(test) Huawei Honor 6 Android, sobre et efficace

Le Huawei Honor est LA bonne surprise Android de cette fin d’année. Voici mes impressions après quelques semaines d’utilisation au quotidien.

Dans le petit monde des smartphones, il arrive parfois que l’on vous propose de tester une machine dont vous n’aviez jamais entendu parler, et qui pourtant semble susciter un appétit certain auprès du public.

Le Huawei Honor pourait bien faire partie de cette catégorie très convoitée. Je l’utilise depuis quelques semaines (ce qui m’a permis au passage d’y connecter mes montres pour les essayer également) et mon opinion sur ce smartphone d’origine chinoise de milieu de gamme est plutôt positive.

Le package

Mon modèle est noir, mais il existe également en blanc. Bon on ne va pas se mentir, si en termes de design il est très réussi et tout en sobriété, il rappelle tellement un autres smartphone made in Cupertino qu’il m’arrive fréquemment de les confondre au moment de le prendre en main sur le bureau ou la table du salon. En fait il ressemble à un iPhone 5S qui aurait la taille du 6, voilà voilà.

HH boite

Dans la boite de couleur turquoise, on a droit au pack habituel, à savoir :

  • le téléphone
  • un chargeur-adaptateur avec câble USB / Micro-USB
  • une paire d’oreillettes

Ces deux derniers accessoires sont de couleur blanche, ce qui renforce le côté « Cupertino » et jure un peu avec la noiritude du smartphone, mais bon. A noter quand même un petit bonus : dans la boîte on trouve en plus deux protection en plastique translucide, une pour l’écran et l’autre pour le dos de l’appareil, qui pourrait potentiellement se rayer ou se fissurer.

Le design

Le design, justement, parlons-en : je le trouve particulièrement réussi, justement du fait de sa sobriété. Ici point de fioritures ou autres ajouts bling-bling, on va droit à l’essentiel, un appareil lisse, agréable à prendre en main, au format idéal, discret et léger (130 g) dans une poche. La finition est de qualité et les assemblages également. On pourrait presque parler de « premium » si ce n’était le plastique qui constitue l’essentiel de la coque.

HH design01

HH design02

Côté ergonomie, là aussi on est dans le minimaliste : seulement deux boutons, marche-arrêt et volume, situés tous deux sur la tranche droite de l’appareil, et une trappe, elle aussi à droite, qui protège à la fois le logement de la carte SIM et de la Micro-SD. Les trois boutons de commande Android (retour, home, multitâche) sont intégrés à l’écran, et non pas en-dehors de celui-ci.

On a droit à un écran 5 pouces LTPS, une technologie qui annonce une qualité proche du LCD tout en consommant moins de batterie. La qualité d’affichage est au rendez-vous, et j’avoue avoir même été agréablement surpris par la vivacité des couleurs, la profondeur des noirs et la qualité générale du contraste. A vue d’œil ce Huawei Honor se place parmi ce qui se fait de mieux en matière de qualité d’écran. Notez que les couleurs peuvent être réglées dans les paramètres de l’appareil.

hh01 hh02 hh03

L’interface

Le Huaweri Honor n’est pas un « pur » Android puisqu’il a droit, comme nombre de ses concurrents, à sa surcouche graphique maison, à savoir Emotion UI. Alors que généralement je déteste ces surcouches et toute la daube intégrée qu’elles imposent à l’utilisateur (applications inutiles et/ou mal conçues, menus débiles, ralentissements…), celle-ci est graphiquement réussie et ergonomiquement pertinente. Les icônes stylisées ne sont pas déroutantes et à l’instar d’un iOS on peut ranger les applications dans des dossiers.

interface HH

Utilisation, réactivité

Si vous suivez un peu nos avis sur les smartphones et tablettes, vous savez que je reproche fréquemment à Android d’être légèrement moins réactif et fluide qu’iOS ou Windows Phone. Bien sûr les derniers modèles me contredisent régulièrement, mais selon les modèles, et selon les applications, il reste encore un petit lag à l’utilisation qui personnellement m’agace un peu. Et bien je peux vous dire qu’avec le Honor ceci est effectivement de l’histoire ancienne, tant ce smartphone est réactif, véloce et fluide à l’usage. Je crois que c’est le premier Android qui s’avère aussi vif, autant dans le défilement des écrans que dans le scroll ou l’ouverture des applications. On a vraiment la sensation d’utiliser un truc bien conçu et optimisé pour un usage intensif et fréquent, tant il obéit instantanément à la moindre sollicitation. Un très bon point sur ce chapitre.

Photo, vidéo, son

Sans être transcendante, la  qualité des photos réalisées à l’aide du capteur de 13 megapixels qui équipe le smartphone est tout à fait correcte. Il faut dire que de nombreux réglages et filtres sont proposés, comme le HDR, la mise au point simulant la profondeur de champ (un classique désormais sur Android) et de nombreux autres filtres de colorimétrie. Comme une image vaut mille mots en la matière, voici quelques photos faites avec le Honor, brutes et non retouchées. Cliquer sur une photo pour lancer la galerie et les voir dans leur taille d’origine.

Le son est en revanche le point faible de ce smartphone : le haut-parleur produit un rendu de basse qualité, tout en aigus, qui rend l’écoute de musique pratiquement impossible, surtout à volume élevé. De plus, le Honor souffre de ce point de vue d’une vraie aberration ergonomique : le haut-parleur (mono) est situé en bas à gauche du dos de l’appareil, ce qui à pour résultat d’étouffer le son presque totalement quand celui-ci est posé sur le dos, ce qui est bien sûr le cas le plus fréquent. Si vous voulez par exemple écouter la radio via une app (donc sans les oreillettes qui font antenne FM), il faudra trouver une autre façon de faire tenir le smartphone, soit en porte à faux, avec la zone du HP dans le vide, soit verticalement. Du côté du rendu sonore via les oreillettes, c’est correct sans plus, et cela manque un peu de puissance.

