Test Batman : Arkham Origins Blackgate

Si les consoles de salon ont eu droit à un nouvel opus de Batman avec Arkham Origins, les consoles portables ne sont pas en reste avec Blackgate.

Batman n’est pas du genre à se reposer : si tôt a-t-il fait son boulot dans Batman : Arkham Origins qu’il rempile dans Arkham Origins Blackgate, un opus à destination des PS Vita et Nintendo 3DS. C’est cette dernière version que nous avons pu tester.

Blackgate est un jeu en 2D ou plus exactement en 2.5D qui oscille entre plates-formes, beat’em all et infiltration.

L’histoire

Blackgate est le nom de la prison de Gotham City. Cet épisode se déroule après Batman : Arkham Origins et avant Batman : Arkham Asylum.

Le Pingouin, Black Mask et le Joker se partagent Blackgate afin d’y faire régner leur propre loi. Mais Batman aidé de Catwoman entend bien remettre les pendules à l’heure et reprendre le contrôle des lieux.

C’est justement Catwoman qu’on découvre au début du jeu. L’homme chauve-souris se lance à sa poursuite sur les toits après qu’elle ait commis un méfait dans un immeuble.

Freeflow et gadgets

Tout démarre sur les toits de Gotham City. L’occasion de découvrir que ce jeu de plates-formes reprend en partie le système de combat Freeflow et certains des gadgets d’Arkham Origins (ils sont au nombre de 4 : Batarang, Bat-griffe, tyrolienne et lanceur de gel). Toutefois, deux gadgets sont disponibles durant le premier tiers du jeu. Une incohérence puisqu’alors qu’il part en découdre avec ses pires ennemis, Batman s’aventurerait sous-équipé dans ce lieu clos.

Les développeurs ont introduit une dose d’infiltration. On utilisera les griffes pour se mettre en hauteur et attaquer l’ennemi en planant vers lui. Du classique donc mais qui s’avère fort utile dans certains passages où les hommes de main sont bien armés.

Les combats justement restent quelque peu limités et finalement peu nombreux. Le Freeflow permet de passer d’un ennemi à un autre et de contrer en appuyant sur la touche X. Notons que les mouvements de finish ne sont pas présents. Bien que limités donc, on aurait aimé qu’ils soient plus nombreux.

Plus nombreux afin de casser la mécanique du jeu qui nous pousse à faire d’innombrables allers-retours au sein de la prison. On arpente ainsi trois zones de Blackgate : l’Atelier, l’Administration et les Cellules.

Des bémols

A cette construction scénaristique peu inspirée, répondent en écho certains éléments qui agacent quelque peu. On se voit ainsi contraint de scanner tous les écrans afin de découvrir les éléments du décor avec lesquels on peut interagir ainsi que les pièges. On se retrouve souvent à errer dans des couloirs vides, ce qui s’avère fastidieux.

Des séquences de déchiffrage où il faut trouver 3 chiffres tentent vainement d’apporter quelque chose à la mécanique du jeu.

Malgré cela, s’il n’atteint pas le niveau d’un Metroid ou d’un Castlevania, force est de constater que les développeurs ont rendu une copie « propre » et graphiquement soignée. Par ailleurs, le jeu est techniquement plutôt bien ficelé. On aurait aimé mieux mais certains éléments qui ont fait le succès de la trilogie Arkham sont bien là et on ne boudera pas notre plaisir de les retrouver sur les écrans de la 3DS. Quelques combats avec des boss finissent de nous démontrer que Arkham Origins Blackgate aurait pu un être un excellent jeu, voire un triple A, plutôt qu’un jeu correct.

Conclusion

Batman : Arkham Origins Blackgate est inégal malgré une volonté indéniable des développeurs de reprendre des éléments de la trilogie des Arkham. Une tentative louable qui se solde cependant par un opus en deçà des Arkham destinés aux consoles de salon et au PC. Les fans de la chauve-souris au costume en lycra pourraient toutefois y trouver leur compte à moins qu’ils ne préfèrent se jeter à bras le corps dans Batman : Arkham Origins qui est sorti en parallèle sur Xbox 360, PS3, Wii U et PC.

Edité par Warner Bros. Interactive Entertainment et développé par WB Games Montréal, Batman : Arkham Origins Blackgate est disponible sur 3DS (version testée) et PS Vita.


2 commentaires

    • Rénald

      @Rikam : Non, Arkham Origins n’est pas prévu sur PS4 et Xbox One. Warner Bros a préféré concentré ses efforts pour le développer sur les consoles actuelles (Xbox 360, PS3, Wii U) et sur PC.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Quand Facebook s’intéresse aux objets connectés…

Quelques idées proposées lors d'un hackaton durant lequel Facebook a demandé à des développeurs d’explorer les potentialités des objets connectés.

Fermer