Test du Acer Liquid Android

Quand on parcourt les forums informatiques on constate assez rapidement qu’Acer n’a pas toujours très bonne presse auprès des internautes, notamment sur le sujet de la qualité de finition de ses produits, principalement les PC portables. La firme taïwannaise semble avoir redressé le tir, d’abord avec sa gamme de netbooks, dont l’Aspire One, très bien

Quand on parcourt les forums informatiques on constate assez rapidement qu’Acer n’a pas toujours très bonne presse auprès des internautes, notamment sur le sujet de la qualité de finition de ses produits, principalement les PC portables.

La firme taïwannaise semble avoir redressé le tir, d’abord avec sa gamme de netbooks, dont l’Aspire One, très bien fini, puis ses premiers smartphones. Le nouvel Acer Liquid[1] s’inscrit dans cette lignée, et il est en outre le premier smartphone de la marque à être doté d’un système d’exploitation Android.

intro

Présentation et prise en main de l’Acer Liquid Android

Au premier contact, l’Acer Liquid surprend un peu par ses dimensions apparentes et son design un peu old school. Un peu plus large et épais qu’un iPhone il est en revanche moins haut, ce qui lui confère cet aspect un peu trappu mais au final assez élégant dans sa coque de plastique blanc aux bords arrondis. La prise en main est agréable, et l’écran de 3.8″ est superbe. Un détail énervant cependant, et très peu ergonomique : les quatre boutons tactiles situés sous l’écran ne sont rétro-éclairés que quelques courtes secondes après un contact. Résultat : quand vous prenez le mobile pour activer une fonction alors qu’il fait un peu sombre, vous ne les voyez pas et vous y allez à tâtons, ce qui génère une fois sur deux un clic non désiré ou sur la mauvaise touche.

01

Interface et connectique

On retrouve sur l’Acer Liquid l’interface maintenant connue d’Android (version Donut 1.6), à savoir les trois écrans disponibles pour installer les icônes de programmes que l’on souhaite, le slider qui ouvre l’accès à la page des applications installées et les notifications dans la barre d’outils en haut de l’écran, annonçant les nouveaux emails et les nouveaux Tweets si vous utilisez par exemple Twidroid. L’écran est capacitif et offre une sensation au toucher proche de celle de l’iPhone : réglé sur une sensibilité medium il est parfaitement réactif sans pour autant générer de faux-clics comme souvent avec les autres androphones que j’ai testés. Acer propose sur deux des trois écrans disponibles des widgets (photo, vidéo, musique, web…) qui se parcourent à la façon d’un coverflow. Je ne les ai pas utilisés pour le moment, et je ne suis pas convaincu de leur utilité.

Côté connectique, on a droit aux grands classiques, à savoir une prise jack standard 3,5mm et une mini-USB. La mémoire peut être étendue jusqu’à 32 Go avec une carte MicroSD. L’Acer Liquid est livré avec une carte MicroSD de 2 Go.

02

A l’usage

Ma première impression a été la même qu’avec tous les smartphones Android que j’ai testés jusqu’à présent : une autonomie de batterie catastrophique. Après un premier chargement maximal, mon Acer Liquid n’a tenu qu’une demi-journée en veille, sans téléphoner mais avec le WiFi et le GPS activés, et quelques séances de surf, Tweets, mail et autres tests. Lors de la deuxième session, après une autre charge complète, j’ai optimisé les réglages en installant Taskiller, qui permet de fermer les processus logiciels qui continuent à tourner en tâche de fond, et le gain d’autonomie a été spectaculaire puisque l’appareil a tenu une bonne journée dans les mêmes conditions (mais toujours sans aucun coup de fil). Comptez donc une autonomie standard de smartphone, à savoir une petite journée. C’est encore un peu juste à mon avis. Seul le Nokia N97 ou le Samsung Omnia II m’ont permis de tenir plus d’une journée.

L’autre impression, très favorable cette fois, est le plaisir d’utilisation de l’Acer Liquid en raison de la grande vélocité et fluidité de ses menus. Le processeur Qualcomm 8250 cadencé à 768 MHz n’y est probablement pas étranger, ce qui donne un smartphone beaucoup plus réactif et donc agréable à utiliser qu’un Motorola Dext ou Samsung Galaxy par exemple.

03

05

06

07

08

09

10

11

12

En résumé

L’Acer Liquid est un smartphone très convaincant, et peut-être le premier androphone qui me donne réellement envie d’e l’utiliser au quotidien et non pas seulement dans un contexte de test, ce que je fais d’ailleurs depuis quelques jours. Bien sûr l’écran n’est pas encore aussi agréable et efficace que celui de l’iPhone (l’absence de multitouch se fait cruellement sentir après 2 ans et demi passés avec l’iPhone), le clavier est parfois exaspérant (le meilleur test dans ce cas consiste à prêter l’appareil à mon fils de 12 ans, un Paganini du texto, et à recueillir ses impressions : la saisie de texte sur le Liquid ne l’a pas vraiment emballé) et il arrive encore de faire des clics non désirés simplement en faisant défiler un menu (ce qui n’arrive JAMAIS avec l’iPhone) mais l’impression d’ensemble est très favorable.

