Test de la balance Withings Smart Body Analyzer WS-50

Après avoir pris le temps de rencontrer l’équipe de Withings, il est temps de passer leur dernier modèle (le Smart Body Analyzer WS-50) au banc d’essai.

Pour ceux qui ne connaissent pas, ou mal, les produits de la marque Withings, il s’agit d’une balance connectée qui va venir envoyer vos relevés de poids à une application mobile. Celle-ci sera ensuite en mesure de vous communiquer des graphes sur la progression des métriques qu’elle surveille.

Withings : Plus de fonctionnalités, sans contraintes

Pensez à l’utilisation d’une balance classique : vous montez sur la balance, lisez la mesure, descendez de la balance.
La balance Withings est sur le marché depuis 2009, et après près de 4 années sur le marché, les équipes de la start-up souhaitaient amener de nombreuses nouveautés à leur produit.
Ils se sont alors heurtés à une grande question : comment apporter de nouvelles fonctionnalités à une balance .
Surtout que Cédric Hutchings, CEO de Withings, sait que sa fenêtre d’attention quotidienne est mince. En effet, il est primordiale pour lui de ne pas demander à ses utilisateurs de réaliser des actions supplémentaires pour récolter de nouvelles données.
La nouvelle balance Withings Smart Body Analyzer WS-50 va donc finalement vous permettre de mesurer votre rythme cardiaque et monitorer la qualité de l’air sans vous demander davantage que de monter sur la balance.
En effet, un capteur va prendre votre rythme cardiaque grâce au contact de votre voute plantaire et, indépendamment du fait que vous montez sur la balance, un capteur va mesurer la qualité de l’air toutes les 30 minutes.
Cette dernière mesure est importante pour Withings puisque l’organisation mondiale de la santé a fixé un seuil au delà duquel le taux de CO2 peut avoir un effet négatif sur votre santé.
Vous êtes donc invité à disposer votre balance dans votre chambre pour connaître le taux de CO2 de celle-ci et à prendre des mesures en conséquence si vous dépassez ce seuil.

Un mois de test avec la Withings Smart Body Analyzer WS-50

J’ai le dernier modèle de balance connectée depuis exactement 30 jours avec une utilisation globalement tous les 2 jours (voir tous les jours).
L’objet en lui-même est très beau : constitué d’un plateau en verre trempé et d’un écran LCD.

Installation de la Withings

Premièrement, l’installation de la balance est « relativement » simple.
Il suffit d’appuyer sur le bouton d’appairage bluetooth et venir choisir « Withings WS50 » sur son smartphone comme appareil à connecter. Il faut ensuite télécharger l’application Withings Health Mate pour finaliser la connexion des 2.
J’ai très consciemment dit que l’installation était « relativement » simple puisque pour une raison que j’ignore, cela n’a pas fonctionné la première fois.
De la même façon, ma femme a dû s’y prendre à deux fois pour mettre en place la connexion. Cela se fait en moins de 5 minutes, mais il reste tout de même des petites frictions.

Withings : une utilisation simple

Mais à partir de là, le reste de l’utilisation sera éminemment simple. L’application est modulaire et vous permettra très facilement d’ajouter des widgets pour optimiser le suivi selon vos désirs. Vous pouvez ainsi ajouter un objectif de poids (Mon poids cible est 74,0kg et ma date cible est le 11 juin 2013) et l’application vous donnera un conseil du type « restez stable cette semaine ».

Contrairement à certains appareils qui se font oublier et que vous n’utilisez pas aussi souvent que vous le devriez, l’utilisation d’une balance est une habitude facile à prendre et vous vous surprenez tous les matins sur la WS50 pour connaître votre poids et votre rythme cardiaque.
Les informations sont mises à jour dans la seconde sur votre téléphone qui vous donnera un feedback immédiat comme : « vous souhaitiez stabiliser votre poids cette semaine : vous avez perdu 500g ».
L’application est belle et son utilisation est simple. Vous pouvez facilement découvrir votre courbe de poids, votre indice de masse corporelle et votre rythme cardiaque en 3 secondes de temps.

Pas assez didactique

On regrettera pourtant l’aspect peu didactique de l’expérience. Vous devez apprendre de nombreux éléments par vous-même après quelques ratés.

Il n’est, par exemple, jamais mentionné le fait que vous devez rester sur la balance après que votre poids se soit affiché pour lui laisser le temps de récupérer votre rythme cardiaque.
Vous descendez après la mesure de poids comme le feriez sur une balance classique et vous voyez 5 secondes plus tard apparaître un coeur et une croix. Vous devez comprendre par là que la mesure n’a pas été prise.
Si vous voulez faire cette mesure, il faudra reprendre votre poids… et si vous souhaitez avoir la curiosité de regarder votre rythme cardiaque dans l’après-midi, il faudra qu’une mesure peu fiable (après le repas) vienne s’ajouter à votre graphique. Alors évidemment il est assez simple d’effacer cette mesure, mais il aurait été intéressant de pouvoir déclencher depuis son iPhone, une mesure uniquement de la rythme cardiaque par exemple.
De la même façon, l’application est riche et propose de nombreuses données désignées par des acronymes sans que la moindre explication soit donnée dans le guide d’installation, sur la boîte ou dans l’application. J’ai donc pris connaissance de mon rythme cardiaque SYS et DIA sans savoir de quoi il s’agissait. Merci Yahoo! Answers pour m’avoir appris qu’il s’agissait de SYStolique et DIAstolique.
Il n’y a évidemment rien d’insurmontable… mais dommage de devoir réaliser 4-5 requêtes Google pour comprendre.

