Test de Facebook Home : Une fonctionnalité inachevée

5 jours après avoir mis les mains sur un Samsung Galaxy S3 équipé de Facebook Home : premier bilan.

Pour être totalement transparent, et vous aider à comprendre le contexte de ce test, je suis utilisateur iPhone depuis 5 ans et j’ai toujours utilisé Facebook avec parcimonie (contrôlant ce que je partage). J’ai été pendant longtemps plus utilisateur de Twitter que de Facebook et j’utilise maintenant les 2 sur un pied d’égalité.

Facebook Home séduit les utilisateurs iPhone ?

C’est mon avis, celui des quelques utilisateurs iPhone à qui je l’ai montré et également celui d’autres blogueurs américains qui l’ont eu entre les mains… Facebook Home semble séduire les utilisateurs du smartphone d’Apple.
J’ai régulièrement eu des téléphones Android entre les mains sur les dernières années sans jamais avoir le déclic qui m’a fait switcher de système d’exploitation.
L’une des premières critiques, c’est le sentiment de ralentissement qui apparaît sur Android, même lorsque le téléphone sort tout juste de sa boîte (le fait de glisser son doigt pour changer de page qui fait laguer l’affichage).
Facebook Home est fluide, intuitif et l’interface très soignée m’a immédiatement plu.
Les applications sont présentées sous la forme de grille assez similaire à l’iPhone.
Et avec la déclaration que cette nouvelle application était très loin d’apparaître sur iOS (d’une manière ou d’une autre), Facebook Home pourrait très bien être un vrai argument pour faire switcher des personnes vers Android.

Facebook Home : une nouvelle jeunesse pour votre Android

Pour un utilisateur Android qui téléchargerait Facebook Home, il aurait l’impression d’avoir soudainement un nouveau téléphone entre les mains tant l’expérience change radicalement. Et, je pense que vous serez d’accord avec moi, c’est toujours plaisant d’avoir un nouveau téléphone.
La légèreté de ce système d’exploitation va également permettre aux personnes qui ont mal vu vieillir leur smartphone, de lui donner un coup de jeune avec une interface plus rapide.

Facebook Home : une fonctionnalité qui peut se rendre discrète

On entend énormément parler du fait que Facebook Home vient supplanter Android et le faire totalement disparaître derrière du tout-Facebook. Cela peut être vrai… mais là, tout sera une question d’options.
En effet, Facebook Home est une surcouche logicielle au-dessus d’Android. Ce qui signifie qu’Android est toujours derrière, prêt à prendre le relais si vous le désirez.

Pendant la période de mon test, j’ai donc ajouté une icône « Plus… » à mon écran d’accueil qui me permettait de revenir à la version classique d’Android en deux clics.
Dans cette configuration, vous pouvez profiter de la très bonne ergonomie du fil de couverture, tout en basculant facilement vers l’Android que vous avez appris à aimer.

De plus, Facebook Home va comprendre quelques options pour s’adapter à vos désirs, même si cela restera assez limité pour le moment.

Il est ainsi possible, si vous êtes inquiet, de mettre un écran verrouillé avant de pouvoir atteindre Facebook Home. Les personnes autour de vous ne pourront ainsi pas voir vos contenus facilement.


Facebook Home : une fonctionnalité inachevée

Et Facebook Home n’est pas sensé être achevé. S’il l’était, ils auraient annoncé un déploiement possible sur 80-90% des smartphones Android et à l’international.
Pour le moment, Facebook se concentre sur 6 terminaux et uniquement aux Etats-Unis.
Move Fast & Break Things
La décision a été prise de lancer Facebook Home et de faire évoluer rapidement le produit avec la décision affichée d’offrir des nouveautés chaque mois.
Le défi pour la firme sera de ne pas complexifier l’expérience en ajoutant trop de fonctionnalités au fur et à mesure.
Facebook Home est simple… et devra le rester

Un besoin de personnalisation

Mark Zuckerberg a immédiatement annoncé ses attentes : il ne va pas se satisfaire d’un produit qui serait utilisé par 10 ou 20 millions de personnes (seulement 1 ou 2% de ses utilisateurs).
Mais s’il souhaite atteindre cet objectif, je donnerais le conseil de permettre une personnalisation plus complète de l’expérience.
L’affichage des contenus des amis pourrait être restreint à une liste d’amis (pour limiter aux personnes proches).
Et l’affichage des applications présente une légère régression avec la disparition des widgets (même s’il y a un gain en fluidité).

Au final, Facebook Home pourrait s’adresser à toute cette grande majorité de personnes non-technophiles qui s’en foutent de connaître le nom du système d’exploitation, mais qui souhaitent simplement une expérience simple, intuitive, joli… qu’ils prendront en main en 2 minutes.

Retrouvez les autres articles de la série Facebook Home :


15 commentaires

  1. Si je peux me permettre, j’ai eu l’occasion de tester pas mal de terminaux sous Android et je n’ai jamais eu un quelconque sentiment de ralentissement sur les derniers qui me sont passées entre les pattes. Depuis ICS, on peut même dire que Android a atteint une certaine maturité et d’autant plus avec Jelly Bean.

    Sinon, article très intéressant, comme toujours Valentin, tu m’as presque convaincu d’ailleurs ^^

  2. « L’une des premières critiques, c’est le sentiment de ralentissement qui apparaît sur Android, même lorsque le téléphone sort tout juste de sa boîte (le fait de glisser son doigt pour changer de page qui fait laguer l’affichage). »
    Ah ? A moins de partir sur un vieil Android surcouche opérateur à 1€ en prépayé je ne vois pas trop de ralentissement sur les Androphones actuels, et je ne parle pas que des quad-cores ou autres machines toutes neuves…..

