Test de la montre GPS MotoActv de Motorola

DĂ©couverte au CES, la montre « intelligente » GPS/lecteur mp3/radio FM de Motorola est commercialisĂ©e depuis cet Ă©tĂ© en France. LDLC m’en a prĂȘtĂ© une pour quelques semaines afin que je puisse la tester en utilisation quotidienne. Voici ce que j’en pense. PrĂ©sentation L’engin est superbe, assez classe et donne une impression de qualitĂ©. Avec sa livrĂ©e

DĂ©couverte au CES, la montre « intelligente » GPS/lecteur mp3/radio FM de Motorola est commercialisĂ©e depuis cet Ă©tĂ© en France. LDLC m’en a prĂȘtĂ© une pour quelques semaines afin que je puisse la tester en utilisation quotidienne. Voici ce que j’en pense.

Présentation

L’engin est superbe, assez classe et donne une impression de qualitĂ©. Avec sa livrĂ©e noire et son bracelet noir et rouge, on est dans une ambiance « premium » et toutefois assez typĂ©e masculine. CĂŽtĂ© poids, avec 35 grammes sur la balance, vous n’attraperez pas tout de suite une tendinite au bras qui la supporte. Les dimensions sont dans la norme d’un grosse montre d’homme, que ce soit en surface ou en Ă©paisseur. Plus Ă©pais cependant qu’un iPad Nano portĂ© au poignet et que l’on pourrait destiner au mĂȘme usage.

Les boutons sont bien situĂ©s et l’ergonomie est du coup assez Ă©vidente : en bas Ă  droite un gros bouton marche/arrĂȘt qui sert aussi Ă  allumer l’Ă©cran pour sortir du mode veille, au-dessus deux boutons de volume pour la musique, en haut Ă  droite le bouton d’accĂšs rapide Ă  la musique (mp3 et FM), en haut Ă  gauche le bouton d’accĂšs direct aux menus des activitĂ©s sportives.

motoactv

Enfin, les habituĂ©s d’Android ne seront pas dĂ©paysĂ©s puisque l’on retrouve sur le bord infĂ©rieur de l’Ă©cran la fameuse flĂšche de retour Ă  l’Ă©cran prĂ©cĂ©dent.

Écran

Bonne surprise quand on n’est pas habituĂ© Ă  ce type de format mini-Ă©cran (220 x 176, soit si ma mĂ©moire est bonne la mĂȘme rĂ©solution que le premier smartphone Windows Mobile SPV il y a pile 10 ans) : la qualitĂ© d’affichage est au rendez-vous, et la sensibilitĂ© du capacitif est identique Ă  celle de votre smartphone favori. Les transitions sont fluides et l’ensemble est trĂšs rĂ©actif, avec un bon contraste d’affichage. On peut choisir entre plusieurs combinaisons de couleurs et de types d’affichage (numĂ©rique, aiguilles), mais la rouge et noire d’origine me convient trĂšs bien.

Ergonomie

Pas Ă©vident d’organiser autant d’informations et de fonctionnalitĂ©s que celles que propose le MotoActv dans une surface aussi rĂ©duite d’Ă©cran. Tout a Ă©tĂ© cependant bien pensĂ©, et les menus se dĂ©roulent dans une logique trĂšs intuitive qui ne nĂ©cessite pas deux tomes de mode d’emploi. Il est vrai que les boutons physiques mentionnĂ©s prĂ©cĂ©demment viennent complĂ©ter parfaitement les commandes, notamment quand on est en train de courir par exemple, et qu’il serait difficile de n’utiliser que des commandes tactiles, a fortiori en hiver avec des moufles.

Fonctionnalités

Alors lĂ  c’est Hollywood. Il serait trop long de tout dĂ©crire ici dans le dĂ©tail, mais sachez que dans les grandes lignes la MotoActv propose les fonctions suivantes :

  • montre
  • chronomĂštre
  • minuteur
  • GPS
  • lecteur mp3 (8 Go de capacitĂ©)
  • radio FM avec mĂ©morisation des stations
  • synchronisation avec smartphone Android
  • notifications SMS
  • prise d’appels tĂ©lĂ©phoniques en synchro avec le smartphone
  • alertes agenda
  • mĂ©tĂ©o (grĂące Ă  une application externe synchronisĂ©e avec le smartphone en BlueTooth)
  • coach sportif personnel
  • capteur de mouvement, de vitesse
  • podomĂštre
  • programmation de parcours sportifs, de challenges
  • WiFi
  • BlueTooth
  • Partage des donnĂ©es avec membres de la communautĂ© MotoActv
  • etc

Dans chaque fonctionnalitĂ© indiquĂ©e ci-dessus, comptez autant de sous-menus qui permettent de se faire un compagnon vraiment sur mesure. A noter, une fonctionnalitĂ© trĂšs pratique et amusante : quand la montre est en veille, Ă©cran Ă©teint, il suffit de secouer le poignet pour rĂ©veiller l’Ă©cran et voir l’heure. Cette fonction est activable sur demande dans les options de paramĂštres.