Conclusion

L’idée de Withings c’est qu’il faut que l’aspect technologique de l’appareil se fasse oublier.
Qu’est-ce que vous attendez d’une balance ?
Monter dessus et avoir un relevé de son poids. La Withings vous donne cette information instantanément, et le reste des données est récupéré dans l’application pour venir offrir des données statistiques pour une consultation ultérieure.
La balance n’est cependant pas suffisamment didactique. En effet, il faut quelques utilisations (et quelques recherche Google) pour appréhender totalement celle-ci.
Mais une fois que c’est le cas, c’est mission réussie pour l’équipe de Withings qui offre véritablement un excellent produit.

PS : Attention, contrairement à ce que j’ai pu laisser entendre plus tôt… la WS50 ne fait pas la tension artérielle mais le rythme cardiaque.


14 commentaires

  1. La balance de l avenir ? Comme si les gamines n’étaient pas assez culpabilisées comme ca pour qu on en plus elles retrouvent sur leur iphone des graph avec des objectifs de poids à atteindre…

  2. Eric

    Les « gamines culpabilisées » ? Ah bon, j’aurais plutôt tendance à penser le contraire.

  3. Valentin-Pringuay on

    @EP : ce sont des objectifs de poids que tu te fixes toi-même. Et avec la nécessité de débourser 150€ pour une balance + un smartphone… ce n’est pas une pression de l’extérieur, mais que tu dois avoir la volonté de t’imposer 😉

    Ni une balance que toutes les gamines vont s’acheter 😉

  4. J’utilise la version prédente de la balance (celle qui ne mesure pas le rythme cardiaque) et j’en suis très content.
    La connection à un réseau WiFi est très simple et très rapide. Je n’ai jamais utilisé l’interface bluetooth, car cela nécessiterai d’avoir son smartphone toujours à proximité…
    Je n’ai jamais rencontré de problème à l’utilisation de la balance (il faut comprendre qu’il faut rester sur la balance jusqu’à ce que la barre de progression affichée soit complètement remplie).

    Le design de l’objet est très réussi et l’intérêt principal est d’avoir un historique de ses mesures sur son PC ou son smartphone.

    J’ai bien envie d’acheter le nouveau modèle pour avoir la mesure du rythme cardiaque ; mais je vais quand même vérifier que la mesure est suffisament précise pour avoir un sens.

    La mesure du taux de CO2 est plus un gadget qu’autre chose. C’est évident que c’est la nouvelle mode et beaucoup d’appareils offrent ce service (par exemple la station météo Netatmo). Compte tenu des méthodes utilisées les mesures sont généralement peut précises. De plus, si on ouvre la ou les fenêtres de son appartement régulièrement (une fois par jour par exemple), la quantité de CO2 dans l’atmosphère à l’intérieur du local reste à un niveau normal.

  5. Merci pour cet article! 🙂 La balance Withings est une belle innovation, elle est un bon moyen de se fixer des objectifs et de s’y tenir je pense 😉

  6. dans l’article tu parles de mesure de tension, mais je retrouve pas ça sur le site officiel? ne s’agit il pas de la mesure du pouls uniquement?

    • Valentin-Pringuay on

      @Jeremie : en effet, erreur de ma part, il s’agit bel et bien de rythme cardiaque ! Merci de m’avoir pointé mon erreur.

  7. Je me serai bien laissé tenté par cette balance.

    A la lecture de l’article je me demande :

    – la connexion se fait uniquement par BT ou peut-on la connecter par Wi-Fi ? Le BT oblige à avoir celui-ci toujours allumé sur le téléphone.

    Рsi la connexion se fait seulement par BT la balance enregistre-t-elle un certain nombre de mesures pour les r̩cup̩rer une fois une liaison active ?

  8. J’ai déjà essayé plusieurs balances de ce type, et les balances Withings étaient souvent les plus simples à connecter / initialiser… l’appli étant bien faite.
    Je suis déçue que celle-ci soit plus compliquée car je me serait bien laissée tenter par ce modèle.

    Merci pour cet article très complet en tous cas.

  9. Un petit conseil, placez la balance Withings WS 50 dans votre chambre pour mesurer efficacement l’air ambiant !

  10. Je découvre ce test seulement maintenant. Merci beaucoup.

    Je suis très intéressé par cette balance, notamment pour le rythme cardiaque. La mesure par les pieds est une innovation de Withings et je me demandais donc si cela fonctionne bien comparé à un cardiofréquencemètre classique.

  11. A fuir, aprés deux mois d’utilisation :
    Рbugg sur les donn̩es archiv̩ : donc suivie du poids et divers masse enti̩rement faux
    Рbugg mat̩riels, plus de mesure de masse.

    Et biensur SAV abonné absent !!!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Tempête de curseurs

Le groupe de musique Light Light's a lancé un clip plutôt innovant pour sa chanson 'Kilo'. Le principe : chaque...

Fermer