    « La légèreté de ce système d’exploitation va également permettre aux personnes qui ont mal vu vieillir leur smartphone, de lui donner un coup de jeune avec une interface plus rapide. »
    Heu…une surcouche, un home de remplacement, un launcher, pas un système d’exploitation….
    Des chiffres pour la légèreté ? Nombre d’images/secondes, occupation RAM, utilisation processeur ?

  3. 5 articles sur l’appli Facebook Home en une seule journée ça fait un peu bcp non ?

  4. Valentin-Pringuay on

    @Fred : je dois sacrément manquer de chance alors. Je vais prendre l’exemple du Samsung Galaxy S3 & du dernier Sony.
    J’ai sorti ce dernier de sa boîte, tout neuf, je l’ai allumé et j’ai parcouru 3-4 pages pour voir apparaître des petits ralentissements (un affichage saccadé quoi).
    Et là, je test Facebook Home… aucun ralentissement, je quitte pour retourner sur Android Classique… et ça saccade de temps à autre.

    Et merci pour le compliment ! 🙂

  5. @Valentin : Bah écoute, là j’ai un LG Optimus G en prêt, et aucun ralentissement alors qu’il y a quand même une surcouche. Le Nexus 4, pas de problème non plus mais là c’est déjà plus normal. Le Galaxy S3, ça fait un moment que je l’ai eu en main, cela dit je ne me souviens pas d’avoir eu des ralentissements. Pas testé le Xperia Z encore pour le moment, ni même le HTC One.

    Après, sur ton S3, à voir si cela ne vient justement pas de Facebook Home. J’ai pas eu l’occasion de tester la bêta qui a été leakée en début de semaine mais j’ai pas mal de gens qui m’ont dit qu’il y avait pas mal de soucis niveau réactivité, y compris en mode Android. Bon, après, ça n’explique pas pourquoi ton Xperia Z ramait, hein :p

  6. Assez étonnant dans le fond … je pensais que Facebook et Google n’étaient pas forcément bons amis, et voilà qu’ils s’échangent de bons procédés: FB créer une application qui pourrait attirer une nouvelle clientèle à l’OS Android, et sa simplicité d’utilisation pourrait convertir certains réfractaire à l’utilisation de FB.
    Après je ne peux m’empêcher de penser que cela pourrait juste être une stratégie pour tester en grandeur nature une IHM pour en faire finalement un OS totalement indépendant, quitte à couper tout simplement le support de la version Android …
    En tout cas, si cela n’arrive pas, ça reste un scénario envisageable 🙂

  7. Et ces « petits ralentissements » t’empêchent d’utiliser le smartphone ?
    Et du côté des plus sur android ? ou d’autres de ces points négatifs d’ailleurs, rien à dire/rajouter ?
    Je crois pourtant qu’un smartphone est un outil/jouet complet, s’arrêter juste au fait que l’interface peut micro saccader pendant quelques dizièmes de secondes est assez étrange de mon point de vue.
    Enfin, chacun son cahier des charges hein…

  8. Je pense que la surcouche va séduire, surtout les utilisateurs d’android en manque d’Iphone. Je n’ai même pas l’appli facebook d’installée donc je ne pense pas être dans la cible 🙂

  9. Valentin-Pringuay on

    @lsd91 : ça ne m’empêche pas… mais quand je regarde mon iPhone juste à côté, ces ralentissements m’ont toujours donné un avis défavorable au switch.

  10. Pour se fair une réelle opinion d’Android, je pense qu’il serait intéressant d’utiliser une version de l’OS ne possédant aucune surcouche. C’est depuis que j’ai fait ce test que j’ai décidé de switcher, je ne regrette pas pour l’instant bien au contraire.

  11. Eric

    Je partage l’avis de Valentin sur la fluidité d’Android, qui est incontestablement en gros progrès mais qui n’atteint pas encore celle d’un iPhone ou d’un Windows Phone. J’ai le Samsung Galaxy S3 depuis sa sortie, un smartphone bien sous tous rapports, mais moi non plus je n’ai jamais switché complètement, je l’utilise en backup de l’iPhone mais je finis toujours par reprendre l’iPhone. Après ça dépend en effet de son niveau d’exigence et de son « cahier des charges » comme le dit lsd91, mais pour moi l’agrément d’une fluidité d’interface parfaite est un argument déterminant sur lequel j’ai du mal à transiger. Et sur l’iPhone c’est zéro lag garanti 🙂 J’ai testé aussi récemment le dernier Sony Xperia Z (test à venir sur Presse-citron par Camille), superbe machine, mais ça grince encore un peu 🙂

  12. Je ne vois pas trop la légitimité de Facebook dans la conception d’un OS…

  13. 1. Android a des ralentissements faut arrêter le système est fluide et est supporter par des téléphones plus rapide, plus performant que IOS avec la dernière génération de portable !
    2. Une surcouche qui améliore les performances … euh NON !
    3. Sinon très bonne article si on oublie tes deux grosses erreurs.

  14. Valentin-Pringuay on

    @3ng3l : Merci à toi. Même si je vais change le mot « erreurs » par « opinions » 😉

  15. Pour le point 2) c’est en effet une erreur.
    Un surcouche fera peut être moins lager les menus mais sur une page Web c’est impossible 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
facebook-home-profile
Facebook Home en vidéo

Facebook arrive dans 2 jours aux Etats-Unis. Nous l'avons eu une semaine à l'avance pour le tester de manière intensive....

Fermer