Qu’y a-t-il dans la boĂźte ?

  • LĂ  aussi la prĂ©sentation est particuliĂšrement soignĂ©e, et donne vraiment un cĂŽtĂ© prĂ©cieux Ă  l’objet. Dans la packaging de base on trouve :
  • la MotoActv
  • un bracelet plastique caoutchoutĂ©
  • Un cable USB / Micro USB
  • Une paire d’oreillettes stĂ©rĂ©o ergonomiques spĂ©ciales sport avec bouton pour prise d’appels
  • un sachet d’embouts de rechange
  • un clip ceinture

Synchronisation des données

La synchro de toutes vos donnĂ©es de parcours se fait Ă  l’aide du logiciel MotoCast, livrĂ© avec la montre. En fait il suffit de la connecter une fois en USB pour qu’elle soit reconnue et que l’exĂ©cutable intĂ©grĂ© vous propose l’installation de l’utilitaire de synchro. Celui-ci permet d’abord d’installer une carte de rĂ©gion sur la montre pour le GPS, et de transfĂ©rer Ă©galement sa musique, puis ensuite Ă  la MotoActv de communiquer au site MotoActv ses donnĂ©es de courses (et Ă©ventuellement de les partager avec d’autres membres). Une fois configurĂ©, le transfert se fait automatiquement en WiFi : pas besoin de brancher un cĂąble, dĂšs que vous rentrez chez vous c’est synchronisĂ© sans fil avec le site via votre PC.

Autre possibilitĂ©, trĂšs bien conçue Ă©galement : vous pouvez obtenir les mĂȘmes synchros et donnĂ©es sur un smartphone Android. Il suffit pour cela d’installer l’application MotoActv gratuite et disponible sur le Play Store Android. Un coup de chapeau Ă  Motorola pour le design de l’ensemble : que ce soit sur la montre, le site ou l’app Android, le graphisme, trĂšs cohĂ©rent (noir et rouge), est tout simplement superbe.

Utilisation

J’ai donc testĂ© le MotoActv grandeur nature, au quotidien en montre-baladeur-FM, et une fois lors d’une petite marche. Je n’ai pas eu en revanche l’occasion de la tester en diffĂ©rentes configurations car Ă  part quelques footing je ne fais pas de vĂ©lo ou autres sports de dĂ©placement (la voiture ça ne compte pas !), et chaque fois que j’ai voulu la prendre pour aller courir, c’Ă©tait en fin de journĂ©e et il n’y avait plus assez de batterie, et comme je suis un peu distrait je ne pensais jamais Ă  la recharger avant (on n’a pas tellement l’habitude de recharger une montre que l’on porte au poignet, encore moins quand on doit le faire tous les jours).

Pour une marche c’est trĂšs simple, il suffit d’appuyer sur le bouton Start en haut Ă  gauche, puis de sĂ©lectionner DĂ©marrage rapide. L’appareil se met alors Ă  chercher un signa GPS et c’est parti. Attention quand mĂȘme, en milieu urbain le fix peut ĂȘtre assez long, et cela peut s’avĂ©rer assez agaçant d’avoir Ă  attendre d’ĂȘtre enfin gĂ©olocalisĂ© avant de commencer son exercice. Ensuite, Ă  l’aide de son capteur de mouvement et du GPS, la montre vous indique en temps rĂ©el le nombre de pas, la distance parcourue et la vitesse moyenne.

Clou du spectacle : Ă  la fin de votre parcours vous pouvez visionner votre parcours sur la carte intĂ©grĂ©e que vous aurez prĂ©alablement chargĂ©e en fonction de votre rĂ©gion qui s’affiche sur le petit Ă©cran de la MotoActv. La prĂ©cision du GPS est bluffante et son usage est donc parfaitement pertinent mĂȘme pour des petits trajets urbains ou champĂȘtres faits de plusieurs enchevĂȘtrements de rues et de chemins.

Une fois rentrĂ© Ă  la maison, vous avez deux options : synchroniser la montre avec votre PC sur le site MotoActv ou avec votre smartphone. Vous obtenez alors toutes les donnĂ©es de votre parcours, et les statistiques complĂštes moulinĂ©es Ă  partir de ces donnĂ©es : trajet, temps, vitesse moyenne, nombre de pas, et toutes sortes de courbes. La MotoActv Ă©tant compatible avec diffĂ©rents capteurs en BlueTooth ou ANT+, il est possible d’y greffer un cardio-frĂ©quencemĂštre et d’obtenir les statistiques dĂ©taillĂ©es sur son rythme cardiaque, gĂ©nĂ©ral, moyen et par secteur.

