Test : Fuse, un TPS orienté coopération

Le studio Insomniac Games créateur des séries Ratchet & Clank et Resistance, revient avec un TPS baptisé Fuse. Alors que les trailers laissaient augurer du meilleur, voyons voir comme le jeu édité par Electronic Arts s’en sort.

A l’origine, le jeu devait s’appeler Overstrike lorsqu’il a initialement été présenté en 2011. Mais il a ensuite été rebaptisé Fuse. Alors que le genre TPS (jeu de tirs à la troisième personne) a le vent en poupe avec des titres plus ou moins réussis, on attendait Fuse avec une certaine impatience. Avec des armes exotiques et un coop poussé, il n’en fallait pas moins pour aiguiser notre curiosité.

L’histoire

Commençons pas le scénario afin de l’évacuer très rapidement. Le jeu ne brille effectivement pas dans ce secteur. Vous appartenez à l’escouade paramilitaire Overstrike 9 composée de mercenaires à la solde de l’agence Overstrike. Le jeu fournit d’ailleurs très peu d’explications contextuelles à ce sujet.

Toujours est-il qu’un client désire qu’Overstrike 9 s’introduise d’un complexe militaire qui s’avère être truffé de méchants appartenant à l’organisation Raven. Cette dernière tente de s’emparer du Fuse, une matière instable testée dans les laboratoires que vous avez investis, afin de s’en servir à mauvais escient.

Vous allez devoir affronter les soldats et autres mechas qui composent Raven afin de sauver le monde d’un risque terroriste sans précédent. Le jeu ne refuse donc pas les clichés.

On remarque toutefois qu’avec des répliques très Vandamesque de Dalton, le chef d’équipe d’Overstrike 9, qui fusent, le jeu assume son côté série Z.

Les personnages

Quatre personnages (2 hommes et 2 femmes) composent Overstrike 9 et chacun d’entre eux héritera d’une arme Xenotech qui lui sera propre.

Il y a Dalton, le personnage bodybuildé qui sera équipé du Mag Shield. Il s’agit d’un pistolet qui peut créer un bouclier énergétique capable d’absorber les tirs ennemis et de repousser ceux-ci avec une onde de choc. Jacob est, lui, sniper. Il se voit attribué une arbalète assurant des tirs précis à distance et qui a la particularité de faire fondre les ennemis. Izzy et Naya la furtive sont, elles, capables de respectivement cristalliser les ennemis et de créer des trous noirs avec un fusil.

Le premier intérêt du jeu est de pouvoir basculer d’un personnage à l’autre à tout moment afin de tirer profit des armes différentes dont ils disposent.

Le gameplay

Le jeu se décompose en chapitres dans lesquels on affronte un premier boss à mi parcours tandis que chacun d’entre eux se termine par un boss final. Rien de bien original donc de ce côté là.

Afin d’affronter les ennemis, on va tenter de combiner les effets des différentes armes pour démultiplier les dégâts infligés mais aussi pour acquérir plus de points d’XP, ce qui fera passer le personnage au niveau supérieur.

On obtient alors un point de skill à dépenser pour améliorer les compétences de son personnage.

La coop passe aussi par une entraide lors des combats. Il faudra ainsi venir en aide aux équipiers qui ont subi trop de dégâts, faute de quoi c’est le game over assuré avec retour au dernier checkpoint.

On pourra également débloquer des capacités passives pour l’ensemble de l’escouade grâce aux points glanés çà et là au fil de l’exploration des niveaux.

Fuse se distingue donc des autres TPS par son aspect coop poussé même si on reste par ailleurs sur un gameplay classique qui n’en est pas moins efficace.

Le personnage peut se mettre à couvert ou esquiver en faisant une roulade. Il peut sélectionner trois armes via la croix directionnelle dont le Xenotech (arme à Fuse) et d’autres armes plus classiques.

Les autres modes de jeu

Un mode Echelon vient s’ajouter à la campagne solo. Il va s’agir de faire face à des vagues d’ennemis qui s’enchaînent dans des arènes fermées. Dommage que le nombre d’arènes soit plutôt limité.

On peut également jouer à 2 en local et à 4 online. C’est plutôt bienvenu puisque l’IA de vos compagnons (en solo) est assez limitée.

Conclusion

Avec une réalisation correcte mais sans grande originalité dans les niveaux, Fuse est un TPS au gameplay plutôt bien rodé et efficace. Si l’IA des ennemis reste perfectible, leur nombre vient compenser cette lacune.

Le point fort du jeu réside incontestablement dans son aspect coop et dans l’originalité des armes à Fuse. Le skill tree propre à chaque personnage apporte également un plus certain même si par ailleurs le jeu présente un aspect répétitif.

Fuse développé par Insomniac Games et édité par Electronic Arts est disponible sur Xbox 360 et PS3 (version PS3 testée ici).


2 commentaires

  1. Hatsune Miku on

    Malgré les quelques lacunes que vous signalez, je vais me laisser tenter.
    Merci pour ce très bon test.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Launching People, quand Samsung aide quatre projets à démarrer avec une aide de 100.000 euros

Samsung lance un concours Facebook dont le résultat est une aide de 100.000 euros pour aider au lancement de vos...

Fermer