Tesla : quand un constructeur automobile devient open source

Plutôt que se batte pour des brevets devant les tribunaux, Elon Musk annonce que Tesla va partager les siens.

Tesla S Wikimedia Paternite Tesla : quand un constructeur automobile devient open source

Alors que les grands acteurs de la Silicon Valley enchaînent les guerres de brevets devant les tribunaux, Elon Musk, le CEO de Tesla, fait une annonce peu commune sur le blog de son entreprise : Tesla n’engagera pas de poursuites judiciaires contre les entreprises qui, en toute bonne foi, utiliseraient sa technologie. En termes plus simples, pas de guerre des brevets. D’ailleurs, la société californienne déclare qu’il a déjà retiré le « mur des brevets » qui décorait le hall de son siège à Palo Alto.

Pour expliquer cette décision, Elon Musk affirme que son entreprise avait été créée pour accélérer la transition vers les transports durables. Et qu’en protégeant les propriétés intellectuelles de son entreprises, il agit en contradiction avec cet objectif.

Face à cette annonce, nous pouvons nous demander si ce ne sera pas du suicide. Sur les commentaires du blog, un internaute a répondu en indiquant que les brevets devaient être perçus d’un point de vue défensif et non offensif. Mais Tesla est convaincu que le marché des véhicules électriques est encore suffisamment grand et qu’à lui tout seul, il ne pourra pas produire des véhicules électriques assez rapidement pour contrecarrer la crise du carbone. Si l’on en croit les dires d’Elon Musk, il veut faire bénéficier le monde de ses technologies. Il reste à savoir ce qu’il entend exactement par « bonne foi ».

(Source)

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
x.pose
Un corset imprimé en 3D pour vous forcer à déconnecter un peu

x.pose est un corset qui dévoilera des parties intimes du corps si sa porteuse a tendance à rester trop longtemps...

Fermer