (je n’ai plus les sources mais je vais les rechercher) et indique qu’à horizon 2020, 2 million de VE pourraient être en service sans nécessité de centrale supplémentaire.
    Le deuxième point, soulevé par les québecois de http://www.roulezelectrique.com, concerne l’échange de consommation d’énergie entre la production de carburant et la production d’électricité. Si 2 million de voiture passent à l’électrique, c’est autant de gasoil/essence en moins à produire, à importer, … je ne parle tout cet argent que nous donnons à des pays qui ne nous apprécient pas forcément en retour 😉
    @Valentin : c’est exactement le positionnement de ces SuperChargers US. Ils sont tous à proximité de bar/restaurants/boutiques pour occuper pendant la pose
    @Jiajo : +1. Quand on a des gamins, il faut s’arrêter toutes les 1h30 pour changer les DVD de dessins animés et faire les pauses pipi, et quand on vieillit, on s’arrête toutes les deux heures parce qu’on supporte moins la monotonie (probablement dû aux limitations de vitesses … mais c’est un autre débat) donc cela correspond à la réalité d’une grande majorité d’entre nous…

    N’oublions pas que ces réseaux de recharge ne concernent que 5% de nos déplacements moyens : cela signifie que la VE est tout à fait viable pour une partie de la population pour 100% de ses besoins. Il faut le voir comme un complément dans les solutions de mobilité disponible et pas forcément en opposition avec l’existant

  7. C’est crucial pour Tesla de développer son réseau, d’autant plus qu’Elon Musk a annoncé qu’il comptait développer un véhicule Mass Market d’ici 5 ans. A quand un plan pour l’europe!

  8. J’approuve totalement l’initiave d’Elon Musk quant à son projet de développer des station superchargeurs. Je suis néanmoins scéptique quant à l’avenir de la technologie lithium-ion des batteries actuellement utilisées. En effet, les ressources ne sont pas illimités et proviennent pour la majorité des pays d’amérique du Sud notamment le Peru. Si l’utilisation des voitures électriques se démocratise nous allons nous retrouver dans la même situation que celle que nous connaissons avec le pétrole. Certes c’est un mode de déplacement propre mais pour combien de temps? A quand l’énergie renouvelable et verte?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
KickStarter, quels résultats ?

Nous vous parlons assez régulièrement de projets KickStarter en cours de financement ou terminés. Mais qu'en est-il de la globalité...

Fermer