Autonomie

L’autonomie est correcte mais on s’attendrait Ă  davantage, surtout en mode montre en veille, oĂč la MotoActv peine Ă  tenir une journĂ©e complĂšte. Si vous l’utilisez comme une bonne vieille montre sans utiliser d’autres fonctions, ça ira, mais dĂšs que vous tirez un peu dessus, il faudra bien penser Ă  la reharger avant d’entreprendre un marathon sinon elle vous lĂąchera au milieu.

En conclusion

Pour les gadgetophiles sportifs, la MotoActv est un concentrĂ© de technologie comme on les aime. Pratique, utile (la richesse des fonctions et des donnĂ©es qu’elle fournit est juste incroyable) et belle, elle devrait complĂ©ter logiquement l’arsenal de tout geek qui se respecte. De plus, elle ne s’adresse pas qu’Ă  un public de sportifs, mais peut parfaitement convenir Ă  tout utilisateur qui souhaite regrouper plusieurs appareils en un (je pense notamment Ă  la fusion montre-baladeur) et qui serait curieux d’obtenir des dĂ©tails sur ses diffĂ©rents dĂ©placements pĂ©destres (ou mĂȘme automobiles, mais je n’ai pas encore testĂ© en voiture, si je le fais je ferai un addendum en mise Ă  jour dans cet article). ChĂšre au dĂ©part, la MotoActv a revu ses prix Ă  la baisse, et on la trouve dĂ©sormais autour de 170 euros, ce qui en fait une trĂšs belle affaire. Elle est notamment disponible chez LDLC, mĂȘme si je me dois de vous informer que ce n’est pas lĂ  que vous la trouverez au meilleur prix.

J’aime

  • le format
  • le look
  • les fonctionnalitĂ©s
  • WiFi
  • BlueTooth
  • cartes GPS

J’aime moins

  • autonomie trop juste
  • premiĂšre synchro un peu compliquĂ©e, pas intuitive
  • a perdu mes donnĂ©es de course sans raison (dĂ©chargement trop long de la batterie ?)

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Membre
5 novembre 2012 17:23

A 170 euros , ça comment Ă  devenir intĂ©ressant (au dĂ©part la montre Ă©tait proposĂ© autour de 300 euros…)
Par contre, j’aimerais bien voir comment elle affiche et gĂšre dans les donnĂ©es la frĂ©quence cardiaque.

Invité
5 novembre 2012 17:27

Quel avantage par rapport Ă  un tĂ©lĂ©phone avec une appli comme Runtastic (celle que j’utilise) ou RunKeeper ?

Invité
5 novembre 2012 20:31

Si le GPS est prĂ©cis, cela parait bien, mais c’est ennuyeux qu’il faille charger la carte au prĂ©alable Ă  son domicile. Je suppose qu’ils font cela parce que la mĂ©moire est limitĂ©e, cela veut dire que si on se dĂ©place beaucoup, on ne peut pas avoir toutes les villes en mĂ©moire, c’est embetant.

Quand on pourra avoir au poignet toute la cartographie Europe comme un GPS de voiture, lĂ  ce sera super valable.

Invité
Yopi
6 novembre 2012 0:37

Sympa comme article bien Ă©toffĂ©. La montre semble un joli joujou. Il manque une photo de la montre sur un poignet histoire d’avoir une idĂ©e de la taille de l’engin.

Invité
6 novembre 2012 4:34

Dommage que l’autonomie soit si faible, mais bon cette montre en jette grave,moi qui coure tous les matin et qui fais aussi d’autres sports Ă  cĂŽtĂ©, ça m’intĂ©resse vraiment!

Invité
Philippe
6 novembre 2012 9:23

Merci pour cette dĂ©couverte ! Adepte de la Garmin 605 et multi-sportif (course Ă  pieds, VTT, …) je suis intĂ©ressĂ©.

Seul regret : que vous n’ayez pas pu tester plus en profondeur le fonctionnement en mode « sport » : Est-elle bien compatible avec mes pĂ©riphĂ©riques ANT+ Gamrin (ceinture cardio, capteur de frĂ©quence de pĂ©dalage, clef de transfert sur PC, …); que se passe-t-il sous la pluie ? le tactile fonctionne-t-il toujours ? ; peut-on programmer des entrainements (fractionnĂ©, …) ? ; Peut-on avoir un coureur « fantĂŽme » ? Etc …

Invité
Guilllaume
6 novembre 2012 17:00

Est-il possible d’accrocher la montre Ă  la ceinture ?
Car pour le coup si la montre doit rester au poignet pendant un footing et que l’on veut Ă©couter de la musique on fait comment ? on a le cĂąble du casque qui part du poignet aux oreilles –> pas super pratique non ?

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Flipmylook lance sa boutique en ligne

Flipmylook vient de refondre son application et de lancer sa V2 avec notamment la possibilité de commander sur sa plateforme....

Fermer