Le test de la semaine : Meizu U20, le design ne fait pas tout

Cette semaine, on vous propose le test du U20, le nouveau smartphone abordable du constructeur Meizu.

Présentation

Meizu a bien l’intention de se faire une place sur le marché français des smartphones et l’a prouvé fin 2016 en dévoilant quatre nouveaux modèles (U10, U20, M3E et M3 Max). Contrairement à Huawei, Meizu continue de miser sur l’entrée/milieu de gamme et le rapport qualité/prix pour séduire les utilisateurs.

Le U20 fait parti de cette catégorie avec un tarif abordable (249 euros pour la version 32 Go/3 Go de RAM) et une fiche technique sans fausse note.

Constructeur :Meizu
Modèle :U20
Dimensions :153 x 75,4 x 7,7 mm
Taille d’écran :5,5 pouces
Technologie d’écran :IPS LCD
Écran :1 920 x 1 080 (400 ppp)
Poids :158 grammes
Capacité de la batterie :3 260 mAh
Appareil photo principal :13 mégapixels (ouverture f/2.2, double flash LED)
Appareil photo avant :5 mégapixels (ouverture f/2.0)
Version Android :Android 6.0 Marshmallow
Interface utilisateur :Flemy 5
RAM :2 ou 3 Go
Mémoire :16 ou 32 Go
Processeur :Mediatek MT6755 Helio P10
Nombre de cœurs :8
Fréquence d’horloge maximale :1,8 Ghz
Connectivité :Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, GPS, GLONASS, Double-SIM
Couleurs :Blanc / Rose / Gris / Noir

On retrouve une dalle Full HD de 5,5 pouces (IPS LCD), accompagnée d’un SoC Helio P10 (8 coeurs à 1,8 Ghz), 2 ou 3 Go de RAM et une capacité de stockage de 16 ou 32 Go. Le U20 a également droit à un port microSD pour étendre la capacité de stockage et embarque un capteur de 13 mégapixels à l’arrière et 5 mégapixels à l’avant.

Enfin, on retrouve un lecteur d’empreintes digitales, une batterie de 3 260 mAh et le smartphone est compatible Wi-Fi a/b/g/n, Bluetooth 4.0 et 4G LTE. Si l’on apprécie le fait qu’il soit double-SIM, on regrette toutefois l’absence de compatibilité avec la bande 800 MHz, une situation qui peut poser problème en fonction de votre opérateur.

Pour le reste, pas de mauvaise surprise, le Meizu U20 fonctionne sous Android 6.0 Marshmallow, avec la surcouche maison Flyme et se distingue par son design.

(Pour ce test, nous avons eu droit à la version 16 Go/2 Go de RAM.)

Design

Meizu a mis les petits plats dans les grands pour son U20 et nous propose une association verre/métal très agréable. Le smartphone a droit à un châssis en métal pris en sandwich entre deux plaques de verre qui donne au smartphone de Meizu un côté premium intéressant et élégant. De plus, les finitions sont de très bonnes qualités.

Meizu

Difficile toutefois de ne pas noter que le U20 ressemble beaucoup à l’iPhone 4 d’Apple mais on n’en voudra pas à Meizu de s’être inspiré d’un design qui reste très efficace.

Sur la face avant, Meizu se démarque de la plupart des constructeurs de smartphones sous Android puisque le U20 n’a droit qu’à un seul bouton physique qui fait office de bouton Home lorsqu’on appuie dessus, de touche retour lorsqu’on l’effleure et de lecteur d’empreinte digitale. Ce dernier se révèle très efficace et sa position est idéal pour une utilisation avec le pouce.

U20

A droite, les boutons de volume et on/off sont bien présents tandis que l’emplacement pour les deux cartes nano SIM (ou SIM + microSD) se situe sur la tranche gauche. Enfin la prise mini-jack prend position sur la tranche inférieure de l’appareil.

Ecran

Le U20 embarque un écran de 5,5 pouces Full HD (400 points par pouce), une diagonale et une résolution efficaces pour la plupart des usages. Seule la réalité virtuelle nécessiterait une résolution plus élevée mais ce type de smartphone n’a pas vocation à séduire les amateurs de VR.

La dalle IPS de Meizu est une belle surprise. S’il faut, comme trop souvent, passer par la case réglage pour obtenir le meilleur résultat, le U20 est capable de proposer des couleurs fidèles et une excellente température des couleurs. De plus, la luminosité maximale est plutôt bonne (400cd/m²) et le smartphone de Meizu est capable de descendre très bas en luminosité minimale, ce qui se révèle très utile le soir et évite de passer par une appli tierce pour ne pas se faire mal aux yeux.

Interface

L’interface Flyme de Meizu est assez déroutante et rappelle plus celle d’iOS que d’Android, une pratique assez courante chez les constructeurs chinois (MIUI chez Xiaomi, EMUI chez Huawei). Exit le menu d’application, il faudra se contenter d’un launcher assez basique qui regroupes toutes les icônes sur les différentes pages d’accueil, il reste évidemment possible d’avoir recours à des dossiers.

