Test de « Warriors Orochi 3 Hyper » sur Wii U

Edité par Tecmo Koei, la franchise Warriors Orochi s’est présentée sur le lineup de sortie de la console Wii U de Nintendo. « Warriors Orochi 3 Hyper » est le 3ème opus de la série qui, rappelons-le, est née du rapprochement des franchises Samurai Warriors et Dynasty Warriors. Une ode au combat s’offre à vous avec des champs de bataille gigantesques et plus de 120 personnages.

Le lancement de la Wii U s’est accompagné d’une offre éclectique de titres. Parmi ceux-ci, on trouve « Warriors Orochi 3 Hyper » édité par Tecmo Koei mais développé par Koei.

Votre armée est défaite par une hydre (un serpent à plusieurs têtes) en passe de dévaster la Terre. Seuls trois combattants sont épargnés grâce Kagura qui leur vient en aide. Celle-ci a le pouvoir de voyager dans le temps. C’est par cette pirouette scénaristique que les trois soldats reviennent ainsi dans le passé. Leur objectif : rassembler une armée capable de battre l’hydre et réécrire donc l’Histoire.

Le jeu offre une myriade de personnages. Ils sont plus de 120 issus des deux franchises Warriors. Mais on en trouve venant également d’autres franchises détenues par Tecmo et Koei. Il y a notamment Ryu Hayabusa de « Ninja Gaiden », Ayane de « Dead or Alive », Jeanne d’Arc de « Bladestorm », Achilles de « Warriors of Troy »â€¦ Un vrai plaisir pour les fans de ces franchises. Toutefois, on notera qu’il y a de grosses différences de force d’un combattant à l’autre. Ainsi Lianshi de « Dynasty Warriors 7 » se révèle particulièrement puissant.

Ce vaste choix se traduit par un nombre gigantesque de combinaisons possibles pour former le trio de combattants. A vous de trouver la triplette qui sied le mieux à votre style de jeu.

Les points glanés après les victoires permettent de rendre vos alliés plus puissants ou de faire progresser vos personnages. Améliorer ses armes est aussi une autre tâche importante qui vous permettra de progresser. Rien ne doit être négligé. Ainsi, même les armes les moins puissantes collectées sur les champs de bataille peuvent se révéler utiles. On peut par exemple en fusionner deux. La plus faible sera détruite tandis que celle qui reste sera encore plus puissante. Après chaque victoire, passage obligé dans un village afin de faire progresser les personnages et leurs équipements.

Le mode Histoire (Story Mode) se révèle être le plus intéressant. Mais, on notera l’arrivée d’un nouveau mode avec « Musou Battlefield ». Les joueurs peuvent modifier des niveaux dans le jeu grâce à un éditeur. Tout peut être personnalisé (de la carte aux objectifs de missions) par le joueur qui aura également la possibilité de partager son oeuvre sur internet. Toutefois, petit bémol tout de même puisqu’il s’agit de de personnaliser les niveaux débloqués dans le mode « Histoire ». Il ne s’agit pas de les créer de zéro.

Ce hack’n slash dans la veine d’un « Super Smash Bros » se révèle très attrayant. On regrettera toutefois qu’il n’exploite pas mieux le GamePad. Cependant, la tablette de la Wii U offre un co-op : tandis qu’un joueur utilise le GamePad, l’autre jouera avec le Pro Controller.

Enfin, le « Hyper » dans le titre du jeu vient du fait que la version Wii U dispose de quelques personnages supplémentaires ainsi que du Duel Mode. Dans ce dernier, « Warriors Orochi 3 Hyper » devient un jeu de combat à la maniére d’un « Tekken Tag Tournament ».

Les combats épiques de « Warriors Orochi 3 Hyper » auraient mérité des graphismes un peu plus modernes. Mais, la profusion des combattants à l’écran, le rythme insufflé par ces combats éreintants sauront vous divertir et vous défouler. Si vous n’avez jamais joué à un Warriors, celui-ci réunit probablement le meilleur des deux mondes (Dynasty et Samurai).


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Verbling home
Le service d’apprentissage de langues Verbling intègre le français

Verbling, le service d'apprentissage de langues communautaire basé sur la visioconférence a récemment ouvert ses portes à de nouvelles langues,...

Fermer