Test de Strike Suit Zero : Director’s Cut

Financé initialement via Kickstarter, Strike Suit Zero ressort en version Director’s Cut sur PS4, Xbox One et PC. L’occasion de monter à bord d’un chasseur pour aller en découdre avec les vaisseaux ennemis.

Après avoir enthousiasmé lors de sa sortie sur PC, Strike Suit Zero débarque sur PlayStation 4 (testé sur cette plate-forme), Xbox One et une nouvelle fois sur PC. Pour l’occasion, il s’agit d’une version avec du contenu supplémentaire baptisée Strike Suit Zero : Director’s Cut. Elle est proposée à 17.99€ sur PS4 et PC mais à 19.99€ sur Xbox One.

Strike_Suit_Zero_Director_s_Cut_e

Le jeu avait été développé par Born Ready Games, un studio fondé par des anciens de Doublesix, et financé via la plate-forme de crowdfunding Kickstarter.

Il s’agit d’un dogfight aux allures de space opera teinté de combats de mechas.

De nombreux vaisseaux spatiaux partent aux confins de l’univers pour trouver l’origine d’un étrange signal. Des colonies spatiales sont créées qui, fortes de leur découverte, vont attaquer la Terre pour la détruire.

Votre rôle : rejoindre les rangs de l’U.N.E. pour défendre la Terre et la sauver de la destruction.

Strike_Suit_Zero_Director_s_Cut_d

Le scénario ne brille pas par son originalité.

L’aventure commence par un tutorial peu palpitant.

On apprend à maîtriser son vaisseau spatial avec les deux sticks analogiques, à locker une cible, à tirer au canon, à mettre les boosts, à envoyer des missiles…

Mais, ce n’est pas tout car après plusieurs missions, on obtient la possibilité de passer du vaisseau au mecha.

C’est à ce moment précis que le jeu devient réellement addictif. Les joutes spatiales, réels feux d’artifice, sont extrêmement prenantes. L’IA des ennemis allant crescendo au fil des missions, le jeu devient de plus en plus corsé et intéressant. Il faut utiliser à bon escient son arsenal et passer au bon moment du vaisseau plus maniable et véloce au mecha à la puissance de feu destructrice.

Les arrières plans sont souvent grandioses et la bande sonore colle parfaitement à cet univers.

Strike_Suit_Zero_Director_s_Cut_a

Quelques bugs de collision sur les vaisseaux ennemis sont toutefois à noter et on aurait aimé une modélisation plus léchée des vaisseaux. Le jeu est également très linéaire dans sa construction.

Mais, on ne boudera pas son plaisir tant Strike Suit Zero Director’s Cut est enivrant. Avec 5 missions supplémentaires pour la campagne principale, ce sont pas moins de 10 heures de jeu qui sont assurées.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
can-communication-conversation-362-825x550-pc
10 outils gratuits pour booster la communication interne de son entreprise

Ces 10 outils vont vous permettre d'améliorer votre communication interne. Et en plus, ils sont gratuits !

Fermer