L’interface est épurée et c’est une bonne nouvelle pour un smartphone qui n’est pas amené à proposer des performances exceptionnels. L’ensemble reste très fluide et la navigation se fait sans difficulté mais il faudra quelques peu réapprendre à utiliser certaines fonctions. En effet, avec un unique bouton physique, il faut effleurer ce dernier pour retrouver la fonction retour arrière et faire glisser son doigt du bas de l’écran vers le haut pour accéder au multitâche.

Des petits changements qui demandent un léger temps d’adaptation pour les habitués d’Android mais le tout est cohérent et on s’y fait très rapidement.

Performances

Le Meizu embarque une puce Helio P10, 2 ou 3 Go de RAM selon la version choisie et une puce graphique Mali T860. Une fiche technique qui ne place pas le U20 dans le haut du panier sous Android et sans surprise, le smartphone n’est pas le plus adapté pour les jeux et les applications qui demandent beaucoup de ressources. Cependant, le Meizu U20 ne démérite pas et s’en sort avec les honneurs, il sera tout à fait capable de répondre aux attentes des joueurs occasionnels.

Nous vous proposons les résultats que l’appareil a obtenu lors d’un benchmark sous AnTuTu mais ces derniers sont à prendre avec des pincettes puisque OnePlus et Meizu sont accusés d’avoir triché avec les benchmarks. S’il est toujours intéressant d’avoir des chiffres et de pouvoir les comparer, le ressenti sur l’expérience utilisateur proposé par un smartphone reste le meilleur moyen de juger de la qualité d’un appareil.

Multimédia

  • Photo

Le U20 a prouvé qu’il n’a pas rougir de sa prestation sur le plan des performances mais la partie photo n’est pas le point fort du Meizu U20. Avec son capteur 13 mégapixels, le smartphone propose un niveau de détails intéressant lorsque la luminosité est bonne mais c’est à peu près tout.

L’APN n’est dans l’ensemble pas très réactif avec un autofocus qui a du mal à suivre. En basse luminosité, le smartphone est sans surprise en difficulté.

Si l’application se relève agréable à utiliser et propose quelques modes intéressants, le Meizu U20 n’est pas un photophone et pourra au mieux rendre quelques services. Le constat est identique avec l’appareil photo avant.

(également disponible sur Dropbox)

  • Son

On retrouve un haut-parleur sur la face avant qui fait le job et une prise mini-jack de bonne qualité.

  • Vidéo

Comme pour la photo, la partie vidéo peut rendre quelques services mais il ne faut pas lui en demander plus.

L’écran 5,5 pouces est de son côté très agréable pour regarder des vidéos.

Autonomie

Meizu a équipé son U20 d’une batterie de 3 260 mAh et cela lui permet de briller sur la partie autonomie. Sans atteindre des records, le U20 sera capable de tenir près de deux jours ce qui le place dans la moyenne haute.

Le résultat était attendu compte tenu de la fiche technique du smartphone et on est content de voir que Meizu ne nous réserve pas de mauvaises surprises.

Le rapport qualité/prix

Le Meizu U20 arrive en France avec une version 16 Go/2 Go de RAM autour de 220 euros et une version 32 Go/3 Go de RAM pour 249 euros. Un tarif honnête mais la marque chinoise va devoir faire face à une forte concurrence sur ce segment… de la part d’autres fabricants chinois.

En restant sur des smartphones dévoilés récemment, le U20 va devoir faire face au P8 Lite 2017 de Huawei et à l’Honor 6X , deux smartphones qui ne manquent pas d’arguments. On trouve également sur le marché du milieu de gamme des smartphones de 2016 voire 2015 dont le prix a chuté et qui restent très attractifs. Meizu va devoir jouer des coudes pour se démarquer.

Conclusion

Le Meizu U20 est un smartphone sans prétention au design soigné. Le choix du verre et ses finitions de bonnes qualités confèrent au smartphone un aspect très élégant et premium, la dalle Full HD est également de qualité et le U20 propose une autonomie intéressante.

On appréciera également son interface épurée et la présence d’un lecteur d’empreintes digitales efficace. Côté performances, le U20 s’en sort plutôt bien.

Les deux principaux défauts du smartphone de Meizu concernent la partie photo et l’absence d’une compatibilité complète avec toutes les bandes 4G. Si le premier peut dépendre des besoins de l’utilisateur et du positionnement du smartphone, il est dommage de voir Meizu faire une nouvelle fois l’impasse sur la bande de fréquence 4G française des 800 MHz.

Cette caractérisque pourrait pousser l’utilisateur à se tourner vers un autre modèle et la concurrence est rude sur ce segment. Néanmoins, le U20 a les moyens de séduire avec un prix attractif, son design soigné et sa bonne autonomie.

Le Meizu U20 est proposé au prix de 229 euros pour la version 16 Go/2 Go de RAM (249 euros pour la version 32 Go/3 Go de RAM).

J’aime

  • le design soigné
  • les finitions
  • l’autonomie
  • l’écran Full HD

J’aime moins

  • la partie photo décevante
  • l’absence d’une compatibilité avec toutes les bandes 4G

 

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Lancement du smartphone Honor 8 Lite en Europe
Le nouveau smartphone Honor 8 Lite débarque en Europe

Pour ceux qui en doutaient quelques mois après la sortie du Honor 8, le Honor 8 Lite sortira bien en...

Fermer