Notez que le Huawei Honor est doté d’un tuner FM.

Autonomie

C’est l’un des points forts du Huawei Honor. Dans mon utilisation quotidienne, avec le GPS et le BlueTooth activé en permanence du fait de la connexion avec ma smartwatch Android LG G Watch R ou Moto 360, le smartphone tient facilement deux jours. Ce qui signifie qu’après une charge complète à 100%, il reste le soir entre 50 et 60% de batterie, et que si je l’éteins pour la nuit, je peux repartir pour une journée complète le lendemain, ce qui est particulièrement appréciable et agréable.

J’aime bien

  • le design sobre et efficace
  • la réactivité de l’ensemble
  • l’interface agréable
  • l’écran superbe
  • le prix

J’aime moins

  • le son très moyen
  • les accessoires blancs pour un téléphone noir

Caractéristiques principales du Huawei Honor

  • Smartphone 4G LTE 1800 / 2100 / 2500
  • GPRS, EDGE, 3G
  • Écran 5 pouces IPS LCD capacitif tactile, 16 Million de couleurs
  • Résolution d’écran  1080 x 1920 pixels
  • Mémoire interne 16/32 Go, 3 Go RAM
  • WLAN Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, dual-band, DLNA, hotspot
  • Bluetooth v4.0, A2DP, LE
  • NFC
  • Port infrarouge
  • USB microUSB v2.0
  • Appareil photo 13 MP, 4128 x 3096 pixels, autofocus, dual-LED flash
  • Capteur photo en façade 5 MP
  • Batterie non-amovible Li-Po 3100 mAh battery (11.8 Wh)
  • Prix : de 299 à 359 euros selon le revendeur

Détail étonnant : le Honor ne figure nulle part sur le site français du constructeur, même en faisant une recherche

En conclusion

Le Huawei Honor est LA bonne surprise Android de cette fin d’année. Pour un budget légèrement équivalent à 300 euros, vous avez un smartphone réactif, complet et très agréable à utiliser, qui satisfera autant les professionnels exigeants que les geeks ou le grand public. Personnellement si je devais dans les semaines et mois à venir conserver un smartphone en remplacement de mon iPhone, ce serait très certainement celui-ci.


9 commentaires

  1. De très bons points mais à déconseiller en version Double Sim pour la mauvaise qualité de réception du téléphone. Dommage….

  2. Pingback: (test) Huawei Honor 6 Android, sobre et efficac...

  3. Pour en revenir au fait qu’il ne soit pas visible sur le site de Huawei c’est normal. Honor est une marque a part même si derrière cette marque on retrouve Huawei. Sinon le site de la marque Honor est accessible à cette adresse http://hihonor.com

  4. Pingback: (test) Microsoft Lumia 535, le petit smartphone qui a (presque) tout des grands

  5. Pour la version double sim, je l’ai depuis un mois et je n’ai aucun problème de reception, bien au contraire,
    la 4g est très bonne et je ne perd jamais le signal, à moins d’être dans ma cave. Cependant en double sim,
    la version que j’ai acheté sur un site chinois qui à un entrepot en France (pas de droits de douane) n’est compatible
    qu’avec bouygue en 4g. Qu’à cela ne tienne, je suis passé de chez free à bouygue et je ne le regrette pas.
    Ma carte pro est dans le second slot, cela m’a allégé d’un smartphone. EMUI 3.0 en OTA sur le honor 6 chinois deux jours après l’allumage.

  6. Bonsoir,

    Quelqu’un peut-il me confirmer que AMAZON fournit bien une notice détaillée et en français dans le pack d’envoi de l’HONOR 6 (et non pas une notice lambda « HONOR » à télécharger sur internet…….)

    Je vous remercie

  7. C’est la version chinoise les caractéristiques. Pour la version française c’est 16 Go, pas de NFC et le support de toutes les fréquences 4G de France.

  8. Bonjour

    Concerne : Smartphone Huawei – Honor 6 32 GB double sim – Version EMUI : 2.3

    Récent acquéreur de cet appareil, j’ai besoin de conseils éclairés.

    1. J’ai récupéré sans aucun problème depuis mon ordinateur, ma tablette et mon Galaxy S5 tous mes contacts etc.. sauf le calendrier. En effet, sur le module de mon Honor 6 parmi les différents modules Google, le transfert du calendrier est absent. Pourquoi ? Comment faire pour qu’il apparaisse sur ce module et que je puisse donc transférer tous les r/v présents sur mon PC puissent se retrouver sur mon Honor 6

    2. Comme indiqué en objet, la version EMUI n’est que la 2.3 – J’ai lu sur internet que la version 3.0 est bien meilleure. Or dans les paramètres à la section « mise à jour » si je veux faire celle-ci, il m’est signalé qu’il n’y en a pas. Pourquoi ? Puisqu’elle existe bien.

    Voici donc ma demande d’aide : Qui peut me dire si c’est l’absence de EMUI 3.0 qui est la cause de cette absence de calendrier sur le module Google et si tel est le cas, comment faire pour charger EMUI 3.0 en espérant pouvoir obtenir le calendrier sur Honor 6.
    MERCI par avance. De préférence veuillez me joindre sur mon e.mail : coulet.christian@gmail.com

Send this to friend

Lire les articles précédents :
tumblr_l7opyt655j1qd0hplo1_500
7 choses que vous ignoriez peut-être sur les Captchas

Les captchas vous agaçant ? Ce sera peut-être encore plus le cas après avoir lu cet article !

Fermer