J’aime bien ça

  • le format et la prise en main
  • la qualité de l’écran et sa résolution (480×800)
  • la fluidité et la réactivité
  • Android, complet et multitâche

J’aime pas trop beaucoup ça

  • l’autonomie encore un peu juste
  • le design, bof
  • pas de multitouch

Caractéristiques techniques de l’Acer Liquid

Dimensions / Poids
  • 115 x 64 x 12,75 mm / 135g
Processeur
  • Qualcomm 8250 768 MHz
Système d’exploitation
  • Android Donut
Appareil photo
  • 5 MP Autofocus / Vidéo VGA 30 img/sec
Affichage
  • LCD 3,5” WVGA Tactile Capacitif
Connectivité
  • WiFi 802.11 b/g
  • Bluetooth 2.0
  • GPS
  • baie MicroSD (jusqu’à 32 Go)
  • Mini-USB
  • jack audio 3.5 mm stereo
Message
  • Messagerie universelle : SMS, MMS, email
  • Email: Gmail, Android Email
  • Messagerie Instantanée : Gtalk
Internet
  • Browser: Android Browser
  • Search: Google Search
Divertissement
  • Video, Musique : RollTech nemoPlayer
  • Streaming video : YouTube
  • Steaming audio : Spinlets
Batterie
  • Li-Po 1350 mAh
  • Autonomie : jusqu’à 5 heures en communication / jusqu’à 400 heures en veille
  • *L’autonomie de la batterie est fonction du statut réseau, de la puissance du signal et des applications ouvertes.
Services de géolocalisation
  • A-GPS
Réseaux
  • 3G+ : HSDPA 7.2 Mbps / HSUPA 2 Mbps
  • 3G (WCDMA) : 850/900, 1900, 2100 MHz
  • GSM/EDGE : 850, 900, 1800, 1900 MHz

L’acer Liquid est disponible dans toutes les bonnes boulangeries au prix conseillé de 349 euros.

[1] l’Acer Liquid m’a gentiment été fourni par Orange Vallée pour tester leur service ON sur Android

Invité
5 janvier 2010

Bon test. Il ne sort plus que des smartphones Androïd ou quoi ? Il serait bon de se donner rdv dans un an et de voir la proportion iPhones vs gPhones.

Invité
5 janvier 2010

Utilisateur d’iPhone depuis un peu plus d’un an je ne peu plus non plus me passer du multitouch :D c’est vraiment important qu’il se bouge de le mettre de partout ( peut être dans le Nexus One version Europe ?? ^^ on peut toujours rêver lol )

Invité
5 janvier 2010

Personnellement pour ce qui concerne la batterie, je coupe le wifi car disposant d’une connexion EDGE/3G très bon marché. J’arrive à faire des pointes de 2 jours d’utilisation normale.

Et pour son look, je le trouve très agréable ainsi que sa prise en main, les 4 boutons étant assez espacés pour ne pas se tromper après un petit temps d’adaptation (cela fait 2 semaines que je l’ai). Par contre ce que je regrette c’est le manque de docks pour le recharger car un simple transfo ou une simple prise USB perd tout son charme :( et un kit main libre plus « in ».

Comme à son habitude Acer ne m’a pas déçu :)

Invité
zakoza
5 janvier 2010

Notabene: le Acer Liquid devrait disposer d’android 2, premier trimestre 2010.

Si le multitouch n’est pas présent partout ce n’est pas a cause des.constructeurs qui doivent se bouger le cul, mais bien la faute aux brevets Apple (dont l’authenticité n’est pas justifiée a ce jour).

Alors oui, comme d’hab il y a le multitouch sur les androphones dans les applications tierces. Au pire vous installez une rom alternative qui vous le donne.

Invité
5 janvier 2010

Ton blog est tourner de plus en plus vers les mobiles, les applications mobiles .. :(

Invité
5 janvier 2010

Qui gagnera la guéguerre iPhones vs Google Phones ?…

Invité
Wiiik
5 janvier 2010

Pour la batterie, il y a un paramètre qui est très consommateur de ressources : « Connexions sans fil / Réseau mobile / Activer les données toujours » (sous Android 1.6).
Si cette option est cochée, le téléphone tente de rester connecté en 3G en permanence.
Après avoir décoché cette option, je suis passé de 10h à 36h d’autonomie sans avoir remarqué de grosses différences de fonctionnement (peut-être un peu peu moins de réactivité sur la synchro des mails et encore).

Invité
Amapi
5 janvier 2010

Définitivement, faut croire qu’apple à l’apanage de l’ergonomie. Comme ses frères le Liquid est sympa, mais … il y a systématiquement un petit truc en moins (ou en trop) qui fait qu’il est moins avantageux qu’un Iphone. (surtout vu le prix des iphones avec abonnements en ce moment …).

Invité
5 janvier 2010

Merci encore pour ce test. Mais qu’en est t’il du prix, je pense qu’il est quand même beaucoup moins chère qu’un iPhone 3GS, non ? Ça serais alors un avantage non négligeable

Invité
zak
5 janvier 2010

Le Acer Liquid est un terminal avec de très bonnes caractérisques et qui ne coute pas cher, au contraire :)

 
Lire les articles précédents :
[brève] Seesmic rachète Ping.fm

Seesmic a résolument pris le virage du microblogging et des outils de statut. Après l'acquisition de Twhirl il y a...

Fermer